Victor van Strydonck de Burkel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant belge
image illustrant un militaire image illustrant la Seconde Guerre mondiale
Cet article est une ébauche concernant une personnalité belge, un militaire et la Seconde Guerre mondiale.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Officier général francais 3 etoiles.svg Victor van Strijdonck de Burkel
Image illustrative de l'article Victor van Strydonck de Burkel

Naissance 1876
Anvers
Décès 1961 (à 85 ans)
Etterbeek
Origine Drapeau de la Belgique Belgique
Arme Cavalerie
Grade Lieutenant-général
Années de service 1945
Conflits Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Charge de Burkel

Victor Jean Clement baron van Strydonck de Burkel (Anvers, 16 juillet 1876 - Etterbeek, 4 août 1961[1]) fut un général de l'armée belge.

Il participa à la Première Guerre mondiale et, en 1918, à la tête de la cavalerie belge qui participait à la reconquête du territoire, il commanda, contre une unité allemande de mitrailleuses, une charge de cavalerie qui se termina en victoire. Le roi des Belges lui accorda alors le droit d'adjoindre le nom de Burkel au patronyme de van Strydonck.

Avant la Seconde Guerre mondiale, il fut entre autres à la tête de l'école belge de cavalerie, Inspecteur-général de la gendarmerie, commandant du 1er régiment de Guides et commandant du corps de cavalerie belge motorisé à partir de 1936. En 1940, il fut promu lieutenant-général et nommé commandant de l'armée de terre belge en Grande-Bretagne. En 1941, il devint Inspecteur-général de l'armée belge et, en 1944, il prit la tête de la mission militaire belge auprès du quartier-général des troupes alliées, le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force.

Il quitte l'armée après la guerre. Le 26 avril 1937, il reçut une concession de noblesse avec titre personnel de chevalier; le 10 décembre 1956, il obtint concession du titre de baron transmissible par primogéniture masculine. Il eut deux fils. Le second, Yves, fit également une brillante carrière dans l'armée belge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Médaille commémorative[modifier | modifier le code]

Une médaille de bronze datée de 1948 à son effigie est signalée dans Portraits en médailles de nobles belges de 1830 à nos jours, travail collectif de Nicolas de Streel, Baudouin de Theux, Bertrand Maus de Rolley et Luc Vandamme édité par l'ANRB (2014).

Pour mémoire[modifier | modifier le code]

  • Un important monument a été érigé sur le site de Burkel à Maldeghem en souvenir de cette célèbre bataille.
  • Un buste du général (en civil) existe également.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lieutenant William Parmentier, Historique du premier régiment des Guides, M. Weissenbruch SA, Bruxelles, 1928
  • Harold van de Werve de Schilde, Le major Victor van Strydonck et la charge de Burkel, Bulletin de l'ANRB n°287 de juillet 2016, p. 119

Liens externes[modifier | modifier le code]