USS Louisiana (SSBN-743)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Louisiana.
USS Louisiana
Image illustrative de l'article USS Louisiana (SSBN-743)
Le Louisiana arrivant à la base navale de Kitsap le 12 octobre 2005.
Type Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Chantier naval Chantier naval Electric Boat de Groton, Connecticut
Commandé [1]
Quille posée [1]
Lancement [1]
Commission [1]
Statut En service actif, en 2014
Équipage
Équipage 13 officiers et 140 membres d'équipage[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 560 pieds (170,7 m)[1]
Maître-bau 42 pieds (12,8 m)[1]
Tirant d'eau 38 pieds (11,6 m)[1]
Déplacement 16 764 tonnes en surface et 18 750 tonnes en plongée
Propulsion 1 réacteur nucléaire S8G
Vitesse Plus de 25 nœuds (46,3 km/h)
Profondeur > 800 pieds (243,8 m)
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes de 21 pouces (53 cm) de torpilles Mark 48 ; 24 missiles UGM-96 Trident II (D5)
Rayon d'action Illimité
Carrière
Port d'attache Base navale de Kitsap, Washington
Indicatif SSBN-743
Insigne du Louisiana

L’USS Louisiana (SSBN-743) est un sous-marin nucléaire lanceur d’engins de la classe Ohio de l’United States Navy. Il est en service depuis 1997. Il s’agit du quatrième navire de l’US Navy à être nommé USS Louisiana et le troisième à l’être en l’honneur de l’État de Louisiane.

Construction et commissionnement[modifier | modifier le code]

Le contrat de construction du Louisiana fut ordonné le 19 décembre 1990 et sa quille fut posée le 23 octobre 1992 au chantier naval Electric Boat de Groton, dans le Connecticut. Le sous-marin fut lancé le 27 juillet 1996, avec pour marraine Patricia O'Keefe et finalement commissionné le 6 septembre 1997[1] à la base navale de Kings Bay, en Géorgie[2].

Carrières[modifier | modifier le code]

Le premier port d'attache du sous-marin était la base navale de Kings Bay.

Dans les années 1990, avec la fin de la Guerre froide de 1991 et les réorganisations consécutives à ces évènements, le nombre de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins dut être réduit. pour ce faire, quatre unités de la classe Ohio, les plus anciennes, furent reconverties en sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière — les USS Ohio, USS Michigan, USS Florida et USS Georgia. Ces conversions conduisirent à un déséquilibre du nom de SNLE entre la flotte Pacifique et la flotte Atlantique. Afin de compenser ce déséquilibre, le Louisiana est l'un des sous-marins dont le port d'attache est devenu la base navale de Kitsap, dans l'état de Washington. Il y est arrivé le 12 octobre 2005[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2009, les deux équipages ont reçu la Meritorious Unit Commendation[4]. Ils avaient auparavant remporté le Omaha Trophy en 2006[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en)USS Louisiana (SSBN-743) - Ballistic Missile Submarine (Nuclear Powered), fiche du sous-marin sur le Naval Vessel Register (consulté le 5 avril 2014).
  2. (en)USS Louisiana SSBN 743, fiche du sous-marin sur US Carriers (consulté le 5 avril 2014).
  3. (en)Kings Bay Naval Submarine, The New Georgia Encyclopedia (consulté le 5 avril 2014)
  4. (en)CNO Presents Meitorious Unit Commendation to USS Louisiana (SSBN-743), article du site internet UnedearSeaWarfare (consulté le 5 avril 2014).
  5. (en)USS Louisiana Presented Omaha Trophy, article du site officiel de l'US Navy, datant du 26 février 2008 (consulté le 5 avril 2014).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]