Thrinaxodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la paléontologie
Cet article est une ébauche concernant la paléontologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Thrinaxodon
Description de cette image, également commentée ci-après

Thrinaxodon, vue d'artiste par Nobu Tamura.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Synapsida
Ordre Therapsida
Sous-ordre Cynodontia
Famille  Galesauridae

Genre

 Thrinaxodon
Seeley, 1894

Taxons de rang inférieur

  • T. liorhinus
  • T. brasiliensis

Thrinaxodon (« aux dents tridentées ») était un animal de la taille d'un chat qui vivait au début de l'ère géologique du Mésozoïque, durant la période du Trias, de -248 à -245 Ma.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

On a longtemps nommé les Thérapsides « reptiles mammaliens » car dans l'ancienne classification du vivant, ils étaient considérés comme des formes transitionnelles entre les « reptiles » et les mammifères. On les classe aujourd'hui parmi les cynodontes, un genre de Thérapsides, « groupe-frère » des mammifères parmi les synapsides, l'une des lignées d'Amniotes.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Thrinaxodon liorhinus Seeley, moulage du spécimen AMNH 9516 constitué d'une portion de colonne vertébrale, découvert dans la formation de Fremouw, au col Thrinaxodon (Mount Kenyon (en) mont Kenyon), en Antarctique

Ses restes ont été retrouvés en Afrique du Sud et en Antarctique, ces deux continents étant alors soudés entre eux au sein de la Pangée, continent unique de cette période.

Description[modifier | modifier le code]

Thrinaxodon mesurait 48 cm et on estime qu'il pesait environ 3 kg. Faute de téguments fossilisés, on ignore quelles formes pouvait prendre la kératine de sa peau, mais la présence de micro-cavités dans le crâne permet l'hypothèse qu'il avait des vibrisses et que donc son corps pouvait être couvert de poils[1]. On ignore aussi s'il était poïkilotherme ou homéotherme, ovipare, ovovivipare ou vivipare. Son squelette présente des traits reptiliens, mais aussi un palais osseux complet montrant que Thrinaxodon pouvait simultanément manger et respirer, ce que les reptiles ne peuvent faire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Michael Benton, « Dans la région du museau, de petits canaux indiquent la présence de vaisseaux sanguins et de nerfs qui traversaient peut-être l'os pour soutenir des moustaches tactiles - comme chez les chiens et les chats d'aujourd'hui. Les moustaches sont bien sûr des poils modifiés, et leur présence indiquerait que Thrinaxodon était totalement recouvert de poils », Le règne des reptiles, p. 68, 1990, Edimages S. A. pour l'édition en langue française, (ISBN 2-88399-006-9)