The Triumph of Time and Truth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

The Triumph of Time and Truth est le dernier titre d'un oratorio de Georg Friedrich Haendel qui a connu trois versions différentes pendant cinquante ans de la carrière du compositeur (successivement en italien puis en anglais).

Il trionfo del Tempo e del Disinganno, HWV 46a[modifier | modifier le code]

(Le Triomphe du Temps et de la Désillusion)

C'est le tout premier oratorio de Haendel, composé au printemps 1707, sur un livret en italien du Cardinal Benedetto Pamphili. Le temps et la Désillusion sont personnifiés (cette dernière ainsi orthographiée avec une capitale initiale en italien). Comprenant deux sections, l'oratorio a été créé l'été suivant à Rome. L'un de ses arias les plus célèbres est Lascia la spina, cogli la rosa (Délaissez l'Épine, prenez la Rose), plus tard transformée en Lascia ch'io pianga (Laissez-moi pleurer) dans l'opéra Rinaldo[1].

Il trionfo del Tempo e della Verità, HWV 46b[modifier | modifier le code]

(Le Triomphe du Temps et de la Vérité)

Revue et augmentée en trois parties en , l'œuvre voit son titre légèrement modifié. À l'époque Haendel vit déjà depuis longtemps en Angleterre et compose pour les théâtres de son pays d'adoption opéras en italien et oratorios en anglais. Cette version a été créée le , a été interprétée plus de trois fois le mois suivant, et a été reprise une fois en 1739.

The Triumph of Time and Truth, HWV 71[modifier | modifier le code]

(Le Triomphe du Temps et de la Vérité)

En , et peut-être avec une participation minimale de Haendel qui est vieux et devenu aveugle, l'oratorio fut à nouveau révisé et augmenté. Le livret (ainsi que le titre) fut traduit et adapté en anglais probablement par le dernier et prolifique librettiste du compositeur, Thomas Morell, cependant que John Christopher Smith Jr. a, selon toute probabilité, adapté la partition. Même si l'oratorio Jephtha (daté de 1751) est considéré comme le dernier véritable oratorio composé par Haendel, cette troisième version d'une œuvre composée pendant sa jeunesse est encore postérieure. La cantatrice Isabella Young a créé le rôle de Counsel (la Vérité) lors de la création.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anthony Hicks, « Rinaldo », Oxford Music Online (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]