Tiesenhausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Tiesenhausen.

Tiesenhausen
Armes de la famille.
Armes de la famille : Tiesenhausen

Lignées Koutouzov, Ficquelmont, Galitzine
Période depuis le XIIe siècle
Pays ou province d’origine Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Allégeance Teuton flag.svg Chevaliers Teutoniques
Chorągiew królewska króla Zygmunta III Wazy.svg Pologne-Lituanie
Lesser Coat of Arms of Russian Empire.svg Empire de Russie
Fiefs tenus Livonie, Courlande
Charges Grands-officiers de Cour, représentants de la noblesse germano-balte
Fonctions militaires Officiers, généraux
Armoiries des comtes von Tiesenhausen.

La famille von Tiesenhausen est une famille de la noblesse allemande de Livonie originaire de Basse-Saxe et du Holstein qui étendit ses ramifications dans les provinces baltes et dans l'empire russe.

La famille tient son nom d'un lieu de Basse-Saxe au nord de Nienburg-sur-la-Weser, où les frères Eggelbert et Heinrich von Tiesenhausen étaient vassaux du comte de Nienburg en 1215.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1198 que les frères Ethelbrecht et Dietrich von Tiesenhausen, s'installèrent en Livonie. Ethelbrecht était un chevalier teutonique. On trouve aussi un Engelbert von Tiesenhausen en Livonie en 1210, chevalier et vassal de l'évêque de Dorpat, Hermann de Buxhoeveden (1163-1248) en 1224. Ses descendants s'installent dans de vastes domaines en Livonie. Des branches de la famille s'installent aussi dans le Holstein et à Lübeck, où ils s'allient à des familles de la ligue hanséatique, comme les Warendorp. Deux branches se distinguent d'après leurs domaines de Livonie : les Tiesenhausen d'Erla (ou Erlaa en suédois) et les Tiesenhausen de Bersohn. Elles se ramifient en Courlande, en Prusse, en Pologne et plus tard en Russie.

Les chevaliers Engelbrecht et Peter von Tiesenhausen sont envoyés de l'archevêque de Riga au concile de Constance en 1417. Batholomäus von Tiesenhausen négocie et conclut le traité de paix entre l'Ordre Livonien et la ville de Riga en 1497. Georg von Tiesenhausen est évêque de Réval de 1525 jusqu'à sa mort en 1530. Sa sœur Könne von Tiesenhausen est mariée avec Franz, le frère de l'archevêque de Riga, Johann II. von Blankenfeld (1471–1527). Heinrich von Tiesenhausen laisse une chronique intéressante au XVIIe siècle à propos de l'histoire de sa famille.

Lorsque les provinces baltes entrent dans l'empire russe au XVIIIe siècle, les Tiesenhausen se font immatriculer dans les trois assemblées de la noblesse des gouvernements baltes et de Wilna, ainsi plus tard que dans celles des gouvernements russes de Voronej, Podolsk, Riazan, Saratov, Tver et Saint-Pétersbourg.

Les Tiesenhausen sont barons baltes, comtes du Saint-Empire, et comtes de l'Empire russe. Ils font partie, avec les Ungern, les Rosen et les Uexküll, des quatre familles baltes que l’on appelait autrefois les « Quatre de la main réunie »[1].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Portrait de Catherine von Tiesenhausen.

Branche de Lituanie[modifier | modifier le code]

Une branche s'installe au sud de la Livonie au XVIIe siècle (aujourd'hui en Lituanie) et commence à écrire son nom à la manière polono-lituanienne ou biélorusse, Tyzenhauz. Gothard Tyzenhauz/von Tiesenhausen entre dans la carrière militaire et commande Dorpat, il meurt en 1640. Antoine Tyzenhauz (1733-1785) devient un financier célèbre de Pologne-Lituanie et meurt à Varsovie. Cette branche polono-lituanienne s'éteint en ligne masculine en 1880.

Domaines[modifier | modifier le code]

Château de Rokischken.

Notes et références[modifier | modifier le code]