Gunman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The Gunman)
Aller à : navigation, rechercher
Gunman
Titre québécois Le tireur
Titre original The Gunman
Réalisation Pierre Morel
Scénario Pete Travis
Sociétés de production Nostromo Pictures
Silver Pictures
Studiocanal
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Action
Durée 115 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gunman (The Gunman) est un film américano-britanniquo-franco-espagnol réalisé par Pierre Morel, sorti en 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ancien membre des forces spéciales, James « Jim » Terrier est devenu tueur à gages. Après une mission en République démocratique du Congo, il souhaite se racheter une bonne conscience et décide de travailler pour une association humanitaire en Afrique. 8 ans plus tard, son ancien employeur veut l'éliminer. Jim est contraint de reprendre les armes et se voit embarqué aux quatre coins de l’Europe pour détruire son adversaire : une des organisations les plus puissantes du monde…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

  • Titre original : The Gunman
  • Titre français : Gunman
  • Titre québécois : Le tireur
  • Réalisation : Pierre Morel
  • Scénario : Pete Travis, d'après le roman La Position du tireur couché de Jean-Patrick Manchette
  • Musique : Marco Beltrami
  • Photographie : Flavio Martínez Labiano
  • Montage : Frédéric Thoraval
  • Décors : Andrew Laws
  • Costumes : Jill Taylor
  • Direction artistique : Stuart Kearns
  • Production : Andrew Rona et Joel Silver
Producteurs délégués : Adrián Guerra et Peter McAleese
Drapeau de la Belgique Belgique :
Drapeau de la France France :
Drapeau des États-Unis États-Unis :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le film est d'abord développé sous le titre Prone Gunman, en référence au titre anglophone du roman La Position du tireur couché de Jean-Patrick Manchette[4],[5]. Le roman avait déjà été adapté en 1982 dans le film Le Choc avec Alain Delon.

L'histoire se déroulant dans les années 1980, il a fallu, comme l'explique Pierre Morel, « rendre l’histoire plus contemporaine et de faire de Jim un protagoniste plus réaliste et plus ancré dans l’époque actuelle. D’où l’idée des ONG et des opérateurs privés se chargeant de la sécurité des hommes politiques et de la présence des militaires, dans un contexte très contemporain. Car même si certaines parties du film sont fictives, le chaos politique au Congo existe bel et bien »[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute au printemps 2013. Il se déroule notamment à Barcelone (arènes La Monumental, ...), à Londres (Wimbledon Studios, Aldermanbury Square) et en Afrique du Sud (Le Cap)[7].

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film reçoit des avis plutôt négatifs. Il n'obtient que 17% d'opinions favorables sur l'agrégateur Rotten Tomatoes[8]. Sur Metacritic, il décroche une moyenne de 39/100, pour 41 avis recensés.

En France, les critiques sont assez partagées. Sur Allociné, Gunman obtient une moyenne de 2,8/5, pour 6 titres de presse[9]. Du côté des avis positifs, on peut notamment lire dans Direct Matin « Un scénario qui bénéficie d’une mise en scène nerveuse, pour une adaptation d’un roman de Jean-Patrick Manchette. Crédible en action hero, Sean Penn a accepté de jouer dans Gunman parce que le film revient sur le thème de l’exploitation des pays en développement par les grandes puissances »[9]. Dans Le Dauphiné libéré, on peut également lire « Un bon film d’action, porté par un Sean Penn dont le rôle renvoie à l’engagement humanitaire qui est le sien en Haïti »

Du côté des avis négatifs, Ursula Michel du site Critikat.com pense que le « a plus à offrir aux midinettes en manque de biceps qu’aux spectateurs férus d’un cinéma politico-viril »[9]. Dans Les Fiches du cinéma, Michael Ghennam regrette que le film « rate le coche de la série B énergique » car il est « totalement dénué de second degré et plombé par l'encombrante présence de Sean Penn »[9]. Frédéric Mignard du site aVoir-aLire.com écrit quant à lui « Sean Penn s’érige contre les multinationales dans un thriller géopolitique qui épouse les cavités d’une coquille creuse »[9].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
10 664 749 $[2] (en cours)
Drapeau de la France France 1 283 entrées[10] (en cours)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]