Taouret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Taouret
Divinité égyptienne
Image illustrative de l'article Taouret
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Thouéris, Toéris, Thoéris, Toueris
Nom en hiéroglyphes
X1 G1 G36
D21
X1 I12
Translittération Hannig Tȝ-wrt
Représentation corps d'hippopotame
Culte
Région de culte Égypte antique
Temple(s) Karnak

Taouret[1] est la déesse hippopotame de la mythologie égyptienne.

Le nom grécisé Thouéris vient de l'égyptien « Ta ouret » et signifie La grande.

Il est donné à plusieurs divinités comme épithète (Hathor et Isis notamment) et désigne aussi collectivement toutes les déesses hippopotames.

Les textes modernes lui associent Apet.

Culte[modifier | modifier le code]

Dans la mythologie égyptienne, elle est la déesse au corps d'hippopotame, elle se dresse sur ses pattes arrière de lion et dans ses pattes avant, en forme de mains humaines elle tient le signe hiéroglyphique signifiant protection. Représentée appuyée sur l'Ânkh, l'aspect hybride de la déesse symbolise à la fois la fécondité et la férocité de la mère défendant sa progéniture.

Elle est la déesse protectrice de l'accouchement. Sa représentation a deux buts. Tout d'abord effrayer les mauvais esprits et les tenir ainsi éloignés de l'enfant à naître. Puis, après l'accouchement, ses seins généreux assurent un bon allaitement. La relation avec la maternité est établie selon un autre accessoire qui l'accompagne parfois (notamment représenté sur le zodiaque de Denderah), un couteau en obsidienne dont on se servait pour couper le cordon ombilical, une des facultés de cette matière est de couper de manière antiseptique pour éviter l'infection du cordon. Mis à part cet aspect maternel, la couleur rouge de Taouret est peut être due aussi aux menstruations.

Les femmes enceintes portaient souvent des amulettes à son effigie pour se protéger du mauvais sort. La déesse elle-même est souvent représentée portant l'amulette Sa, le symbole de la protection.

En tant que protectrice de l'accouchement, elle est souvent associée au dieu Bès, dont elle partage certaines fonctions.

Taouret est également un symbole de fécondité. En effet, associée a la fête d'Opet, elle représente la fertilite apportée par les eaux du Nil qui fécondent la terre et permettent la culture.

La forme animale de la déesse fait d'elle, dans certains cas, une compagne du dieu Seth, considéré comme incarné dans l'hippopotame mâle, toujours maléfique.

Avec Apet, elle forme la déesse double Apet-Taourt, bien qu'elle conserve son individualité. Les textes modernes fusionnent complètement ces deux entités.

Temple[modifier | modifier le code]

Statuette de Taouret

Un temple lui est consacré à Karnak.

Au Gebel Silsileh, Taouret est représentée avec une tête de femme et une ample vêture qui cache son corps animal.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Noms grecs : Thouéris, Toéris, Thoéris, Toueris. Autres noms égyptiens : Taueret, Taurt, Tawaret, Taweret, Opet, Apet, Ipet, Ipy, Apet-Taourt.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Dans la série américaine Lost : Les Disparus, une immense statue de Taouret est construite sur l'ile.