uBlock Origin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

uBlock Origin
Description de l'image UBlock Origin.svg.
Description de cette image, également commentée ci-après
uBlock origin sur Firefox
Informations
Créateur Raymond Hill
Première version [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 1.42.4 ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt github.com/gorhill/uBlockVoir et modifier les données sur Wikidata
Assurance qualité Intégration continueVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En développement
Écrit en JavaScriptVoir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation MultiplateformeVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Navigateur webVoir et modifier les données sur Wikidata
Langues Multilingue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Type Extension de navigateur webVoir et modifier les données sur Wikidata
Politique de distribution Gratuit
Licence Licence publique générale GNU version 3Voir et modifier les données sur Wikidata

uBlock Origin est une extension libre pour les navigateurs web Mozilla Firefox, Google Chrome, Opera et Microsoft Edge chargée de filtrer le contenu des pages web afin d'en bloquer certains éléments, en particulier les bannières de publicité. En plus d'être un logiciel antipub, uBlock bloque la collecte des données de navigation.

uBlock Origin a reçu des prix de sites web qui traitent de l’informatique et se trouve être faible consommateur de mémoire vive par rapport aux autres extensions aux fonctionnalités similaires. Le but d’uBlock Origin est de donner la possibilité à l’utilisateur de renforcer son choix de filtrage du contenu des pages web.

Depuis sa création en 2014, uBlock Origin est activement développé et maintenu par le fondateur et développeur principal Raymond Hill (vérifié en )[3].

L'outil est intégré à la liste des logiciels libres préconisés par l’État français dans le cadre de la modernisation globale de ses systèmes d’informations (S.I.).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première version disponible apparaît en pour les navigateurs Chrome et Opera. Firefox en dispose à partir d'[4].

C'est à cette période que le créateur et développeur original de uBlock, Raymond Hill, clarifie la situation : il poursuit son travail sans accepter de donation et nomme le produit uBlock Origin, afin de le distinguer d'une ancienne version, disponible sur un site qui, au contraire, fait appel aux dons[5].

En 2017, uBlock Origin avec 4 millions d’utilisateurs, commence à être un concurrent de l’alternative Adblock Plus[6].

En 2019, Google veut modifier les fonctions de son navigateur Chrome qui permettent aux logiciels tels que UBlock Origin de bloquer les publicités, les empêchant de travailler. Le principal développeur de UBlock Origin, Raymond Hill, accuse Google de vouloir augmenter ses revenus publicitaires[7]. La même année, uBlock adapte son comportement pour faire face à une évolution des techniques des publicitaires[8].

Toujours en 2019, la mise en œuvre de publicités sans pistage sur le site web de Libération (journal), oblige d'importantes modifications dans UBlock Origin. Il lui devient nécessaire d'accéder aux adresses IP et au Domain Name System depuis le navigateur. [9],[10]

En 2020, uBlock Origin est l’une des premières extensions à être supportées dans la nouvelle version de Firefox pour Android[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://github.com/gorhill/uBlock/wiki/Change-log#0100 »
  2. « Release 1.42.4 » (consulté le )
  3. (en) « contributeurs de la page GitHub gorhill/uBlock », sur GitHub (consulté le )
  4. (en) Official uBlock Origin add-on lands for Firefox, sur ghacks.net.
  5. (en) Note de Raymond Hill, sur github.com.
  6. « Adblock Plus perd du terrain face à la concurrence », sur www.nextinpact.com, (consulté le )
  7. Futura, « Google Chrome fait la guerre aux bloqueurs de pub », sur Futura (consulté le )
  8. « uBlock Origin s'adapte aux scripts de pistage first-party », sur www.nextinpact.com, (consulté le )
  9. #LeBrief, « uBlock Origin s'adapte aux scripts de pistage first-party », sur www.nextinpact.com, (consulté le )
  10. L'avis de développement se trouve à Address 1st-party tracker blocking · Issue #780 · uBlockOrigin/uBlock-issues · GitHub, des explications en français se trouvent sur le forume d'Ubuntu à [Résolu]Ublock Origin demande l'autorisation d'acceder à mon ip... / Sécurité / Forum Ubuntu-fr.org. La position de Libération se trouve à Les trackers publicitaires ont-ils vraiment été supprimés du site de «Libé» pour les abonnés ? – Libération.
  11. « Firefox 74 est disponible, Fenix (Android) passe à la Preview 4.0 », sur www.nextinpact.com, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]