Cette page est concernée par la règle R3R

Vigi Ministère de l'Intérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vigi Ministère de l'Intérieur est un syndicat de policiers et de personnels administratif.

La Fédération CGT-POLICE naît de la transformation de la Fédération des Sociétés amicales de la police de France et des colonies (1906) d'avant la Seconde Guerre mondiale en Fédération nationale des syndicats de police de France et des colonies qui s'affilie à la Confédération générale du travail en 1946[1]. Elle subit dès 1947 les effets de la scission, et aussi de la répression menée par Jules Moch, ministre de l'Intérieur. Elle éclate alors en plusieurs fédérations : Force ouvrière, indépendante, autonomes (à l'origine de l'UNSA Police), et des syndicats CFTC se créent. Les syndicats restant affiliés à la Fédération CGT-POLICE sont minoritaires.

Lors du congrès de la fédération qui a eu lieu du 19 au 21 juin 2017, le syndicat est rebaptisé Vigi Ministère de l'Intérieur[1]. Il reste alors affilié à la CGT.

Le 13 septembre 2018, le syndicat Vigi Ministère de l'Intérieur a décidé de ne pas être affilié à la CGT pour les élections professionnelles 2018 [2]

Lors des élections professionnelles du 30 novembre au 6 décembre 2018 le syndicat VIGI est représenté sur les listes du ministère et de la Police Nationale sans l’étiquette CGT et récolte 0,4% des voix.[3] Le syndicat Vigi Ministère de l’Intérieur est actuellement dirigé par Alexandre Langlois[1]. La section Régionale Île de France est dirigé par Axel Ronde[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Histoire-Vigi Ministère de l'Intérieur », sur vigimi.fr (consulté le 24 mars 2019)
  2. « Elections professionnelles 2018 : VIGI. se désaffilie de la CGT », sur vigimi.fr (consulté le 28 avril 2019)
  3. « Quel est le poids du syndicat de police Vigi qui appelle à la grève ce samedi 8 décembre ? », sur Libération.fr, (consulté le 18 janvier 2019)
  4. « Histoire-Vigi Ministère de l'Intérieur », sur vigimi.fr (consulté le 5 décembre 2018).

Lien externe[modifier | modifier le code]