Treffen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Treffen
Blason de Treffen
Héraldique
Treffen
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau de la Carinthie Carinthie
District
(Bezirk)
Villach-Land
Conseillers municipaux 23 conseillers
2015 : 10 SPÖ, 7 FPÖ, 5 ÖVP, 1 Verts
Maire Klaus Glanznig (SPÖ)
Code postal A-9521
Immatriculation VL
Indicatif 43+ (0) 4248
Code Commune 2 07 24
Démographie
Population 4 455 hab. (2018)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 06″ nord, 13° 51′ 20″ est
Altitude 542 m
Superficie 7 104 ha = 71,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Carinthie

Voir sur la carte administrative de la zone Carinthie
City locator 14.svg
Treffen

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Treffen

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Treffen
Liens
Site web www.treffen.at

Treffen am Ossiacher See (en slovène : Trebinje) est une commune autrichienne du district de Villach-Land en Carinthie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue sur la vallée de Treffen depuis le château de Landskron.

La commune se trouve au pied des Alpes de Gurktal et le mont Gerlitzen, à 8 kilomètres au nord de Villach. À l'est, le territoire communal s'étend jusqu'au bord du lac Ossiacher See.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région a été habitée depuis l'antiquité : les Romains y extrayent du marbre blanc ; selon l'Itinéraire d’Antonin et la table de Peutinger, une route romaine part de Sanctium (Villach) dans la vallée de la Drave et mene à la ville de Virunum (près de l'actuelle commune de Maria Saal).

Le nom de Treffen est d'origine slave, du temps de la principauté de Carantanie qui est apparue à la seconde moitié du VIIe siècle. On trouve la première mention du manoir de Trebina dans un acte de 860, où le roi Louis II de Germanie cède les biens à l'archevêque Adalwin de Salzbourg. Peu après, en 876, son fils Carloman de Bavière les remit à l'abbaye d'Ötting. En 1007 le manoir a été acquis par le roi Henri II.

Les ruines du château.

Au XIIe siècle, un château a été construit au-dessus de Treffen à la demande du comte Markwart d'Eppenstein qui devient duc de Carinthie en 1073. À partir de 1163, la forteresse était la possession des patriarches d'Aquilée ; elle a été assiégée par les troupes du duc Hermann II de Carinthie et des archevêques de Salzbourg. Les ducs Othon (mort en 1310) et Henri de Goritz (mort en 1335) recevraient le château comme gage, leur successeurs de la maison de Habsbourg concédèrent la seigneurie de Treffen à la famille de Liechtenstein. Lors du conflit militaire avec le roi Mathias Corvin, la forteresse est démantelée par les forces de l'empereur Frédéric III en 1489.

Au XVIe siècle, les Liechtenstein créèrent un nouveau château dans la vallée. En 1818 le comte Peter von Goëss acheta les domaines.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Treffen est jumelée avec :