Oued Ghir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oued Ghir
Oued Ghir
Mairie de Oued Ghir
Noms
Nom arabe وادى غير
Nom berbère ⵡⴻⴷ ⵖⵉⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Petite Kabylie
Wilaya Béjaïa
Daïra Béjaïa
Président de l'APC
Mandat
Bestani Khaled[réf. nécessaire]
2020-2025
Code postal 06017
Code ONS 0651
Démographie
Population 20 946 hab. (2008[1])
Densité 437 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 42′ 38″ nord, 4° 58′ 38″ est
Altitude Min. 99 m
Max. 99 m
Superficie 47,93 km2
Localisation
Localisation de Oued Ghir
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Oued Ghir
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Oued Ghir

Oued Ghir est une commune située dans la wilaya de Béjaïa en Algérie. Pendant la colonisation française, la localité fut un centre de peuplement, créé en 1872 sous le nom de La Réunion.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par Oued Sahel, un cours d'eau prenant sa source sur les hauteurs de Toudja, qui se jette dans la Soummam.

Climat[modifier | modifier le code]

Données climatiques à Oued Ghir.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 7,7 7,6 8,5 10,1 13,1 16,6 19,3 20,2 18,5 15 11,2 8,4 12,9
Température moyenne (°C) 12,1 12,3 13,1 14,7 17,6 21 24 24,8 23,2 19,7 15,8 12,7 17,6
Température maximale moyenne (°C) 16,4 16,8 17,7 19,3 22 25,3 28,7 29,3 27,8 24,3 20,3 16,9 22,1
Précipitations (mm) 99,7 85,9 100,4 70,7 41,2 16,2 5,8 13 40,4 89,5 99,7 135 767,5
Source : Hong Kong Observatory, statistiques de 1968 à 1990[2].

Transports[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Outre son chef-lieu Oued Ghir-centre, la commune de Oued Ghir est composée des localités suivantes[3] : Ibachirèn, Ireza, Mellala, Ibourassen, Taourirt Larbaa, Amadane Ouada, Amadane Oufella, Zala, Laazib Iboutoubène, Boumansour, Tighdirine, Laazib Taklit, Tagma, Tabouda, El Kalla.

Elle compte plus de dix sept villages, dont Ibourassen, Mellala, Ireza et Ibachirene (au nord est), Amaadene, Boumansou, Taourirt Larbaâ et Taazibt (au sud ouest) , El marj, Iferhaten et Tayma (à l'ouest) .

il existe à Oued Ghir, au bord de la nationale RN12, un cimetière chrétien des soldats britanniques de la seconde guerre mondiale, qui se trouve près de Amaadène.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est constitué de la base « oued », issue de l'arabe algérien wed (signifiant « cours d'eau », emprunté à l'arabe classique wâdi, « vallée »), et du second composant « ghir » (signifiant « de la grotte »). Le nom complet de la localité signifie donc « le cours d'eau de la grotte »[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2012 en cours Yassine Ramdani[réf. nécessaire]    
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Mihrab de la mosquée Ibn Toumert.

Le patrimoine religieux de Oued Ghir comprend le mihrab de la mosquée Ibn Toumert[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. « Climatological Information for Bejaia, Algeria », sur www.hko.gov.hk (consulté le ).
  3. « Décret no 84-365 du fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ , p. 1483 (lire en ligne).
  4. Foudil Cheriguen, Toponymie algérienne des lieux habités (les noms composés), Alger, Épigraphe, , p. 84, 88.
  5. Liste des sites et monuments classés de Béjaïa sur le site du Ministère de la culture.