Tinebdar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tinabdher)
Aller à : navigation, rechercher
Tinebdar
Mairie de Tinebdar
Mairie de Tinebdar
Noms
Nom arabe تينبذار
Nom berbère ⵜⵉⵏⴻⴱⴷⴰⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Béjaïa
Daïra Sidi-Aïch
Président de l'APC Brahim Benadji
2012-2017
Code postal 06037
Code ONS 0610
Démographie
Population 5 815 hab. (2008[1])
Densité 350 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 37′ 31″ nord, 4° 40′ 52″ est
Altitude Min. 572 m – Max. 572 m
Superficie 16,61 km2
Divers
Saint patron Sacro-saint Sidi Moussa n'tnebdher
Fête patronale tamaghra nsidna khlil
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tinebdar

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tinebdar
Liens
Site de la commune http://www.tinebdar.com

Tinebdar est une commune de Kabylie dans la wilaya de Béjaïa en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tinabdher
Tifra
Souk-Oufella Tinabdher Fenaïa Ilmaten
Leflaye • Sidi-Aïch

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

PREAMBULE :

Sollicité par des jeunes de l'association culturelle locale pour un écrit sur l'histoire de notre douar : "âarc Bni Weghlis", et quoique peu compétant en la matière, je ne puis décevoir ces jeunes volontés pleines de vie et d'encourageantes initiatives, et je ne puis que leur livrer donc ce que j'ai appris et entendu ça et là. Si je devais d'ailleurs m'inspirer du grand penseur et méthodologue Ibn Khaldoun, l'impartialité historique m'aurait interdit d'écrire ce qui suit car l'histoire est réellement mélangée à la légende et que certainement l'histoire est auréolée de beaucoup plus de légendes. Mais qu'importe, il faut bien qu'il y ait quelqu'un qui commence. Alors je considère cela comme un simple point d'un départ précurseur et il appartiendra donc ensuite à nos jeunes intéressés d'être les vrais artisans dans la recherche de la vraie histoire locale en sachant départager le mythe de la réalité, le prouvé de l'irréel, l'erreur du vraisemblable, soit en un mot : départager l'histoire vraie de la légende. L'histoire locale ainsi sainement établie viendrait assurément enrichir notre chère histoire nationale qui constitue, elle-même, une glorieuse page de l'Histoire universelle qui accaparera d'ailleurs 

davantage l'esprit des générations futures.

SITUATION GEOGRAPHIQUE :

Géographiquement, âarc Bni Weghlis occupe le versant sud de l'Akfadou (chaîne du Djurdjura). Une soixantaine de villages se cotoîent sur une vingtaine de kilomètres en longueur : de Semaoune à l'Ouest à Tinebdar à l'Est, et sur une dizaine de kilomètres en hauteur, d'Aourir au Nord à Takrietz au Sud ; Ighzer-N-Souk délimitant la partie At-Sammer à l'Ouest et At-Mzal à l'Est. Le douar est limité à l'Ouest par celui d'Ouzellaguen, au Nord par le col d'Akfadou, au Nord-Est par le douar At-Mansour, au Sud par l'Oued Soummam ;au delà de quoi, se trouve les douars d'At-Yemmel et d'Imessissen. Sidi-Aïch demeure un important centre reliant tous ces douars.

HISTRIQUE ET LEGENDES :

Bien avant l'apparition des At-Weghlis, existati déjà l'âarc Alemmas dont les ruines sont encore visibles au nord-ouest du village de Sidi-Yahia, notamment les vestiges d'Iwejnahen.

Après quoi, notre douar aurait été fondé, il y a une dizaine de siècles, par le grand ancêtre communWeghlis. Celui-ci serait un grand marin d'origine hélënique (greque) assez tôt islamisé alors qu'il sillonnait le bassin de la Méditerrannée orientale.

Cette origine éventuelle prête bien à réflexion ; car, d'un côté, la phonétique du nom "Weghlis" appuie sur cette thèse, vu que la majorité des noms grecs ont leur terminaison en "is" (Onasis, Ulysse, Aristotalis, Karamanlis, etc...). Si par contre l'origine Amazighe est plus prépondérante, nous nous en réjouirons pareillement. La recherche reste ouverte.

Weghlis aurait donc accosté sur les bords du golf de Béjaïa et remonté le cours de la vallée de la Soummam. Attiré certainement par les pentes très boisées (en oléastres) du versant sud de l'Akfadou, il y grimpa et s'installa pour la première fois au lieu-dit actuellement El-Djamaa Migour, entre Souk-Oufella et Mezgoug. Il se serait encore déplacé plus vers le Nord-Ouest et y fonda le premier village du douar : Aït-Zadi, entre Louta et Tissira (la tradition populaire désigne quelquefois At-Weghlis par l'expression "Tamourt n Yahia Ou Zadi").

Weghlis aurait eu vingt et un enfants mâles dont Soula qui donna son nom au village actuel "Aït-Soula" sur les hauteurs d'Ihaddaden. D'autres héritiers ont fondé d'autres villages, notamment : Badjou, Aabdoun, Zountar, peut-être Mezgoug, etc... D'autres comme Meghdas et Ziwi ont fondé des villages au douar voisin d'At-Mansour.

Les autres villages d'At-Weghlis sont de création beaucoup plus récente, tel le village de Sidi-Yahia fondé par un saint homme du nom de Sidi-Yahia-Ou-Moussa et ce, vers le neuvième siècle de l'Hégire, tout comme le village de Tiliouacadi qui fut fondé par deux ancêtres Ouaras et Allouache, il y a peu de siècles.

At-Weghlis ont brillé à plusieurs reprises à travers l'histoire. La tradition populaire à travers la basse et la haute Kabylie les désignait comme un douar symbolisant le civisme, le progrès et surtout la sagesse du raisonnement. 

En entamant les labours, certains fellahs d'Igawawen incitent leurs paires de bœufsà mener leur besogne à l'image de la conduite "Weghlissienne" (Amaan waghlas ! Amaan waghlas ! ).

Un saint homme a particulièrement brillé au cours du moyen-âge, en la personne d'Abderrahmane El-Weghlissi. Ce grand théologien a laissé des œuvres sous forme de manuscrits qui sont actuellement en possession de professeurs s'occupant de recherche à Constantine. Son tombeau (sanctuaire) se trouve jusqu'à présent au village de Tinebdar. L'un de ses élèves le plus brillant fut Sidi Abderrahmane El-Thaalibi cosidéré comme le plus grand saint d'El-Assima (ville d'Alger).

Enfin, pour conclure, je demanderais encore aux jeunes de ne considérer ce qui précède que comme des hypothèses incitant à la recherche et l'établissement de la vraie histoire des At-Weghlis leur appartient absolument.

Et dans cette attente, salut à tous !