Nicole Bouteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Bouteau
Fonctions
Ministre du Tourisme, des Transports internationaux, en charge des Relations avec les institutions
En fonction depuis le
(8 mois et 9 jours)
Président Edouard Fritch
Gouvernement Édouard Fritch I, II, III
Prédécesseur Jean-Christophe Bouissou
Biographie
Nom de naissance Nicole Moea Bouteau
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Raincy
Nationalité Française
Parti politique Tapura Huiraatira

Nicole Bouteau
Ministre du Tourisme, des Transports internationaux, en charge des Relations avec les institutions

Nicole Moea Bouteau (née le 20 janvier 1969 au Raincy) est une femme politique de la Polynésie française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne ministre du gouvernement de la Polynésie française, elle a quitté le gouvernement de Gaston Flosse en 2002, pour fonder l'année suivante le No oe e te nunaa, une formation centriste, alliée un premier temps à l'Union pour la démocratie, désormais proche du Mouvement démocrate qui la soutient. Lors de l'élection des représentants à l'Assemblée de la Polynésie française de 2013, elle est élue avec le soutien d'A Ti'a Porinetia, puis elle devient en 2016 la secrétaire générale du Tapura Huiraatira.

Elle fait partie de la liste du MoDem aux européennes de juin 2009, en tant que chef de la section Pacifique de la circonscription Outre-mer.

Elle a fait partie du groupe des Non-inscrits à l'Assemblée de la Polynésie française (circonscription des Îles du Vent). C'est la première polynésienne à avoir fondé un parti politique.

Madame Bouteau est une « demie » selon l'appellation en vigueur à Tahiti (père européen, mère tahitienne). Elle vit en concubinage et a un enfant. Sa profession est celle d'agent de l'administration du Pays. Elle détient une maîtrise du droit des affaires (Université du Pacifique Sud). Son engagement politique viendrait de son oncle Toutara Salmon, membre fondateur du Tahoeraa huiraatira, maire de Taiarapu-Est. Repérée par Gaston Flosse en 1995, elle participe à la création de « Jeunes Orange » (l'orange est la couleur du parti de Flosse). Elle devient ministre du tourisme en mars 2001.

D'abord alliée à l'Union pour la démocratie (UPLD) qu'elle a représenté à Paris pour demander notamment la dissolution de l'Assemblée, elle contribue à la victoire d'Oscar Temaru. Refusant la bipolarisation, elle a cherché une troisième voie et soutient « une autonomie apaisée, intègre, raisonnable dans ses choix et ses politiques de développement et qui conservera un lien fort avec la France ». Rapidement soutenue de la métropole par l'Union pour la démocratie française (UDF) et désormais par le Mouvement démocrate, elle fait désormais partie des non-inscrits.

Au premier tour des élections législatives françaises, le samedi 2 juin 2007, soutenue par le MoDem, elle obtient 3 808 voix (7,26 %) et est éliminée dès le premier tour. Au premier tour de l'élection anticipée des représentants à l'Assemblée de Polynésie française, la liste No oe e te nunaa qu'elle conduit aux îles du Vent obtient 6,56 % des suffrages exprimés, soit près de 6 500 voix. D'autre part, son parti présente également des listes aux îles Sous-le-Vent et dans l'archipel des Marquises.

Vie associative[modifier | modifier le code]

  • 1991 - secrétaire de l'Association des étudiants de Polynésie française.
  • Depuis 1993 - vice-présidente de l'Association artisanale « Na poro e maha no Tahiti ».
  • 1995 à 1996 - membre du comité des artisans « Tahiti I te Rima Rau ».

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • de décembre 1995 à août 2001 : secrétaire générale de la fédération Jeun'Orange (fédération des Jeunes du Tahoeraa huiraatira).
  • législature 2001/2006.
  • d'août 2001 à avril 2002 : présidente de la fédération Jeun'Orange.
  • avril 2002 : démission de la Fédération Jeun'Orange et du Tahoeraa Huiraatira.

(arrêté n° 596/Pr du 18 avril 2002 relatif à la composition du Gouvernement de la Polynésie française. Ministre du Tourisme et de l'Environnement)

  • arrêté n° 269/DRCL du 21 mai 2001 - constatant l'option de Madame Nicole Bouteau, conseillère territoriale, pour son mandat de ministre du Gouvernement de la Polynésie française.
  • arrêté n° 39/2001/APF/SG du 21 mai 2001 - proclamant Madame Patricia Grand, conseiller territorial à l'Assemblée de la Polynésie française (suivante de liste).
  • élection du 6 mai 2001 (lettre n° 820/DRCL du 14.05.01) conseillère territoriale (date de début de mandat : Arrêté n° 18/2001/APF/SG du 15.05.01 prenant acte de l'élection des conseillers territoriaux au sein de l'Assemblée de la Polynésie française)
  • reprise de son mandat : Arrêté n° 16/2002/APF/SG du 18.04.02, constatant la reprise de fonction de Madame Nicole Bouteau.
  • 05.06.02 : Inscription dans les non inscrits.

Mandats et fonctions à l'APF[modifier | modifier le code]

Début du mandat : 03.06.04 (arrêté n° 27/2004/APF/SG du 03.06.04) - Fin du mandat le 15.11.2004 à la suite de l'annulation des élections du 23 mai 2004 aux îles du Vent.

  • Élue le 15.02.05 représentante à l'Assemblée de la Polynésie française par arrêté 026/2005/APF/SG du 15.02.2005 à la suite des élections partielles du 13.02.05.

Lien externe[modifier | modifier le code]