Tigréens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
ተጋሩ
Tigréens

Populations significatives par région
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie 7 095 477 (2020)[1]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 33 000[2]
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 15 400 (2017)[3]
Drapeau du Canada Canada 10 220 (2017)[4]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 7 500[5]
Drapeau de l'Italie Italie 4 600[6]
Drapeau du Danemark Danemark 3 000[7]
Population totale 7.1 millions
Autres
Langues Tigrigna
Religions Christianisme éthiopien orthodoxe (96%), islam (4%)[8]
Ethnies liées Tigrés, Tigrina et autre peuples de langues éthiosémitiques

'Tigrayans' (tigrigna: ተጋሩ), également transcrit 'Tegréens' ', sont des résidents de la Corne de l'Afrique, qui vivent dans la partie nord de l' Ethiopie. Il existe également une importante diaspora, notamment aux États-Unis et en Italie. Ils parlent le tigrinya et sont chrétiens orthodoxes éthiopiens

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe différentes formes : Tegreñña, Tigrai, Tigray, Tigre[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

Les Tigréens représentent environ 6,1 % de la population éthiopienne et sont en grande partie de petits agriculteurs qui vivent dans de petits villages communautaires. Ils sont également principalement chrétiens et membres de l'Église orthodoxe éthiopienne tewahedo (environ 96%), avec une petite minorité de musulmans sunnites, catholiques et protestants. Les centres urbains tigréens se trouvent dans la région du Tigré dans des villes comme Mekele, Adwa, Axum, Adigrat, et Shire et en Erythrée à Asmara et Keren. Les populations de Tigréens se trouvent également dans d’autres grandes villes éthiopiennes comme la capitale Addis-Abeba et Gondar ainsi qu’à l’étranger aux États-Unis.

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent le tigrinya, une langue sémitique qui est l'une des langues officielles de l'Érythrée et, en Éthiopie, celle de la région du Tigray.

4 320 000 locuteurs du tigrinya ont été dénombrés en Éthiopie lors du recensement de 2007 et quelques 6 915 000 tous pays confondus.

Religion[modifier | modifier le code]

Religion Recensement de 1994 Recensement de 2007 [10]
Chrétiens orthodoxes 95,5% 95,6%
Musulmans 4,1% 4,0%
Catholiques 0,4% 0,4%


Culture[modifier | modifier le code]

Collier tigréen en argent[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ethiopia Population 2020 (Demographics, Maps, Graphs) », sur worldpopulationreview.com (consulté le 20 décembre 2020)
  2. « Anzahl der Ausländer in Deutschland nach Herkunftsland », Das Statistik Portal
  3. « United Kingdom », sur Ethnologue.com (consulté le 26 août 2017)
  4. Government of Canada, Statistics Canada, « 2011 Census of Canada: Topic-based tabulations – Detailed Mother Tongue (232), Knowledge of Official Languages (5), Age Groups (17A) and Sex (3) for the Population Excluding Institutional Residents of Canada and Forward Sortation Areas, 2011 Census », sur 12.statcan.gc.ca, (consulté le 26 août 2017)
  5. « Population by migration background », Statistics Netherlands
  6. « Istat.it », Statistics Italy
  7. « Population by country of origin », Statistics Denmark
  8. Luca Pagani et Toomas Kivisild, « Ethiopian Genetic Diversity Reveals Linguistic Stratification and Complex Influences on the Ethiopian Gene Pool », The American Journal of Human Genetics, vol. 91, no 1,‎ , p. 83–96 (PMID 22726845, PMCID 3397267, DOI 10.1016/j.ajhg.2012.05.015)
  9. BnF
  10. "Census 2007", first draft, Tables 1, 4, 5, 6
  11. Musée d'histoire naturelle et d'ethnographie de Colmar

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alemseged Abbay, Identity jilted, or, Re-imagining identity? : the divergent paths of the Eritrean and Tigrayan nationalist struggles, Red Sea Press, Lawrenceville, N. J., 1998, 250 p. (ISBN 1-56902-072-8)
  • (en) Jenny Hammond, Sweeter than honey : Ethiopian women and revolution : testimonies of Tigrayan women, Red Sea Press, Trenton, N.J., 1990, 174 p. (ISBN 0-932415-56-3)
  • Fabienne Le Houérou, Éthiopie-Érythrée : frères ennemis de la Corne de l'Afrique, L'Harmattan, 2000, 159 p. (ISBN 978-2-7384-9319-4)
  • (en) John Young, Peasant revolution in Ethiopia : the Tigray People's Liberation Front, 1975-1991, Cambridge University Press, Cambridge, New York, 1997, 270 p. (ISBN 0-521-59198-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :