Tronc cérébral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tronc.
Vue tridimensionnelle du tronc cérébral (en rouge)

Le tronc cérébral appartient au système nerveux central, et plus particulièrement à l'encéphale. Il est situé dans la fosse crânienne postérieure, sous le cerveau et en avant du cervelet. Il est structurellement continu avec la moelle épinière, qui commence à la première racine spinale. Le tronc cérébral est relié au cerveau, via les pédoncules cérébraux du mésencéphale, et au cervelet, via les pédoncules cérébelleux supérieurs (mésencéphale), moyens (pont) et inférieurs (moelle allongée). C'est également le lieu d'émergence de dix des douze paires de nerfs crâniens (de la IIIe paire à la XIIe).

Le tronc cérébral est oblique en haut et en avant, et se compose de haut en bas :

Une partie des faces postérieures du bulbe et du pont constitue le plancher du quatrième ventricule.

Le tronc cérébral est responsable de plusieurs fonctions dont la régulation de la respiration et du rythme cardiaque, la localisation des sons, etc. C'est également un centre de passage des voies motrices et sensitives, ainsi qu'un centre de contrôle de la douleur.

Les recherches du Dr Kevin Nelson tendent à montrer que les stimulations itiales qui déclenchent les visions dites d'expériences proches de la mort (NDE) proviennent du tronc cérébral[1].

Origine embryologique[modifier | modifier le code]

Au cours de la 4e semaine de développement embryonnaire, le tube neural se différencie en trois vésicules : le prosencéphale, le mésencéphale et le rhombencéphale. Lors de la 5e semaine, le rhombencéphale se différencie en métencéphale et myélencéphale, qui donneront respectivement le pont et le cervelet, et la moelle allongée. La vésicule mésencéphalique ne se différencie pas et constituera la partie haute du tronc cérébral.


Description anatomique[modifier | modifier le code]

La moelle allongée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bulbe rachidien.

La moelle allongée (ou bulbe rachidien) est la partie inférieure du tronc cérébral. Elle est limitée en bas par la moelle épinière (au niveau de la première racine spinale) et en haut par le sillon ponto-médullaire (ou bulbo-protubérantiel).

  • Sur sa face médiale, elle se compose de deux cordons ventraux (ou pyramide), séparés par une fissure médiane ventrale (ou sillon médian). Les pyramides contiennent les fibres axonales du tractus cortico-spinal (ou tractus pyramidal), moteur.
  • Au niveau de la face latérale du bulbe, on retrouve, de plus en plus latéralement :
  • La face dorsale présente deux cordons dorsaux, séparés par le sillon dorsal médian. Ces cordons s’écartent en haut pour border le plancher du quatrième ventricule. Ce plancher contient, au niveau de la moelle allongée, les noyaux des nerfs crâniens X, XI et XII.

Le sillon ponto-médullaire est le lieu d’émergence de certains nerfs crâniens :

Le pont[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pont (système nerveux).

Le pont constitue la portion moyenne du tronc cérébral. Il est limité en bas par le sillon ponto-médullaire et en haut par le sillon ponto-pédonculaire.

  • La face ventrale du pont est creusée médialement par la gouttière médiane ventrale (ou sillon basilaire) dans laquelle circule l’artère basilaire. Elle est également constituée de nombreux noyaux de substance grise, appelés noyaux du pont.
  • Entre les faces ventrale et latérale, on distingue le lieu d’émergence du nerf trijumeau (Ve paire) par deux racines, une sensitive (la plus grosse) et une motrice.
  • Au niveau de la face latérale, on retrouve le pédoncule cérébelleux moyen reliant le pont au cervelet.
  • La face dorsale du pont constitue le triangle supérieur du plancher du quatrième ventricule et contient les noyaux des nerfs crâniens VI, V et VIIbis.

Le mésencéphale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mésencéphale.

Le mésencéphale forme la région supérieure du tronc cérébral. Il est limité en bas par le sillon ponto-pédonculaire et en haut par le tractus optique. Il est constitué de trois parties : le pied (ou crus cerebri), le tegmentum et le tectum mesencephali.

  • La face ventrale présente deux pédoncules cérébraux (formés par le crus cerebri et le tegmentum) obliques en haut en dehors et en avant. Ces pédoncules sont séparés médialement par la fosse inter-pédonculaire (ou substance perforée postérieure), qui contient les corps mamillaires et le pédoncule hypophysaire (cependant, ces deux éléments appartiennent au diencéphale et non au tronc cérébral). Cette fosse est également le lieu d’émergence du nerf oculomoteur (nerf III).
  • Sur la face dorsale, on retrouve la lame tectale (ou lame quadrijumelle ou tectum) formée de quatre colliculi (ou tubercules quadrijumeaux), deux supérieurs et deux inférieurs.
Section transversale du mésencéphale au niveau du colliculus supérieur.


On retrouve, au niveau du mésencéphale, plusieurs amas de substance grise dont :


Vascularisation[modifier | modifier le code]

Vascularisation du tronc cérébral :
7– artère basilaire
8– artères cérébelleuses supérieures
9– artères pontines
10– artères vertébrales
11– artères cérébelleuses inféro-antérieures
12– artères cérébelleuses inféro-postérieures
13– artère spinale antérieure

La vascularisation du tronc cérébral est assurée par différentes artères :


Images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The God Impulse: Is Religion Hardwired into the Brain? Kevin Nelson Simon & Schuster, mars 2011. (ISBN 978-1847378316) et autres articles