USS Alabama (SSBN-731)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Alabama.

USS Alabama
Image illustrative de l’article USS Alabama (SSBN-731)
L'USS Alabama (SSBN-731).
Type Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton, Connecticut[1]
Commandé
Quille posée [1]
Lancement
Armé
Statut En service actif, en 2014
Équipage
Équipage 13 officiers et 140 membres d'équipage[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 560 pieds (170 mètres)[1]
Maître-bau 42 pieds (13 mètres)
Tirant d'eau 38 pieds (12 mètres)
Déplacement 16 764 tonnes en surface et 18 750 tonnes en plongée
Propulsion 1 réacteur nucléaire S8G
Vitesse Plus de 25 nœuds(46 km/h)
Profondeur > 240 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes de 21 pouces (53 cm) de torpilles Mark 48 ; 24 missiles UGM-96 Trident II (D5)
Rayon d'action Illimité
Carrière
Port d'attache Base navale de Kitsap, Bangor[1]
Indicatif SSBN-731

Insigne de l'Alabama

L'USS Alabama (SSBN-731) est le sixième sous-marin nucléaire lanceur d'engins de la classe Ohio de l'United States Navy. Il s'agit du sixième navire de l'US Navy à porter le nom de l'état de l'Alabama. Sa devise est Audemus jura nostra defendere, « Nous osons défendre nos droits », la même que celle de l'État dont il porte le nom.

Il est principalement connu depuis la sortie du film USS Alabama en 1995.

Construction[modifier | modifier le code]

Le contrat fut accordé le 27 février 1978 au chantier naval Electric Boat de Groton, dans le Connecticut avant la pose de sa quille le 14 octobre 1980. Il fut lancé le 19 mai 1984 et placé dans le service actif le 25 mai 1985 à la base navale de New London dans le Connecticut[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir été mis en service, l'Alabama a quitté le Connecticut pour conduire des essais en mer au large des côtes de Floride avant de visiter Mobile, dans l'état dont il porte le nom pour finalement rejoindre son port d'attache à la base navale de Kitsap, sur la péninsule de Kitsap dans l'état de Washington. Le 28 juillet 1986, il termine sa première patrouille opérationnelle[2].

En mai 1988, l'Alabama a conduit à bien un test balistique de tir de deux missiles Trident I C4. Le 1erseptembre 1988, le sous-marin a gagné la base de Bangor, complétant ainsi sa neuvième patrouille et la centième accomplie par une unité équipée de missiles Trident. Une cérémonie officielle a eu lieu à l'issue de sa mise à quais, en présence du sous-secrétaire à la Marine, Henry L. Garrett III[2]. En août 1989, l'USS Alabama prit part à d'autres essais missiles en tirant quatre Trident C4[2].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

L'Alabama apparait dans le film USS Alabama sorti en 1995. Il est alors commandé par le capitaine Franck Ramsey, interprété par Gene Hackman qui est secondé par le lieutenant-commander Ron Hunter joué par Denzel Washington. Le sous-marin est secoué par une mutinerie alors que la fédération de Russie est soumise à des troubles politiques[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) USS Alabama SSBN-731 « Copie archivée » (version du 22 juillet 2018 sur l'Internet Archive), sur Naval Vessel Register, consulté le 2 mars 2014
  2. a b c et d (en)USS Alabama history, page dédiée à l'histoire de l'Alabama sur le site USCarriers, consulté le 2 mars 2014.
  3. « USS Alabama » sur Allociné.fr (consulté le 2 mars 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]