USS West Virginia (SSBN-736)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS West Virginia.

USS West Virginia
Image illustrative de l’article USS West Virginia (SSBN-736)
Le West Virginia (SSBN-736) de retour à son port d'attache de Kings Bay en juin 2009.
Type Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton, Connecticut
Commandé [1]
Quille posée
Lancement
Armé
Statut En service actif, en 2014
Équipage
Équipage 13 officiers et 140 membres d'équipage [1]
Caractéristiques techniques
Longueur 560 pieds (170 mètres)
Maître-bau 42 pieds (13 mètres)
Tirant d'eau 38 pieds (12 mètres)
Déplacement 16 764 tonnes en surface et 18 750 tonnes en plongée
Propulsion 1 réacteur nucléaire S8G
Vitesse Plus de 25 nœuds(46 km/h)
Profondeur > 240 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes de 21 pouces (53 cm) de torpilles Mark 48 ; 24 missiles UGM-96 Trident II (D5)
Rayon d'action Illimité
Carrière
Port d'attache Portsmouth Naval Shipyard, New Hampshire[2]
Indicatif SSBN-736
Insigne du West Virginia

L’USS West Virginia (SSBN-736) est un sous-marin nucléaire lanceur d’engins de la classe Ohio de l’United States Navy. Il est en service depuis 1990. Il est le troisième navire de l'US Navy à porter le nom de l'État de Géorgie et le onzième des dix-huit unités de la classe Ohio.

Construction et mise en service[modifier | modifier le code]

Le contrat de construction du West Virginia fut accordé à la filiale de General Dynamics, Electric Boat, à Groton dans le Connecticut, le 21 novembre 1983. Sa quille fut posée le 24 décembre 1987, presque deux ans avant son lancement le 14 octobre 1989 sous le parrainage de Mme Erma Byrd, épouse du sénateur de Virginie-Occidentale Robert Byrd. Il est admis dans le service actif le 20 octobre 1990 sous le commandement du capitaine J. R. Harvey pour l'équipage bleu et du capitaine Donal McDermott pour l'équipage or (équivalent rouge dans la Marine nationale)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Le 29 décembre 2008, le capitaine Daniel Mack, commandant de l’escadrille de sous-marins 16/20, a démis de son commandement le commander Charles Hill de l'équipage or à cause d'une « perte de confiance » de ses capacités de capitaine. Le capitaine Stephens Gillespie a été provisoirement nommé comme son remplaçant[4].

Le 24 octobre 2013, il a quitté le chantier naval de Newport News où il était à quais depuis trente-cinq mois dans le cadre du rechargement de son combustible nucléaire. Après des essais en mer pour vérifier le bon fonctionnement de son réacteur, il devrait regagner son port d'attache et rentrer à nouveau dans le service actif[5].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Le roman de Tom Clancy Dette d'honneur, le West Virginia est l'un des nombreux sous-marins envoyés pour contrer une invasion japonaise dans les îles Mariannes du Nord.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « USS West Virginia (SSBN-736) », sur Naval Vessel Register, Naval Sea Systems Command (consulté le 7 mai 2018).
  2. Selon le Naval Vessel Register, organisme officiel de l'US Navy, le port d'attache du West Virginia est le chantier naval de Portsmouth, contrairement à de nombreux articles parlant de cette unité et lui donnant pour port d'attache la base navale de Kings Bay en Géorgie.
  3. (en)USS West Virginia SSBN 736, sur le site US Carriers, consulté le 21 février 2014.
  4. (en)USS West Virginia (Gold) Commanding Officer Relieved, article du site officiel de la Navy datant 30 décembre 2008, consulté le 21 février 2014.
  5. (en)USS West Virginia returns, article du site internet Kings Bay Periscope datant du 6 septembre 2013, consulté le 21 février 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]