Athalia (Haendel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Athalia (HWV 52) est un oratorio anglais de Georg Friedrich Haendel, le troisième en date qu'il a composé, après Esther et Deborah.

Sa composition en 1733 répond à une commande pour le Publick Act à Oxford, cérémonie de remise des prix des collèges de cette ville dont l'un proposa à Haendel un titre Honoris Causa que, d'ailleurs, celui-ci déclina. La première exécution eut lieu le au Sheldonian Theatre à Oxford[1].

L'histoire se fonde sur celle de la reine Athalie, personnage de l'Ancien Testament ; comme Esther, ce personnage avait inspiré à Jean Racine une de ses deux dernières tragédies, toutes deux tirées de récits bibliques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. * Piotr Kaminski, Mille et un opéras, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1819 p. (ISBN 978-2-2136-0017-8), p. 591

Liens externes[modifier | modifier le code]