UNSA Police

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
UNSA Police
Logo de l’association
Cadre
But défense des intérêts des fonctionnaires de police
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1997
Identité
Siège 25 rue des Tanneries
75013 Paris
Secrétaire général Philippe Capon
Site web UNSA Police

L’UNSA Police est un syndicat français de policiers.

Héritier direct de la FASP (Fédération autonome des syndicats de police), fondée en 1969, et qui regroupait les syndicats SGP–SNIP des CRS et SNPT (Syndicat national des policiers en tenue), l’UNSA Police se transforme, en 2004, en « UNSA Police, le syndicat unique », les syndicats catégoriels disparaissant. En 2006, les effectifs du SNPT fusionnent avec ceux de l'UNSA Police, le syndicat unique.

L’UNSA Police prend la première place du syndicalisme policier lors des élections professionnelles de 2006 (41,1 % des voix et 7 sièges à la CAPN contre 36,5 % et 6 sièges à Alliance Police nationale), place qu'elle perd aux élections de 2010, au profit de l'Union UNITE Police - SGP CGT-FO composée des dissidents de l'UNSA Police et du SGP-CGT-FO.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1969 est fondée la FASP, organisation syndicale de la police nationale française[1]. Contrairement aux autres syndicats de fonctionnaires, qui recherchaient la représentativité syndicale au travers des grandes confédérations, le syndicalisme policier majoritaire est resté soucieux de préserver son autonomie. Les syndicats les plus importants, notamment dans la police, se tiennent à l’écart des grandes confédérations de type FO ou CGT. En effet, ils considèrent qu’ils ont des revendications professionnelles spécifiques, qu’une confédération générale ne pourrait exprimer correctement dans une politique syndicale nécessairement plus générale. C’est le problème rencontré par le syndicat CGT-FO.

En 1986, tous les corps de police étaient représentés au sein de la FASP : le syndicat national des policiers en tenue (SNPT), le syndicat national indépendant de la police(SNIP) des CRS, le syndicat général de la police (SGP) pour Paris, le syndicat national des officiers (SNO), le syndicat national unifié des inspecteurs de police (SNUIP) et le syndicat national des commissaires (SNC).

En 1993, l'Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) est créée.

En 1996 la FASP implose, le SGP quitte la fédération qui sera dissoute en 1997.

En 1997, l’UNSA Police est créée, elle se constitue en fédération de syndicats de la police nationale et adhère directement à l'UNSA (Union nationale des syndicats autonomes) membre de la Confédération européenne des syndicats. L'UNSA Police regroupe plusieurs syndicats de l'ex-FASP : le SNIP, le SNUIP, le SPCD (ex SNC), DIFFERENCE (SGAP de PARIS) et OBJECTIFS (syndicat des personnels administratifs, techniques et scientifiques). L'UNSA Police inscrit son action dans les pas de la FASP[2].

En 2004, l’Union nationale des syndicats autonomes de la police se transforme en syndicat unique, et met un terme à l'adhésion des syndicats qui la composent. Dès lors, les syndicats fondateurs, fusionnés, n’ont plus d’existence légale. Les fonctionnaires adhèrent directement à l’UNSA Police, syndicat professionnel qui représente l’ensemble des catégories de personnels de la police nationale et du ministère de l’intérieur.

En 2006, les militants du Syndicat national des policiers en tenue (SNPT) rejoignent l’UNSA Police. Depuis les dernières élections dans la police nationale, l'UNSA Police reprend le leadership syndical[3].

En novembre 2013, est créé l'UNSA/ FASMI qui en avril 2014 regroupera en son sein 6 syndicats du Ministère de l'Intérieur, l'UNSA FASMI se veut héritière de la FASP.

Scission de 2009[modifier | modifier le code]

En avril 2009, après un projet rapidement avorté de rapprochement entre les confédérations UNSA et CFE-CGC [4], le syndicat UNSA Police connaît une scission entraînant le départ de la moitié des 15 membres du bureau national (8 membres). Ces dissidents rejoignent alors Force Ouvrière en créant Unité SGP Police non sans avoir tenté d'usurper le nom UNSA Police et le numéro d’émetteur de l'organisation pour prélever des adhérents encartés UNSA Police[5]. Refusant de changer de doctrine qu'impliquerait un basculement au sein de la CGT-FO, les sept autres membres du bureau national décident de demeurer au sein de la confédération UNSA[6]. Gilbert Abras devient alors le nouveau Secrétaire Général[7].

L’UNSA Police tient son 6e congrès extraordinaire, le 2 juin 2009[8], à la Bourse du travail en présence de 162 délégués et poursuit, dans l’UNSA, un syndicalisme autonome au service de tous les agents du ministère de l’Intérieur.Philippe CAPON devient secrétaire général de l'UNSA Police le 02 juin 2009.

Union Unité SGP Police est issue du rapprochement du SGP CGT-FO et d’Unité Police, née le 9 juin 2009 à la suite de trois décisions de justice successives les condamnant pour usage abusif du nom et du logo UNSA. La justice considère que seule l'UNSA-Police-UNSA peut se prévaloir du nom UNSA Police[9](Tribunal de Bobigny, 9 juin 2009, disponible sur http://police.unsa.org/).

Élections professionnelles (2006 et 2010)[modifier | modifier le code]

Résultats 2006
Syndicats 2006
Voix % Sièges
UNSA Police 31 757 41,07 7
Alliance Police nationale 28 205 36,47 6
SGP FO 11 861 15,34 2
FPIP 3 658 4,73 0
Action Police CFTC 1 084 1,40 0
FGSPN CGT 463 0,60 0
CFDT Police 300 0,39 0

Après la scission intervenue en 2009, l’UNSA Police maintient sa représentativité, tout en perdant plus de deux-tiers de ses voix au profit du SGP-CGT-FO et d'Unité Police (constituée des membres refusant la fusion alors annoncée avec Alliance, dans le cadre d'un rapprochement depuis remis en cause de la CFE-CGC et de l'UNSA).

Résultats 2010
Syndicats 2010
Voix % Sièges
Unité SGP Police-Force Ouvrière 38 441 47,78 8
Alliance Police nationale 30 261 37,61 7
UNSA Police 7 820 9,72 1
FPIP 2 711 3,37 0
FGSPN CGT 463 0,58 0
Action Police CFTC 447 0,56 0
CFDT Police 307 0,38 0

L'UNSA Police et son organisation[modifier | modifier le code]

Sur le plan international, l'UNSA Police adhère à la Confédération européenne des syndicats par l'intermédiaire de l'UNSA.

L'UNSA Police est implanté sur l'ensemble du territoire et est organisé en trois pôles d’activité : Pôle Province-Dom-Com, Pôle PARIS IDF, Pôle C.R.S., et des secteurs d’activité: PARITARISME, COMMUNICATION, FORMATION, SOCIAL, CHS, ADS et CADETS, JURIDIQUE.

L'UNSA Police est représenté sur le plan zonal, départemental et local par ses nombreuses sections syndicales des adhérents en métropole et dans les DOM/COM.

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Le 2 juin 2009, l'UNSA Police affilié à l'UNSA regroupé en congrès extraordinaire élit Philippe Capon comme secrétaire général.

Secrétaires généraux de l'UNSA Police
1997 - 2008 Joachin Masanet du xxx au 28 février 2008
2008 - 2009 Henri Martini du 28 février 2008 au 2009
2009 - 2009 Gilbert Abras de février 2009 au 2 juin 2009
2009 - Philippe Capon du 2 juin 2009 au

Charte[modifier | modifier le code]

L'UNSA Police, organisation syndicale nationale interprofessionnelle affiliée à l'UNSA reconduite de congrès en congrès, se donne comme mission de développer dans la Police nationale, un mouvement syndical réformiste, fort et uni, dans le respect des grands principes suivants : attachement à la laïcité de la République, à la démocratie, aux libertés, à la justice sociale, à la solidarité, à la défense du Service public, à la fraternité et la tolérance.

L'UNSA Police ne revendique aucune appartenance ou filiation politique, valeurs portées par la Charte de l’UNSA[10] et partagées par l’ensemble de ses composantes.

L'UNSA Police dans l'UNSA[modifier | modifier le code]

Le Secrétaire Général, Philippe Capon est également Secrétaire Général adjoint au sein de l'UNSA Fonction Publique[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]