Sidi Aïch (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sidi Aïch.

Sidi Aïch
Mairie de Sidi Aïch
Mairie de Sidi Aïch
Noms
Nom arabe سيدي عيش
Nom berbère ⵙⵉⴷⵉ ⵄⵉⵛ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Béjaïa
Daïra Sidi-Aïch
Président de l'APC M. Ayad
2012-2017
Code postal 06005
Code ONS 0639
Démographie
Population 13 775 hab. (2008[1])
Densité 1 789 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 36′ 47″ nord, 4° 41′ 18″ est
Superficie 7,70 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi Aïch

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi Aïch

Sidi Aïch ou Sidi-Aich, est une commune d'Algérie, se trouvant dans la région de Kabylie, chef-lieu de commune et de daïra de même nom dans la wilaya de Béjaïa en Algérie. un centre administratif français a été créé en 1874.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville de Sidi-Aïch est une commune algérienne, de la basse Kabylie, et située à 43 km au sud de Béjaïa sur les deux rives de la Soummam. Elle est entourée de Leflaye, Souk-Oufella et Chemini au sud, Tinabdher à l'ouest, Sidi Ayad à l'est, Timezrit et Fenaïa Ilmaten au nord. Elle se trouve sur la route nationale no 26 qui relie El Kseur, Sidi-Aïch, Akbou, Tazmalt et Chorfa.

Communes limitrophes de Sidi-Aïch
Tinabdher
Leflaye • Chemini Sidi-Aïch Fenaïa Ilmaten
Sidi-Ayad • Timezrit

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Outre son chef-lieu Sidi Aïch-ville, la commune de Sidi Aïch est composée des localités suivantes[2] : Remila et Ighzer N'Chebib.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est constitué de la base « sidi », titre de noblesse issu de l'arabe signifiant notamment « monsieur », « monseigneur » ou « maître », et du second composant « aïch », signifiant « de la vie ». Le nom complet de la localité signifie donc « seigneur, maître de la vie »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la colonisation française, la commune de Sidi Aïch dépendait à l'origine du département de Constantine. En 1957 elle a été rattachée au département de Sétif et en 1974, elle a été rattachée à la wilaya de Béjaïa.

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

le marché de sidi aich est un marché qui a lieu tous les mercredis , il fut classé deuxième en Algérie en 1962

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion », sur ons.dz. Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. « Décret no 84-365 du fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ , p. 1486 (lire en ligne).
  3. Foudil Cheriguen, Toponymie algérienne des lieux habités (les noms composés), Alger, Épigraphe, , p. 79, 110.
  4. Zoheir Ihadaden - Du maquis au journalisme. Article du journal El Watan du 30/06/2011. Consulté le 15/10/2011.