Système de riziculture intensive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SRI.
Rizière SRI dans l'État du Chhattisgarh (Inde).

Le système de riziculture intensive (SRI) est une technique de culture du riz inventée à Antsirabe (Madagascar) en 1983 par le père jésuite Henri de Laulanié, ingénieur agronome de formation. Elle permet d'augmenter les rendements de façon naturelle en repiquant un par un les plants jeunes au bout de 8 jours au lieu de 30 et en asséchant la rizière régulièrement.

Historique[modifier | modifier le code]

L'assemblage des pratiques qui ont conduit au concept de SRI a commencé dans les années 1960 sur la base des observations de Henri de Laulanié. Les principes comprenaient l'application d'une quantité minimale d'eau et la transplantation individuelle de plantules très jeunes selon un motif de grille carrée[1]

Les concepts et les pratiques en matière de SRI ont évolué au fur et à mesure de leur adaptation à des conditions pluviales (non irriguées) et parfois du remplacement du repiquage par le semis direct.

Principes[modifier | modifier le code]

Les principes centraux du SRI, selon l'université Cornell de New York, sont les suivants[2] :

  • Le sol des rizières doit être maintenu humide plutôt que continuellement saturé, de façon à minimiser les conditions anaérobies, car cela favorise la croissance des racines et celles des organismes aérobies du sol ainsi que leur diversité ;
  • Les plants de riz doivent être plantés isolément et espacés de façon optimale, assez largement pour permettre une plus grande croissance des racines et du feuillage et pour que toutes les feuilles soient actives sur le plan de la photosynthèse ;
  • Les plants de riz doivent être transplantés dès l'âge de 15 jours au stade deux feuilles, rapidement, à faible profondeur et soigneusement, pour éviter de blesser les racines et pour minimiser le choc de transplantation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henri de Laulanié, « Intensive Rice Farming in Madagascar », Tropicultura, vol. 29, no 3,‎ , p. 183-187 (lire en ligne)
  2. (en) « Méthodologies SRI », sur SRI International Network and Resources Center (SRI-Rice), Université Cornell (consulté le 3 février 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]