Tourisme au Viêt Nam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cascades dans le centre du pays

Le tourisme est une composante significative de l'économie du Viêt Nam contemporain.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Arrivées internationales[modifier | modifier le code]

Source: Ministry of Culture, Sport & Tourism [1]

Année Arrivées
Evolution
2016 10,012,735 26%
2015 7,943,651 0.9%
2014 7,874,312 4%
2013 7,572,352 10.6%
2012 6,847,678 10.8%
2011 6,014,032 19.1%
2010 5,049,855 34.8%
2009 3,772,359 −10.9%
2008 4,253,740 0.6%
2007 4,171,564 16%
2006 3,583,486 3%
2005 3,467,757 18.4%
2004 2,927,876 20.5%
2003 2,429,600 −7.6%
2002 2,628,200 12.8%
2001 2,330,800 8.9%
2000 2,140,100 20.0%
1999 1,781,800 17.2%
1998 1,520,100 −11.4%
1997 1,715,600 6.7%
1996 1,607,200 18.9%
1995 1,351,300  

Explications[modifier | modifier le code]

En 2004, le Viêt Nam a reçu 2.9 millions d'arrivées internationales, 2.4 millions de plus que l'année précédente. La croissance annuelle a représenté un fort rebond depuis un léger déclin en 2003 attribuable à l'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère en Asie. De 1999 à 2004, le tourisme a augmenté de 63 %. En 2004, la plupart des visiteurs provenait de Chine avec 27 % des entrées, de 8 à 9 % venait des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud.

L'administration nationale du Tourisme du Viêt Nam est en train de mettre en place un plan sur le long terme afin de diversifier l'industrie touristique[2]. Le Viêt Nam a reçu 3,4 millions de touristes en 2005[3], 3,5 millions en 2006[4] et 4 253 740 en 2008[5].

Principaux points d'intérêt[modifier | modifier le code]

Les principales villes[modifier | modifier le code]

  • Hanoï, la capitale du pays; elle est remarquable par ses lacs en pleins centre-ville et son architecture coloniale française.
  • Hô-Chi-Minh-Ville, la grande ville du sud, cœur économique du pays, Saigon possède des monuments coloniaux français remarquables, mais les touristes apprécieront beaucoup plus pour sa vitalité et pour son point de départ des régions alentour (Delta du Mékong, plages de Vung Tau, les ruines de l'ancien royaume des Champa,...)
  • Hué, la capitale de l'Annam, la région centrale du Vietnam; Hué est une réplique miniature de la Cité interdite de Pékin. La gastronomie est l'art incontestable de la cité (la gastronomie des anciens empereurs...).
  • Hội An: C'est l'une des cités authentiques du Vietnam car elle a pu garder ses habitations traditionnelles et ses ruelles étroites enserrées entre les portes des anciens remparts...
  • Nha Trang: station au microclimat très agréable, célèbre pour ses magnifiques plages de sable blanc à la mer turquoise...
  • Dalat, la Ville du printemps éternel, une ville européenne fondée par les Français célèbre pour ses villas coloniales, son lac en plein cœur de la ville mais surtout sa position en haute altitude lui vaut un cadre de vie très agréable.

Sites touristiques et naturels[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tourism Statistics », Vietnam National Administration of Tourism (consulté le 26 janvier 2012)
  2. Vietnam country profile. Library of Congress Division de Recherche Fédérale (décembre 2005).
  3. Source: Administration Nationale du Tourisme du Vietnam (VNAT)
  4. « Statistique de tourisme » (consulté le 11 janvier 2007), p. Le nombre de visiteurs étrangers au Vietnam dans l’année 2006
  5. http://www.vietnamtourism.com/f_pages/news/index.asp?loai=2&uid=8611

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :