Tujias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Femmes Tujias en costume folklorique.

Les Tuijas (Tujia du Nord : Bifzivkar, API : pi˧˥ ʦi˥ kʰa˨˩ ; Tujia du Sud : Mongrzzir, /mõ˨˩ ʣi˨˩/ ; pinyin : tǔjiā zú), sont le 8e plus important groupe ethnique de Chine avec une population de plus de 8 millions de personnes. Leur langue est le tujia.

Ils sont notamment situés sur le territoire du Shangzhai Tujia xiang (尚寨土家族乡), sur le Xian de Zhenyuan, dans la province de Guizhou, ainsi que dans les provinces de Hubei, Hunan, Guangdong et la municipalité de Chongqing.

vue panoramique du Bourg de Furong, bourg Tujia de la province du Hunan

Répartition[modifier | modifier le code]

répartition des principales populations Tujia

Les population Tujia, sont principalement situées au centre de Chine, dans quatre division administratives adjacentes que sont les provinces de Hubei, Hunan et Guizhou, ainsi que la municipalité de Chongqing.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de répartition du Tusi tujia

À partir de 900, pendant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, les Tujia crée le xizhou tongzhu, dans l'actuel Bourg de Furong, au Nord-Ouest de la province du Hunan

À partir de 1368, sous le règne de Hongwu de la dynastie Ming furent organisés autour d'un système de Tusi, le tusi tujia[1].

Les Tujias étaient hautement estimés pour leurs qualité combatives sous les dynasties Ming et Qing, et leur tusi était élevé au plus haut rang. Ils ont notamment aidé à combattre les Wakō, des pirates japonais qui ravageaient les côtes de la Chine au XVIe siècle.

au début du XXe siècle, la militante féministe tujia, Xiang Jingyu devient la première directrice du département féminin du parti communiste chinois, après le premier front uni entre le parti communiste et le kuomintang, les communistes sont obligés de rentrés dans la clandestinité. Elle est arrêtée dans la concession française d'Hankou et fusillée par le Kuomintang le 1er mai 1928[2]. Zhao Shiyan, un militant communiste tujia, subit le même sort à Shanghai, en juillet 1927. Sa sœur Zhao Juntao, est la mère du ,président du Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire de la République populaire de Chine (RPC) et premier ministre de la République populaire de Chine, de 1988 à 1998, Li Peng.

Culture[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

La langue tujia est une langue du groupe des langues tibéto-birmanes de la famille des langues sino-tibétaines.

Architecture[modifier | modifier le code]

Différents villages dans les zones géographiques où vivent les Tujias sont représentatifs de leur architecture. D'importants moyens sont mis en œuvre pour préserver et perpétuer la tradition des constructions, dans un environnement d'urbanisation rapide, où ces populations sont amenées à vouloir habitée dans des habitations modernes et délaisser ces constructions[3].

Broderies et indigo[modifier | modifier le code]

Les Tujias ont un important art de la broderie et des teintures à l'indigo.

Cuisine[modifier | modifier le code]

plat de poisson de la cuisine Tujia du xian de Guzhang, Hunan

Musique et danse[modifier | modifier le code]

La danse Baishou (chinois : 摆手舞 ; pinyin : bǎishǒu wǔ ; littéralement : « danse des mains qui balancent ») est une danse typique des Tujias multi-centenaire, dans laquelle 70 mouvements représentant des gestes sur des thèmes telles que la guerre, l'agriculture, ou la cour sont codifiées.

Un record a été effectué et conservé par le livre Guinness des records, dans le xian autonome tujia et miao de Youyang, le où 100 180 participants ont dansé dans 42 lieus différents pendant 13 minutes la danse Baishou de la minorité Tujia[4].

Personnalités tujia[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (zh) 王承尧, 土家族土司简史, 中央民族大学出版社,‎ , 176 p. (ISBN 9787810012287)
  • (zh) 王承尧, 土家族土司史录, 长沙, 岳麓书社,‎ , 367 p.
  • (zh) 田敏, 土家族土司兴亡史, 民族出版社,‎ , 251 p.
  • (en) Carl Skutsch, « T'u-Chia », in Encyclopedia of the World's Minorities, Routledge, London, 2013, p. 1165-1166 (ISBN 9781135193881)
  • Dai Beilei et Liu Hongtao, « The Preservation Research of Traditional Houses of Tujia Minority in Western Hunan - Taking the Market Town in Huochang Tujia Township as an Example », Advanced Materials Research, vol. 1049-1050,‎ , p. 316-320 (DOI 10.4028/www.scientific.net/AMR.1049-1050.316)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :