Tomas Walsh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Thomas Walsh.

Tomas Walsh
image illustrative de l’article Tomas Walsh
Tomas Walsh lors des championnats du monde en salle de 2016.
Informations
Disciplines Lancer du poids
Période d'activité depuis 2014
Nationalité Drapeau : Nouvelle-Zélande Néo-zélandais
Naissance (26 ans)
Lieu Timaru
Taille 1,85 m
Poids 120 kg
Records
Records d'Océanie : 22,67 m (2018)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde 1 - -
Champ. du monde en salle 2 - 1
Jeux du Commonwealth 1 1 -
Ligue de diamant 1 - 1

Tomas Walsh (né le à Timaru) est un athlète néo-zélandais, spécialiste du lancer du poids. Champion du monde en 2017 à Londres, il est également deux fois champion du monde en salle, en 2016 à Portland et en 2018 à Birmingham, et médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Encore inconnu du circuit mondial, Tomas Walsh bat le record d'Océanie en salle avec un lancer de 21,26 m pour remporter la médaille de bronze lors des Championnats du monde en salle de Sopot le 7 mars 2014. Cette même année, il décroche la médaille d'argent des Jeux du Commonwealth, à Glasgow, devancé par le Jamaïcain O'Dayne Richards.

Le 23 août 2015, il bat aussi le record d'Océanie en plein air, en 21,58 m, lors des Championnats du monde à Pékin où il termine au pied du podium puis l'améliore de 4 centimètres à Zagreb le 7 septembre 2015.

En mars 2016, Walsh participe aux championnats du monde en salle de Portland, où, avec un jet à 21,78 m, il est sacré champion du monde pour la première fois. Il améliore son record d'Océanie (21,26 m en 2014) et devance le Roumain Andrei Gag (20,89 m) et le Croate Filip Mihaljević (20,87 m)[1].

Lors des Jeux olympiques d'été de 2016, à Rio de Janeiro, il remporte la médaille de bronze derrière les Américains Ryan Crouser et Joe Kovacs[2]. Le 27 août 2016, lors du meeting de la Ligue de diamant au Stade de France à Paris, il bat d'un cm le champion olympique Ryan Crouser (21,99 m), en battant le record d'Océanie avec 22,00 m. Il s'impose 5 jours plus tard au Weltklasse Zurich en améliorant sa marque avec 22,20 m puis réalise encore mieux le 6 septembre à Zagreb avec 22,21 m.

Le 5 août 2017, en qualifications des championnats du monde de Londres, il réussit le meilleur jet du concours en réalisant sa meilleure performance de la saison avec 22,14 m[3]. Le lendemain, il est sacré champion du monde de la discipline avec un jet à 22,03 m, devançant très largement l'Américain Joe Kovacs, champion en titre (21,66 m) et le Croate Stipe Žunić (21,46 m)[4].

Le 3 mars 2018, aux championnats du monde en salle de Birmingham, Tomas Walsh conserve son titre de champion du monde en salle acquis à Portland en 2016. Auteur dès sa première tentative d'un jet à 22,13 m (record d'Océanie), qu'il égale au troisième essai, il réalise à son dernier jet une performance de 22,31 m, améliorant ainsi le record des championnats détenu jusque-là par Ulf Timmermann en 1987[5]. Devançant ses dauphins de 87 centimètres, l'Allemand David Storl (argent, 21,44 m) et le Tchèque Tomáš Staněk (bronze, 21,44 m), il devient par la même occasion le 4e meilleur performeur de l'histoire en salle derrière Randy Barnes (22,66 m), Ulf Timmermann (22,55 m) et Adam Nelson (22,40 m)[6].

Le 25 mars, à Auckland, Tomas Walsh améliore son propre record d'Océanie en plein air en éjectant son poids à 22,67 m, faisant de lui désormais le 6e meilleur performeur mondial de l'histoire[7]. C'est le jet le plus long depuis 1990[8]. Le 9 avril, il remporte la médaille d'or des Jeux du Commonwealth de Gold Coast avec un jet à 21,41 m, après avoir lancé en qualifications 22,45 m (record des Jeux)[9].

Lors de la saison internationale, Tomas Walsh subit plusieurs défaites : aux Drake Relays, le 28 avril, il lance 21,82 m mais est battu par Ryan Crouser. Au Prefontaine Classic, il ne termine que 4e avec 21,84 m. Il renoue avec la victoire lors des Bislett Games d'Oslo, le 7 juin, en battant le record du meeting avec 22,29 m[10]. Six jours plus tard, il s'impose à Ostrava avec 22,16 m[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2009 Championnats du monde cadets Bressanone 6e 19,60 m
2014 Championnats du monde en salle Sopot 3e 21,26 m
Jeux du Commonwealth Glasgow 2e 21,19 m
Coupe continentale Marrakech 4e 20,70 m
2015 Championnats du monde Pékin 4e 21,58 m
Ligue de diamant 3e détails
2016 Championnats du monde en salle Portland 1er 21,78 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 3e 21,36 m
Ligue de diamant 1er détails
2017 Championnats du monde Londres 1er 22,03 m
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 1er 22,31 m
Jeux du Commonwealth Gold Coast 1er 21,41 m

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Lancer du poids Plein air 22,67 m (AR) Drapeau : Nouvelle-Zélande Auckland 25 mars 2018
En salle 22,31 m (AR) Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 3 mars 2018

Références[modifier | modifier le code]

  1. Walsh puts rivals in their place
  2. (en) « Report: men's shot put final – Rio 2016 Olympic Games », sur iaaf.org,
  3. « IAAF: Report: men's shot put qualification – IAAF World Championships London 2017| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 août 2017)
  4. Rédaction, « Thomas Walsh remporte le titre mondial du lancer du poids », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  5. « IAAF: men's shot put final IAAF World Indoor Championships Birmingham 2018 », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  6. « IAAF: Shot Put - men - senior - indoor | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  7. Rédaction, « Tomas Walsh, poids lourd », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  8. « IAAF: Walsh blasts Oceanian shot put record of 22.67m in Auckland| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 26 mars 2018)
  9. « IAAF: Walsh dominates shot put, Simbine and Ahye take 100m titles - Commonwealth Games day 2| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 10 avril 2018)
  10. « IAAF: Samba’s momentum continues in Oslo – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 juin 2018)
  11. « IAAF: Echevarria’s momentum continues: 8.66m in Ostrava| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 juin 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]