Temple d'Osiris (Karnak)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Temple d'Osiris.
Temple d'Opet de Karnak
Temple de l’Égypte antique
Divinité Opet
Osiris
Époque Dynastie des Ptolémées
Constructeur Ptolémée VIII
Ville Thèbes
Coordonnées 25° 43′ 00″ nord, 32° 39′ 19″ est

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Temple d'Opet de Karnak

Le temple d'Osiris, aussi appelé temple d'Opet, situé à Karnak est un temple égyptien voué au culte d'Osiris. Il se trouve au sud-ouest de l'enceinte d'Amon-Rê du temple de Karnak. Il est presque accolé à l'ouest du temple de Khonsou.

Ce temple, tel que nous le connaissons aujourd'hui, a été construit par Ptolémée VIII Évergète II sur l'emplacement d'un temple plus ancien datant de la XVIIIe dynastie sous les pharaons Thoutmôsis III et de son successeur Amenhotep II, réaménagé à la XXVe dynastie par Taharqa[1].

Contrairement au nom qu'il porte[2], c'était donc moins la déesse Opet qui y était honorée que la triade thébaine : Osiris-Isis-Horus.

À la IIIe période intermédiaire et à la basse époque, il y a un développement intense du culte osirien avec un épanouissement à Thèbes et les activités architecturales[3] menées durant les dynasties koushite puis saïte concernent précisément le temple d'Opet.

Ce temple est actuellement l'objet de fouilles et de restaurations menées par le Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak dans le cadre de la collaboration franco-égyptienne (CNRS et Conseil suprême des Antiquités égyptiennes).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Attesté par la présence d'une stèle sur le parvis du temple, datée des XXVe-XXVIe dynasties (voir bibliographie).
  2. Le premier sanctuaire était dédié à « Opet-la-grande ».
  3. Avec les constructions réalisées sur commande des divines adoratrices Nitocris Ire et Ânkhnesnéferibrê.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laurent Coulon et Luc Gabolde, « Une stèle sur le parvis du temple d’Opet à Karnak », Revue d'égyptologie, no 55,‎ , p. 1-21

Liens externes[modifier | modifier le code]