Télé-Sarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Télé-Sarre (Telesaar)
image illustrative de l’article Télé-Sarre

Création
Disparition
Langue Allemand et français
Pays Flag of Saar (1947–1956).svg Sarre (1953-1956)
Flag of Germany.svg Allemagne de l'Ouest (1957-1958)
Statut Généraliste nationale privée
Siège social Programmes :
26 bis rue François Ier

75008 Paris
___________________________ Emission :
Broadcasting Center
Felsberg-Berus
Sarrelouis (Sarre)

Diffusion
Analogique VHF canal F7 (100/30 Watts) 819 lignes noir et blanc
Aire Flag of Saar (1947–1956).svg Sarre
Flag of Saarland.svg Sarre

Télé-Sarre (Telesaar en allemand) est une chaîne de télévision généraliste privée sarroise créée le et qui a commencé à émettre le . Ce fut la première chaîne de télévision privée en Europe, lancée un an avant Télé Monte-Carlo et Télé Luxembourg. Du à sa fermeture le , elle fut aussi la première chaîne de télévision commerciale d'Allemagne fédérale.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

Le petit état autonome de Sarre, alors indépendant de l'Allemagne depuis 1945 (jusqu'en 1957) et en union économique et douanière avec la France de 1947 à 1959, adopte le une loi sur la radiodiffusion, préparée depuis 1950. Le 24 octobre, la Radiodiffusion sarroise S.A.R.L. est fondée dont les partenaires sont l'État sarrois aux deux tiers et le Société Financière de Radiodiffusion (Sofirad) à un tiers, et dont le conseil de surveillance compte sept Sarrois et quatre Français sous la présidence du directeur général français de la gestion du patrimoine sarrois, Frédéric Schlachter.

Le directeur général de la Radiodiffusion sarroise, Frédéric Billmann, décide l'établissement d'une station de télévision, mais les moyens financiers de sa société ne permettant pas de couvrir les coûts de diffusion, il se tourne vers des opérateurs privés, ce qui est alors inhabituel. Le , Telesaar/Saarländische Fernseh S.A. et la société de production télévisuelle de Sarre sont fondées. Leur principal actionnaire est la société de droit monégasque Images et Sons fondée par le français Charles Michelson et le prince héréditaire Rainier III de Monaco dans le but de constituer un réseau de stations de radiodiffusion privées en France. Cette société projetait d'exploiter en Sarre un nouvel émetteur de radiodiffusion à Felsberg nommé Europe n° 1 pour créer une radio « périphérique » échappant au monopole français de la radiodiffusion. En contrepartie de l'autorisation du gouvernement sarrois pour la construction de l'émetteur, Images et Sons devait installer une station de télévision pour Télé-Sarre et livrer un programme télévisé quotidien gratuit de trois heures. La Compagnie européenne de radiodiffusion et de télévision, filiale d'Images et Sons, construit donc un émetteur de radio et de télévision à Felsberg-Berus à 8 kilomètres au sud de Sarrelouis au bord de la frontière française et lance Télé-Sarre sur les ondes le .

À la suite de la réintégration de la Sarre dans la République fédérale d'Allemagne en 1957, Telesaar devient la première chaîne commerciale du pays. L'Autorité de la radiodiffusion allemande, qui contrôle la radiodiffusion sarroise depuis le , voit dans cette chaîne une entorse au monopole public de la radiodiffusion qui relève de la seule ARD. L'émetteur est fermé par la police le , et le 10 mars, le ministre de la Poste fédérale ordonne la fermeture définitive de Telesaar à la mi-juillet. Télé-Sarre disparaît donc le .

Les films des émissions de Télé-Sarre sont actuellement archivés par la Saarländischer Rundfunk, télévision publique sarroise, membre de l'ARD.

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Directeur général :

  • Frédéric Billmann : 1953-1955

Conseil d'administration et actionnariat :

Capital[modifier | modifier le code]

Télé-Sarre était détenue par la Compagnie européenne de radiodiffusion et de télévision S.A. (CERT), filiale de la société monégasque Images et Sons.

Programmes[modifier | modifier le code]

Le programme de Télé-Sarre était constitué des informations télévisées françaises de la RTF suivies d'un film (les deux programmes étaient synchronisés à Paris avant la diffusion).

Pierre Sabbagh a participé au lancement de Télé-Sarre en 1953-1954.

Lors du référendum du 23 octobre 1955 sur le règlement du statut de la Sarre prévoyant un statut européen pour le territoire, Télé-Sarre a été tenue à une stricte neutralité. Le français Frédéric Billmann quitte alors son poste de directeur général de la Radiodiffusion sarroise et transfère ses parts dans le capital au gouvernement sarrois.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Une clause de la loi sur la radiodiffusion sarroise de 1952 a prévu l'adoption de toutes les normes techniques du système français de télévision (VHF 819 lignes noir et blanc), ce qui, de ce fait, ne permit pas aux postes de télévision sarrois de recevoir la télévision allemande au standard européen de 625 lignes. Pour les mêmes raisons, les Allemands ne pouvaient pas recevoir Télé-Sarre. Ceci n'empêcha pas les autorités allemandes d'interdire tout de même cette station. Cet isolement technique de la Sarre répondait à la politique d'assimilation voulue par Paris, les Sarrois ne pouvant capter que des émissions de télévision en français.

Il y avait alors environ 700 téléviseurs en Sarre, essentiellement partagés par plusieurs familles, grâce à quoi toute la population pouvait voir le programme, malgré la faible portée de l'émetteur en raison des moyens financiers limités.

Du temps de la norme E VHF 819 lignes, la chaîne émettait en Bande I VHF sur le canal F2 (41,25 MHz porteuse son, inférieure à la porteuse image). Puis avec la cession de l'émetteur à l'ARD (Sarre devenue allemande), la diffusion a changé de norme (abandon de la norme E VHF 819 lignes pour la norme B VHF 625 lignes CCIR, avec, ultérieurement la couleur PAL et le son stéréo/double son en FM analogique). Le canal est resté en VHF bande I sur le canal E2 sur 48,25 MHz pour la porteuse image inférieure à la porteuse son, contrairement à la norme Française E[1].

Cet émetteur a été définitivement désactivé lors du passage au tout numérique de la TNT Allemande, en DVB-T MPEG 2 SD uniquement en UHF [2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]