Staedtler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

STAEDTLER
logo de Staedtler

Création 3 octobre 1835
Fondateurs Johann Sebastian Staedtler
Forme juridique GmbH & Co. KGVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Rêvez, créez
Siège social Nuremberg
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Axel Marx
Activité Instruments d'écriture et de dessin
Produits Crayons
Mines
Portemines
Crayons de couleur
Crayons aquarellables
Gommes
Taille-crayons
Peinture
Pastels
Craies
Pinceaux
Stylos-bille
Stylos-plume
Stylos techniques
Rollers
Surligneurs
Feutres
Marqueurs indélébiles
Compas
Planches à dessin
Pâte polymère
Colle
Effectif 3 000
Site web www.staedtler.com

Chiffre d'affaires 343 000 000 €
Crayon à papier Noris 120
Staedtler 925
Boîte à crayon en 1940
Rapidografi

Staedtler (Staedtler Mars GmbH & Co.) est une entreprise fondée le , dont le siège social se situe à Nuremberg en Bavière (Allemagne). C'est un fabricant et fournisseur d'instruments d'écriture et de matériel pour les arts créatifs et le dessin technique, représenté dans plus de 150 pays[1]. Elle produit notamment crayons, mines graphites, feutres universels, gommes plastiques et pâte à modeler industrielle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Staedtler, entreprise allemande, a été fondée en octobre 1835 par Johann Sebastian Staedtler. Son siège social est installé à Nuremberg en Allemagne, où 75 % des produits sont fabriqués. Elle est présente à travers ses 300 points de vente sur tous les continents. L’entreprise emploie environ 3 000 personnes dont 1 200 se trouvent au siège social à Nuremberg.

La filiale française, dirigée par Maya Oiknine, est basée à Nanterre (Hauts-de-Seine) depuis 1998[2]. L'entreprise en France est membre de l'AIPB[3] (Association des Industriels de la Papeterie et du Bureau), représentant une cinquantaine d'entreprises du secteur de la papeterie. Les deux dernières innovations majeures de Staedler sont le crayon graphite en matériau innovant Wopex[4] et le Noris Digital, stylet numérique pour Chromebook[5].

Après avoir racheté Eberhard Faber[6] en 1978, Staedtler est désormais le producteur et distributeur officiel de la pâte Fimo et d'autres produits comme les craies, pastels ou crayons aquarellables. Suite à une coopération avec Henkel depuis 2010, Staedtler a également repris les droits de distribution des marques Pritt, Loctite et Pattex[7]. En 2018, Staedtler conclut une joint-venture en Amérique du Sud en rachetant 75% des actions de la société péruvienne Artesco[8], qui devient ainsi la filiale du groupe.

Chronologie de l'entreprise
Date Évènement
1662 Première mention de Friedrich Staedtler comme "fabricant de crayons à mine"[9] dans des documents officiels
1834 Johann Sebastian Staedtler invente le crayon de couleur pouvant être taillé en pointe comme un crayon graphite[10].
1835 Staedtler fonde une usine de crayons graphites avec certificat et cachet de la ville de Nuremberg
1900 Enregistrement du nom de produit Mars
1901 Enregistrement du nom de produit Noris
1954 Enregistrement du nom de produit Lumocolor
1965 Première production de gommes plastiques
1969 Premier fabricant européen de mines fines
1997 Création de la fondation d'utilité publique Staedtler[11]
1998 Staedtler France ouvre ses portes[2]
1999 Invention de l'étui chevalet Staedtler Box
2004 Les produits des gammes Triplus et Ergosoft sont nommés produits de l'année
2005 Invention de la mine gainée comme protection innovante contre la casse pour les crayons de couleur
2009 Premier crayon graphite en matériau Wopex[4]
2010 Production et commercialisation de pâte Fimo[6]
2013 Lancement de Staedtler Premium[12]
2014 Invention de Fimo Kids
2015 Premiers crayons de couleur en matériau Wopex
2017 Introduction du Noris Digital[13]
2019 Commercialisation de la gamme Design Journey[14] et de la pâte Fimo Leather[15]

[modifier | modifier le code]

Le logo Staedtler a beaucoup évolué au fil des années. La "tête de Mars" est le symbole de la marque depuis 1908[16], en raison d'une forte symbolique autour d'Arès et de la cosmologie à ce moment-là en Allemagne, la planète Mars symbolisant l'énergie, la créativité, le courage et l'activité.

Marques du groupe[modifier | modifier le code]

  • Staedtler
  • Staedtler Premium
  • Fimo

Sites de production[modifier | modifier le code]

La société allemande compte aujourd'hui neuf usines dans le monde, dont quatre en Allemagne, deux en Thaïlande, deux au Pérou et une en Indonésie[1].

En Allemagne[modifier | modifier le code]

Ailleurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « STAEDTLER worldwide », sur staedtler.com (consulté le 22 mai 2019)
  2. a et b « L'allemand Staedtler crée une filiale en France », sur lesechos.fr, (consulté le 23 mai 2019)
  3. « Les entreprises et les marques membres d'AIPB », sur aipb.fr (consulté le 22 mai 2019)
  4. a et b « Wopex, le crayon graphite en mode durable », sur consoglobe.com, (consulté le 22 mai 2019)
  5. « STAEDTLER annouces Noris Digital stylus for Chromebooks », sur chromeunboxed.com, (consulté le 22 mai 2019)
  6. a et b « Le fabricant de la marque Fimo, Eberhard Faber, devient Staedtler », sur creavea.com, (consulté le 24 avril 2019)
  7. (en) « Staedtler and Henkel to cooperate », sur psi-network.de, (consulté le 24 avril 2019)
  8. (es) « Staedtler adquiere 75% de las peruanas Artesco y Mova Industrial », sur lexlatin.com, (consulté le 22 mai 2019)
  9. « Le crayon - Le cœur du métier », sur staedtler.fr (consulté le 22 mai 2019)
  10. En 1834, Johann Sebastian Staedtler invente à Nuremberg le crayon de couleur tel qu’on le connaît aujourd’hui. Il est parvenu, s’enorgueillit-il, à “fabriquer des crayons sanguine qui, de par leur qualité, surclassent de loin tous les modèles existant”. Staedtler présente sa trouvaille à l’Exposition universelle de New York de 1853, et son entreprise exporte bientôt ses crayons jusqu’en Orient, devenant ainsi un acteur mondial. Courrier international, 13/01/2017.
  11. (de) « Emergente Forschungsideen im Visier », sur fau.de (consulté le 22 mai 2019)
  12. « Premium : des instruments d'écriture raffinés et luxueux », sur trends.levif.be, (consulté le 22 mai 2019)
  13. « Staedtler Noris Digital », sur staedtler.fr (consulté le 22 mai 2019)
  14. (en) « The new creative range Design Journey takes artists on expeditions », sur insights-x.com (consulté le 22 mai 2019)
  15. (en) « New FIMO leather-effect from Staedtler », sur craftbusiness.com, (consulté le 22 mai 2019)
  16. « Qualité et histoire », sur staedtler.fr (consulté le 22 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]