Tarek (scénariste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tarek
Description de l'image Tarek1.JPG.
Nom de naissance Tarek Ben Yakhlef
Naissance (46 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Nationalité française
Profession
Autres activités
Photographe, journaliste et documentariste
Formation
Histoire de l'art et histoire médiévale à Paris 1
Philosophie à l'EPHE
Arabe moderne à Paris IV et Institut Bourguiba des langues vivantes (Tunisie)

Tarek, de son nom complet Tarek Ben Yakhlef, né en 1971 à Paris, est un peintre et un scénariste de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Diplômé de la Sorbonne (université Paris I Panthéon Sorbonne) en histoire médiévale et en histoire de l’art, passionné par la Seconde Guerre mondiale[Note 1] et la Russie, Tarek publie Paris Tonkar en 1991 un livre d'art sur les graffitis[Note 2] à Paris, devenu une référence[Note 3],[Note 4] pour les spécialistes de l'Art urbain. Pendant près de dix ans, il voyage dans de nombreux pays tout en continuant ses études.

De 1995 à 1997, il vit à Damas en Syrie où il enseigne le Français, donne des conférences[Note 5],[Note 6] et s’occupe de l’atelier photo du centre culturel français. Photographe, il expose son travail à Lattaquié[Note 7], à Damas[Note 8], et en France[Note 9] dans de nombreux lieux dont le centre culturel syrien à Paris[Note 10].

Entrée dans la bande dessinée[modifier | modifier le code]

À partir de 1999, Tarek scénarise des albums chez Vents d'Ouest[Note 11], Theloma, Pointe Noire (il est directeur de la collection jeunesse P'tit Gibus) et Soleil[Note 12]. Son album Monsieur Lune est primé au festival de la bande dessinée de Chambéry[1]. Entre 2004 et 2007, il collabore avec les éditions Theloma et le magazine breton Meuriad qui publie plusieurs histoires dont Le concierge avec Lionel Chouin et Agence aucun risque avec Aurélien Morinière. De 2004 à 2005, il collabore au magazine Bedeka[2], propriété du groupe Posse Press.

En 2007, Tarek écrit un roman graphique intitulé Baudelaire ou le roman rêvé d’E. A. Poe avec Aurélien Morinière pour les éditions Mosquito, qui évoque Baudelaire et Poe. Il lui rapporte cette année-là le Prix de la BD au salon du livre de Limoges. La ville d’Alençon expose les planches originales de cet album dans le cadre du 150e anniversaire de la première publication des Fleurs du mal.

Entre janvier et juin 2007, Tarek et Batist conçoivent un livre avec des jeunes de la ville de Creil dans le cadre d’une résidence d’auteur. Aurélien Morinière les retrouve dans une nouvelle résidence d’écrivain dans le pays du grand laonnois dès le mois de septembre de la même année pour travailler avec quelques classes autour du conte.

Un nouveau cap[modifier | modifier le code]

Tarek prépare le second tome de Sir Arthur Benton en se documentant sur les véhicules de la Seconde Guerre mondiale lors d'une célébration offiicielle

Tarek rejoint les éditions EP en 2005. Il publie chez cet éditeur plusieurs séries dans la collection Trilogie (Raspoutine, Tengiz, le Tsar fou, Lawrence d’Arabie…) et inaugure EP Jeunesse[Note 13] avec les chaussettes trouées (Batist au dessin) et Les 3 petits cochons[Note 14] (avec Aurélien Morinière). Ces deux albums sont très rapidement remarqués, obtenant des prix et un succès en librairie[Note 15].

Le premier cycle (1930-1945) de Sir Arthur Benton, sorti en février 2005, est un récit d’espionnage[Note 16] dessiné par Stéphane Perger qui rencontre un accueil favorable[Note 17] récompensé par plusieurs prix dont le prix Saint-Michel du meilleur scénario[3] et reconnu pour son travail de recherche sur la Seconde Guerre mondiale par diverses institutions (Office national des anciens combattants[Note 18] et mémorial de Caen[Note 19]). Ce scénario a nécessité de nombreuses recherches en bibliothèque tout comme l'utilisation de nombreux documentaires[4].

La maturation[modifier | modifier le code]

Tarek dans une école pour présenter son travail et, en particulier, la BD Les 3 petits cochons

Depuis 2008, Tarek collabore en tant que scénariste avec Vincent Pompetti sur le second cycle de Sir Arthur Benton consacré à la guerre froide dont l'ultime opus de la série est prévu pour la fin 2010. Le premier cycle de Sir Arthur Benton est publié en Suède depuis janvier 2008 et la série Tengiz parait en version noir et blanc tous les mois dans le magazine turc Dogan Kardes[Note 20] depuis 2008 ainsi que dans la revue française Manga kids plus. Il se consacre de plus en plus à la photographie depuis 2009 et prépare une réédition de son premier ouvrage consacré aux graffitis[5] à Paris.

Après cinq ans de collaboration avec EP éditions, il choisit de changer de maison d'édition et de travailler avec de nouveaux éditeurs comme Tartamudo, les éditions du Moule à gaufres et Quadrants, qui correspondent plus à ce qu'il recherche en tant qu'auteur. En effet, il préfère collaborer avec des personnes qui désirent défendre des sujets politiques et des thèmes essentiels comme la place des étrangers dans la société française[6], les racines culturelles et historiques de la France, la République et ses valeurs…

En outre, il prépare avec Baloo une bande dessinée sur le cirque[7] aux éditions Idées+ et d'autres projets chez divers éditeurs en France et à l'étranger. Lors du salon BD de Moulins en 2010, il reçoit le prix du conseil général des jeunes de l'Allier.

BD & art urbain[modifier | modifier le code]

Salon du livre de Caen en 2007 (au premier plan Stéphane Perger)

Depuis juin 2010, il est rédacteur en chef du magazine Paris Tonkar qui est consacré aux arts urbains et au mouvement graffiti de 1984 à 1995 à Paris avec des dossiers sur la Province et le street art. Il travaille également avec de nouveaux éditeurs sur des sujets historiques : la Seconde Guerre mondiale avec le dessinateur Christian Maucler, la première guerre mondiale avec Batist, la Guerre des Gaules avec Vincent Pompetti. Ayant repris la photographie et la peinture, il participe à des expositions collectives dans des galeries d'art contemporain en France (Spacejunk[8]), en Europe (Starkart à Zürich[9]) et au Canada (LaGallery[10]). Son expression artistique devient polymorphe et lui permet d'associer sa passion de la bande dessinée et du graffiti. Il expose régulièrement ses peintures et ses créations en volume depuis 2010.

Il continue de travailler et de réfléchir sur différentes expressions artistiques : bande dessinée, graffiti, street art, photographie, vidéo, calligraphie arabe. La bande dessinée n’est pas délaissée même si elle occupe moins de temps dans sa pratique artistique. Ainsi, il a écrit le scénario d'une nouvelle série consacrée à un super héros Blateman et Bobine[11] avec Vhenin au dessin. L'album Turcos chez Tartamudo a été nommé pour le prix Tournesol[12] en 2012 au FIBD où Tarek a présenté son documentaire, Turcos le making-off[13]. Il a également publié un album de bande dessinée avec Seb Cazes[14] au dessin aux éditions du Moule à gaufres intitulé Le Concierge[15]. L’accueil du public et de la presse[16],[17] ont été unanimes pour saluer l’audace et la qualité[18],[19] de cette histoire.

À partir de 2012, il a exposé dans de nouvelles galeries d’art en France, participé à des ventes aux enchères à Lyon et à Paris chez Artcurial[20] en 2013. La galerie Philippe Gelot[21] a commencé à le soutenir dans son travail et surtout s'est mise à le représenter à Paris. Il a participé à de nombreuses performances d’art urbain en France et ses collages sont visibles dans plusieurs pays[22].

Exposition au mémorial de Caen de Sir Arthur Benton en 2008

La peinture au centre de sa création[modifier | modifier le code]

En 2013, la galerie 203[23] située à Montréal lui a proposé de le représenter au Canada. Toutefois la bande dessinée, a connu une nouvelle étape puisque certains de ses albums sont disponibles en langue anglaise[24] et flamande[25]. Entre 2013 et 2014, il a exposé ses peintures à deux reprises[26] à New-York : lors de la seconde exposition il a réalisé un live painting[27] dans la galerie One eye open à Bowery. Début 2013, l’Urban galerie[28] située à Paris et la galerie Cognac art[29] ont exposé ses œuvres en volume ainsi que des œuvres grands formats et plusieurs de ses peintures rejoignent des collections privées d’entreprises[30] et des institutions publiques[Note 21]. En outre, la galerie en ligne Newarty’s[31] a intégré certaines de ses productions dans son catalogue (customs, volumes et peintures). La galerie Atelier 17[32] à Moulins ainsi que l'Aménagerie[33], une autre galerie participative dans l'Allier, ont accueilli son travail lors de plusieurs expositions entre 2013 et 2016.

De nouvelles collaborations en France et en Europe[modifier | modifier le code]

Vincent Pompetti dédicace un album Raspoutine

Durant l'été 2015, Tarek a participé au Parcours Aucwin[34] à Saint-Denis mais il a aussi redynamisé le collectif Partitions urbaines[35] avec qui il a exposé dans de nombreuses galeries à Paris et et en Seine-Saint-Denis Il a réalisé des performances urbaines, essentiellement à Paris[36] et à Rennes. Les planches des deux albums de la guerre des Gaules sont exposées dans de nombreuses institutions[37] publiques dont le musée de Saint-Romain-en-Gal[38]. La galerie L’œil ouvert[39] (à République et Saint-Paul à Paris) ont proposé au public des œuvres inédites[40] de Tarek : dessins et customs. Il a commencé une collaboration artistique underground avec la galerie Jed Voras à Paris : exposition collective[41] et un happening[42] lors de l’élection régionale de 2015. La Depôt art gallery[43] à Athènes lui a proposé de devenir artiste résident ; une grande exposition collective[44] a officialisé cette nouvelle association.

Depuis 2016, il a permis au public de Hambourg de découvrir ses œuvres grâce à son agent[45] sur place et ses expositions en galeries. La communauté française vivant dans cette ville a accueilli son travail avec un grand intérêt tout comme les Hambourgeois. Ainsi, il a exposé dans le Bateau culturel MS Stubnit[46], à la Kunsthaus an der Alster[47] et au Studio Longboard[48].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voyages en bandes dessinées
Voyages en bandes dessinées
Voyages en bandes dessinées
Type Exposition de planches de bande dessinée et dessins en noir et blanc (Les 3 petits cochons, Les sept nains et demi, Tengiz...)
Pays France
Localisation Gare Montparnasse et Saint-Lazare (Paris)
Date d'ouverture octobre et décembre 2006
Journée presse Actua BD, Evene, Bodoï et France 3
Organisateur(s) SNCF et EP éditions

Florent Massot éditions[modifier | modifier le code]

  • Paris Tonkar (Avec Sylvain Doriath) – 1991 (rééd. 1992)

Le Moule-à-gaufres éditions[modifier | modifier le code]

  • Le concierge (Avec Seb Cazes) – 2013

Tartamudo[modifier | modifier le code]

  • Turcos, le jasmin et la boue (Avec Batist) – 2011

Fédération Française de Karaté[modifier | modifier le code]

  • Hajimé (Avec Batist) – 2012

Idées+[modifier | modifier le code]

  • Circus (Avec Baloo) – 2010

EP éditions[modifier | modifier le code]

EP Trilogie

  • Le Tsar fou (Avec Lionel Chouin) – série complète
    1. L’habit ne fait pas le roi - 2005
    2. Un derviche peut en cacher un autre - 2006
    3. Vox populi, vox dei ! - 2009
  • Tengiz (Avec Aurélien Morinière)
    1. La mort du père - 2006
    2. La mort du frère - 2007
    3. La mort du roi - 2009
  • Raspoutine (Avec Vincent Pompetti) – série complète
    1. Le manuscrit – 2006
    2. Le faux prophète – 2007
    3. La conspiration de Youssoupov - 2008
  • Ubupolis (Avec Emmanuel Reuzé) - 2007
  • Lawrence d’Arabie (Avec Alexis Horellou)
    1. La révolte arabe - 2007
    2. En route pour Damas ! – 2009
  • Baybars (Avec Eddy Vaccaro)
    1. L’esclave adopté - 2008

EP Atmosphère

EP jeunesse

  • Les Poussins de l’espace (Avec Batist)
    1. La fusée d’Achille - 2008
    2. J’ai marché sur la Lune ! - 2009
  • Le Petit bûcheron (Avec Boris Guilloteau) - 2009[52]
  • Supernain (Avec Bouss) - 2010[53]

Mosquito[modifier | modifier le code]

Theloma[modifier | modifier le code]

  • Les cavaliers de l’Apocalypse (Avec Angel Bautista) - 2005

Vents d'ouest[modifier | modifier le code]

Pointe noire[modifier | modifier le code]

  • Chamouraï (Avec Le Grümph et Darwin)
    1. Les 40 Rannins - 2001
    2. La flûte des Ancêtres - 2002
  • Le Professeur Stigmatus (Avec Lynel) - 2002

Soleil[modifier | modifier le code]

  • Le roi des singes (Avec Pierre Braillon) - 2003

Le petit bûcheron (Avec Boris Guilloteau) - 2003

Autres[modifier | modifier le code]

  • Nos rêves en bulles : planches réalisées dans le cadre d'un projet de sensibilisation à la lecture par le biais de la bande dessinées : Creil, janvier-juin 2007, Creil, La Ville aux livres, , 178 p. (notice BnF no FRBNF41269229)[Note 22]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix de l'auteur ayant le plus de participations à Festi BD, 2010[59]

Album adulte[modifier | modifier le code]

  • La Guerre des Gaules
    • Prix du meilleur album historique, Rive de Gier 2015[60]
  • Turcos
    • Prix du meilleur dessin, BDécines 2012
    • Trophée de la citoyenneté, 2012[61]
  • Sir Arthur Benton – Ier cycle
    • Prix du meilleur premier album, Moulins 2005
    • Prix Bonne Mine du meilleur scénario, BDécines 2005[62]
    • Prix du meilleur scénario, Marly 2005
    • Prix du festival, Rouans 2006
    • Album de l’année, Caen & Vannes 2006
    • Scénario d’or, Brignais 2006
    • Prix de la meilleure série, Rives de Gier 2006
    • Saint-Michel du meilleur scénario, Bruxelles 2007[63],[64]
  • Sir Arthur Benton – IIe cycle
    • Prix de la ville de Creil, Creil 2009
    • Prix de la ville d'Ajaccio, Ajaccio 2010
    • Prix du festiBD, Moulins 2011
  • Baudelaire ou le roman rêvé d’E. A. Poe
    • Prix de la ville de Limoges 2007

Album jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Circus
    • Prix du meilleur album jeunesse, Longvic 2011
  • Les trois petits cochons
    • Prix du meilleur album jeunesse, Collonges-la-Rouge 2006
  • Monsieur Lune
    • Prix de la BD jeunesse, Chambéry 2004
  • Rufus le loup et le chaperon rouge
    • Prix de la BD jeunesse, Saint Étienne 2004
  • Les chaussettes trouées
    • Prix du meilleur dessin, Decines 2006
  • Demon Yäk
    • Prix du meilleur premier album, Moulins 2002
  • Cyrill et les ombres du bois cendré
    • Prix de la BD jeunesse, Moulins 2004[67]
    • Prix de la BD jeunesse, Illzach 2003
    • Prix de l’album jeunesse, Villeneuve sur Lot, 2011
  • Le roi des singes
    • Prix de la ville de Sérignan 2003

Publications dans la presse[modifier | modifier le code]

  • Publication de Tengiz dans Dogan Kardes (2009 à 2011).
  • Publication de Tengiz dans Manga kids plus (2009 et 2010).
  • Publication du Professeur Stigmatus dans le journal Ya ! en langue bretonne (2007).
  • Publication de plusieurs histoires courtes, de Monsieur Lune et de Rufus le loup et le chaperon rouge dans la revue Meuriad en langue bretonne (2003 à 2007).
  • Publication de Cyrill et les ombres du bois cendré et Monsieur Lune dans Lanfeust Mag (2003).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1985-1986, il participe à la conception et la réalisation d’un film sur la résistance, Résistances (prix mention spéciale délivré par le comité du Concours National de la Résistance et l’inspecteur de l’académie de Versailles).
  2. En 1991, il est conseiller auprès de R. Pillement organisateur de l’exposition Paris Graffiti : 15 peintres qui regroupe des artistes américains et français. Il collabore également au journal 1tox, créé par son éditeur où il rédige des articles sur les peintres et graffiteurs.
  3. Association Espace Défis donne une idée du contenu de l'ouvrage et explique en quoi il est devenu incontournable.
  4. Le site Hip hop art de la rue l'intègre dans sa bibliographie sélective pour mieux cerner les débuts du mouvement graffiti en France.
  5. En 1996, conférence au Centre Culturel Français de Damas ; sujet : Les Tags et Les Graffes, Paris corps tatoués ou petite histoire du graffiti puis une autre en collaboration avec l’école ESMOD de Damas ; Sujet : Utilisation du graffiti dans la mode d’aujourd’hui. Bilan et perspectives.
  6. La même année trois autres conférences : une à la résidence de l’Ambassade de France à Damas en collaboration avec l’Association des Femmes francophones de Syrie ; sujet : Histoire du graffiti, de New York à Paris : vingt ans. la seconde à la faculté d’architecture et à la faculté de langue française de l’université de Lattaqiué (14 et 15 déc) ; sujet : Les Tags et Les Graffes, Paris corps tatoués ou petite histoire du graffiti et L’Art de la rue en France dans les années 1980 et la dernière devant les membres du syndicat des peintres d’Alep ; sujet : Les Tags et Les Graffes, Paris corps tatoués ou petite histoire du graffiti.
  7. Exposition de phographies sur Damas aux Beaux-Arts de Lattaquié (décembre) en collaboration avec le CCF de Damas en 1996.
  8. 1997, exposition de l'atelier du regard indiscret et réalisation de l'affiche.
  9. 2001, exposition au restaurant Ugarit à Paris et en 1998, deux expositions à Laval, l'une à l'Ubu et l'autre aux café des arts.
  10. En 2000, le centre a exposé une cinquantaine de photographies prises en Syrie entre 1995 et 1997.
  11. La série Le prophète de Tadmor prévue en trois tomes, mais l'éditeur a décidé d'interrompre la publication après le tome 2. Voir la chronique du premier tome par Thierry Belfroid de la RTBF sur BDParadisio.
  12. Les planches originales des BD de Tarek sont souvent exposées dans les salons BD depuis ses débuts en 2000 (Arnage, Faches-Thumesnil, Saint-Malo…).
  13. En 2004, avec Aurélien Morinière, il propose à l'éditeur Emmanuel Proust de créer cette collection parce que les deux auteurs ont plusieurs titres en réserve. À la suite de leur départ des éditions Soleil et de la disparition de Pointe Noire, ils récupèrent les droits de plusieurs bandes dessinées, dont Rufus le loup et Monsieur Lune. L'idée de détourner des contes germe à cette époque, entre la fin 2003 et 2004, et donne naissance au concept de base de cette collection et le projet des 3 Petits Cochons est en route. Batist signe un projet (Les chaussettes trouées) dès le début de cette aventure éditoriale.
  14. Un dossier réalisé par l’Institut international Charles Perrault en décembre 2006 est consultable sur le site éducation de France 5
  15. Les 3 petits cochons en est à sa quatrième édition en 2009.
  16. Le Mémorial de Caen y consacre en 2008 une exposition visitée par près de 80 000 personnes.
  17. Le tome 1 de la série Sir Arthur Benton en est à sa sixième édition en 2009.
  18. Interview de l'auteur à la Conciergerie : http://www.actuabd.com/Tarek-le-dosage-entre-la-fiction-et-la-realite-doit-etre-pense-bien-avant-de-passer-a-l-ecriture
  19. Dossier de presse de l'exposition Sir Arthur Benton Au mémorial : http://www.scribd.com/doc/36580389/Revue-de-presse-de-Sir-Arthur-Benton-au-Memorial-3
  20. Un article à lire en turc sur Wikipédia ; voir Doğan Kardeş (dergi).
  21. Les peintures de Tarek ont intégré les collections de musées, de villes et de sociétés. En France : Viltaïs (Moulins), Ville de Guéret, Croix-Rouge Française (Paris), Ad Tatum (Paris), Monin (Bourges), Havas Worldwide (Paris), MJC (Pacé). Et en Belgique, le Musée Shoes or no Shoes
  22. Recueil de bande dessinée réalisé avec des enfants de la ville de Creil à la suite d'une résidence d'auteurs avec Batist.
  23. Magazine réalisé à la suite d'une résidence d'auteurs avec Batist & Morinière dans le pays du grand Laonnois en 2007. Les auteurs expliquent leur métier, ceux qu'ils ont fait avec les enfants en atelier et proposent une sélection de travaux avec leurs commentaires.
  24. Deux histoires courtes (dessin de Bouss et de Batist) au sein d'un album collectif commandé par le réseau mutualiste pour sensibiliser leurs employés à ce problème de société.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Eléphants d’Or 2004 : le palmarès », ToutenBD,‎ (consulté le 6 avril 2011)
  2. « Tarek dans Bédéka », BD oubliées (consulté le 6 avril 2011)
  3. « Prix du festival BD de la région de Bruxelles Capitale 2007 - Les vainqueurs », Comics Festival,‎ (consulté le 7 avril 2011)
  4. Didier Pasamonik, « Tarek : "le dosage entre la fiction et la réalité doit être pensé bien avant de passer à l’écriture" », Actua BD,‎ (consulté le 6 avril 2011)
  5. Interview dans le magazine Lectrics où il expose ses projets liés à l'urban art : http://www.lectrics.fr/?p=3177
  6. « Turcos », Blogspot (consulté le 24 septembre 2011)
  7. « Tarek et Baloo au cirque », BEDEO.fr (consulté le 7 avril 2011)
  8. Catalogue de l'exposition Vénus, l'auteur est présenté à la page 41 : http://www.scribd.com/doc/41994118/Catalogue-exposition-Venus-Project-Lyon-spacejunk-2010.
  9. Romain, « Supprimer l'exposition: Artistes en vedette », Starkart,‎ (consulté le 7 avril 2011)
  10. Site de la LaGallery dans lequel l'auteur est présenté ainsi que des œuvres : http://www.lagmontreal.com/209/artist.html?ida=4182&.
  11. « Blateman & Bobine – Loindetout », sur Blateman et Bobine,‎ (consulté le 21 août 2016)
  12. « "Turcos" : La question de la mémoire - ActuaBD », sur www.actuabd.com (consulté le 21 août 2016)
  13. (fr) « Documentaire », sur Mémoire des Turcos,‎ (consulté le 21 août 2016)
  14. « SEB CAZES - HIBEARNATION », sur sebcazes.blogspot.fr (consulté le 21 août 2016)
  15. (fr) « Présentation de la BD », sur Le Concierge,‎ (consulté le 21 août 2016)
  16. « Le concierge : tous les coups sont permis ! | Case Départ », sur Le Concierge,‎ (consulté le 21 août 2016)
  17. « Artcile dans Clutch magazine », sur Le Concierge,‎ (consulté le 21 août 2016)
  18. « Article revue Tire-Ligne #10 », sur Le Concierge,‎ (consulté le 21 août 2016)
  19. « Article dans l’Avis des bulles », sur Le Concierge,‎ (consulté le 21 août 2016)
  20. « ArtyBike » vente au profit de l'association Paris Tout P’tits | Artcurial, sur www.artcurial.com (consulté le 21 août 2016)
  21. (fr) « Tarek », sur Galerie Philippe Gelot,‎ (consulté le 21 août 2016)
  22. Le 07.05.1507.05.15, « Les rencontres #Street-artistiques de Miss Acacia : Tarek, du tag à Paris Tonkar Magazine », sur Lumières de la Ville,‎ (consulté le 21 août 2016)
  23. « galerie-203 », sur galerie-203 (consulté le 21 août 2016)
  24. « La guerre des Gaules: English version », sur guerredesgaules-bd.blogspot.fr (consulté le 21 août 2016)
  25. « Saga-catalogus-Extra-2 », sur www.sagauitgaven.be (consulté le 21 août 2016)
  26. « Tarek », sur www.oneeyeopengallery.com (consulté le 21 août 2016)
  27. « Live painting de Tarek à New York », sur /////// Tarek,‎ (consulté le 21 août 2016)
  28. « Urban gallery », sur Urban gallery
  29. O Pure création, « Tarek BEN YAKHLEF Galerie Cognac Art », sur www.cognac-art.com (consulté le 21 août 2016)
  30. (fr) « Peinture de Tarek réalisée lors du Monin ultimate cup » (consulté le 21 août 2016)
  31. « tarek - Newarty's Galerie d'Art Urbain », sur www.newartys.com (consulté le 21 août 2016)
  32. Centre France, « Tarek présente ses toiles à l’atelier 17, passage d’Allier » (consulté le 21 août 2016)
  33. CARMIE Cedric, « Viltaïs - Vivre et agir », sur www.viltais.fr (consulté le 21 août 2016)
  34. « PARCOURS AUCWIN - Street Art (2015-07-04) » (consulté le 21 août 2016)
  35. « Partitions urbaines », sur Partitions urbaines
  36. THE WALL La Galerie d'Art Urbain, « #FestiWall2016 - Spot n°3 »,‎ (consulté le 21 août 2016)
  37. « La guerre des Gaules: Exposition au Musée Bargouin de Clermont », sur guerredesgaules-bd.blogspot.fr (consulté le 21 août 2016)
  38. « Exposition « La Guerre des Gaules » au musée de St-Romain-en Gal », sur Vincent Pompetti site officiel,‎ (consulté le 21 août 2016)
  39. « La galerie L’œil ouvert », sur La galerie L’œil ouvert
  40. « Dessins de Tarek à L’œil ouvert », sur Graffiti et Street art,‎ (consulté le 21 août 2016)
  41. « Street Spirit à la galerie Jed Voras », sur Paris Tonkar magazine,‎ (consulté le 21 août 2016)
  42. « Régionales : La liste FLUO invite les artistes à hacker ses panneaux électoraux »,‎ (consulté le 21 août 2016)
  43. « Depôt art gallery », sur Depôt art gallery
  44. « H Dépôt art gallery ανοίγει τις πόρτες » (consulté le 21 août 2016)
  45. (fr) « Ariane Batou-To Van », sur Ariane Batou-To Van (consulté le 21 août 2016)
  46. arianebatoutovan, « Exposition sur le MS Stubnitz », sur Ariane Batou-To Van,‎ (consulté le 21 août 2016)
  47. « Streetart par Tarek | Institut français Hambourg », sur hamburg.institutfrancais.de (consulté le 21 août 2016)
  48. Hambourg, « STREET ART - L'Artiste français Tarek à Hambourg » (consulté le 21 août 2016)
  49. Une chronique dans Coin BD
  50. Conseil de lecture sur Le site du SNUIPP.
  51. Une chronique sur PlanèteBD.
  52. Une chronique sur PlanèteBD.
  53. Une chronique sur BDthèque, les premières planches en consultation gratuite sur DigiBD et la présentation sur Trois couleurs.
  54. Une chronique sur PlanèteBD.
  55. Fiche de la série sur Bédéthèque.
  56. La fiche sur BDthèque et un article sur Parutions.com.
  57. Présentation sur le site de l'éditeur Vents d'ouest.
  58. La présentation sur le site de l'éditeur Vents d'ouest.<
  59. « Remise des prix Festi BD 10 ans hier soir », Festi BD de Moulins,‎ (consulté le 6 avril 2011)
  60. Tartamudo éditions, « Salon de la BD de Rive de Gier, 2015 », sur Tartamudo éditions,‎ (consulté le 21 août 2016)
  61. « Kamel Mouellef reçoit le trophée de la citoyenneté », sur Denis Bonzy (consulté le 21 août 2016)
  62. « Programmation du salon 2005 », BDécines (consulté le 6 avril 2011)
  63. La liste des lauréats sur le site des organisateurs
  64. Le site ActuaBD propose un reportage sur la remise du prix et des différents auteurs primés.
  65. Le site Bédéo annonce la liste des lauréats 2008.
  66. Article dans ActuaBD
  67. Tout en BD publie la liste des lauréats du salon de Moulins en 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]