Tinebdar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tinebdar
Tinebdar
Mairie de Tinebdar
Noms
Nom arabe تينبذار
Nom berbère ⵜⵉⵏⴻⴱⴷⴰⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Béjaïa
Daïra Sidi-Aïch
Président de l'APC Hadjal Mustapha (Azdine)
2017-2022
Code postal 06037
Code ONS 0610
Indicatif 034
Démographie
Population 5 815 hab. (2008[1])
Densité 350 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 37′ 31″ nord, 4° 40′ 52″ est
Altitude Min. 572 m
Max. 572 m
Superficie 16,61 km2
Divers
Saint patron Sacro-saint Sidi Moussa n'tnebdher
Fête patronale tamaghra nsidna khlil
Localisation
Localisation de Tinebdar
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tinebdar
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tinebdar
Liens
Site de la commune http://www.tinebdar.com

Tinebdar est une commune de la wilaya de Béjaïa en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Elle se trouve à 50 km au sud-ouest de la ville de Béjaïa et précisément au nord de Sidi-Aich.

Communes limitrophes de Tinabdher
Tifra
Souk-Oufella Tinabdher Fenaïa Ilmaten
Leflaye • Sidi-Aïch

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Elle se trouve sur le versant gauche de la vallée de la Soummam au niveau du défilé étroit qui s'étend du complément de l'oued Remila à Takerietz. Sa superficie est de 16,61 km2.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la guerre d’Algérie, pour l' Opération Jumelles, en 1959, le général Delpierre installe son PC à Tinebdar[2].

Administration et vie communale[modifier | modifier le code]

La commune de Tinebdar fait partie de la wilaya de Béjaïa. Elle est issue de la commune mère de Sidi-Aich, lors du découpage administratif de 1984.

Comme toutes les régions montagneuses de la Kabylie, Tinebdar est une commune déshéritée, dépourvue de toutes ressources et ne doit son existence qu’aux subventions de l’État. Sa seule richesse n’est autre que son potentiel humain réduit à l’exode rural et à l'émigration à l’étranger ou dans d’autres villes du pays (Sidi-Aich, Bejaia, Alger…etc.) dont le nombre dépasse celui de la population existante. Les seules infrastructures de base dont dispose Tinebdar sont :

  • Deux écoles primaires qui datent de 1894.
  • Un collège
  • Une polyclinique qui est dans un état lamentable.
  • Une agence postale.
  • Un CFPA (centre de formation professionnel).
  • Un stade de football non achevé.
  • Une salle de sport.
  • une bibliothèque municipale.

Économie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Jean Freire in Henri Alleg, La guerre d’Algérie, Temps actuels,, , 613 p., tome 3, p .129