Steven Cohen (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohen.
Steven Cohen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité

Steven Cohen, né en Afrique du Sud le , est un performeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Afrique du Sud, arrivé en France en 2002, Steven Cohen se définit comme un artiste africain blanc juif et homosexuel. Sa première performance daterait de 1968. Depuis, il n'a cessé de questionner, à travers des actions critiques, les rapports de genres et de dominations, notamment entre populations d'origine ethnique ou sociale antagonistes[1]. Ses performances mettent en avant son corps travestis, entravé, maquillé, parfois dénudé. Il intervient tant dans l'espace public que dans des lieux institutionnels[1].

En 2014, il a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour exhibition à la suite d'une performance du 10 septembre 2013 intitulée Coq/Cock[2] réalisée au Trocadéro à Paris[3]. Bien que jugé coupable, le tribunal n'a pas prononcé de peine à l'encontre de l'artiste[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Chandelier : Vidéo d'une performance réalisée lors de la démolition d'un bidonville de Johannesburg[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Stéphanie Lemoine, Artivisme : art, action politique et résistance culturelle, Editions Alternatives, , 191 p. (ISBN 9782862276588).
  2. Clémentine Gallot, « Je faisais de l'art, les policiers ont créé un scandale », sur liberation.fr, (consulté le 16 octobre 2016).
  3. Rosita Boisseau, « Steven Cohen, le sexe enrubanné, tiré par un coq », sur lemonde.fr, (consulté le 26 octobre 2016).
  4. Chine Labbé, « Un artiste sud-africain condamné à Paris », sur reuters.com, (consulté le 26 octobre 2016).
  5. Épisode Steven Cohen de la série Tracks.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]