Henkel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henkel (homonymie).
Henkel AG & Co. KGaA
Image illustrative de l'article Henkel

Création 1876
Dates clés 2008, acquisition de National Starch
Fondateurs Fritz Henkel
Forme juridique AG & Co. KGaA
Siège social Düsseldorf
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Hans Van Bylen, président du comité de direction
Simone Bagel-Trah, présidente du conseil de surveillance et du comité des actionnaires
Actionnaires Famille Henkel : 53,21 %
Activité Détergents et produits d'entretien (Laundry & Home Care), beauté (Beauty Care), colles et adhésifs (Adhesive Technologies)
Filiales Dial Corporation
Effectif 51 350 (2016)
Site web www.henkel.fr

Chiffre d’affaires 18 714 millions € (2016)
+3,1 % OSG vs 2015
Résultat net 3 172 millions € (2016)
+8,5 % vs 2016
Le siège social de Henkel, à Düsseldorf-Holthausen, fut au moment de son inauguration (1927) un manifeste du courant architectural Neues Bauen.

Henkel AG & Co. KGaA est une entreprise allemande présente dans trois domaines d'activités : les détergents et l'entretien domestique (28 % du chiffre d’affaires en 2013), la beauté (21 %), et les colles et adhésifs (50 %).

Créé en 1876, Henkel détient des positions fortes, auprès des industriels comme des consommateurs, avec des marques comme Le Chat, Mir, Super Croix, X-TRA, Minidou, Schwarzkopf, Diadermine, Vademecum, Pritt, Pattex, Rubson ou encore Loctite.

Employant 51 350 personnes[1], le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 18 714 millions d’euros[2], soit une hausse des ventes de 3,5 % (organiquement : +3,1 %) et un résultat d’exploitation ajusté de 3 172 millions d’euros en 2016. Les actions préférentielles Henkel sont listées à l’indice boursier allemand DAX.

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison-mère française de Henkel à Boulogne-Billancourt.

Henkel est fondé en 1876 à Aix-la-Chapelle par Fritz Henkel. En 1886, le premier bureau d'export ouvre à Vienne en Autriche. En 1898, Hans Schwarzkopf ouvre une petite droguerie à Berlin. En 1900, les activités de production débutent à Düsseldorf - Holthausen.

En 1903, Henkel crée le premier shampooing capillaire par la société Schwarzkopf. En 1907, Henkel met sur le marché sa marque Persil, « première lessive autoréactive du monde » selon Henkel. En 1922, Henkel débute sa production de colles de synthèse. En 1929, Henkel met sur le marché la première colle de synthèse au monde. Suite à la découverte de l'hydrogénation qui permet la transformation d'huile en graisses solides, et dans un contexte de pénurie allemande sur les graisses animales et végétales dues à la politique d'autarcie menée par le régime nazi, Henkel met sur pied, en 1936-1937, l'une des trois premières flottes allemandes de chasse à la baleine [3]. En 1945, l'usine Persil à Genthin est nationalisée par l'URSS.

Croissance post-guerre[modifier | modifier le code]

En 1948, Henkel créé Poly Color (shampooing de coloration). En 1954, Henkel met en vente du savon de toilette Fa. En 1967, Henkel invente la colle en bâton. En 1969, Henkel met sur le marché le premier tube de colle Pritt. En 1975, Henkel devient une société en commandite par actions (SCA). En 1985, Henkel ouvre son capital social sur la bourse allemande. En 1986, Henkel acquiert l'Union Générale des Savonneries de Marseille, qui possédait la marque Le Chat, acquise en 1975 lors de la prise de contrôle d'Unipol (Union des Industries de Produits Oléagineux)[4]. En 1987, Henkel acquièrent les activités de Lesieur-Cotelle dans le domaine des produits d'entretien[5]. Henkel qui possédait déjà depuis l'acquisition d'une partie des marques de Cotelle et Foucher récupère les marques de poudre à récurer Bref, les détergents liquide Mir, Minidou, Rex et le Persavon . HENKEL qui possédait BREF JAVEL NET revend Javel La Croix à COLGATE PALMOLIVE pour des raisons de monopole ainsi que Persavon toujours pour les mêmes raisons depuis le rachat de Le Chat.

Acquisitions post-réunification[modifier | modifier le code]

En 1990, Henkel se réapproprie l'usine Persil à la suite de la chute du Mur de Berlin. En 1990, Henkel rachète la marque Rubson[6]. En 1995, Henkel rachète Schwarzkopf. En 1997, Henkel reprend Loctite, et devient, selon ses propres indications, le « leader mondial des colles ». En 1999, Henkel dissout sa branche de produits chimiques, qui est transférée à la société Cognis, nouvellement créée. En 2001, Henkel vend Cognis à un groupe d'investissement. En 2004, Henkel acquiert Concorde (traitement des eaux) et Indola. En 2005, Henkel acquiert Dial, ARL & Sovereign Specialty Chemical et la filiale étanchéité de Rhodia. En 2006, Henkel acquiert via Dial les marques de soins du corps Right Guard, Soft & Dri et Dry Idea.

Le 20 août 2007, AkzoNobel acquiert pour huit milliards de livres la société britannique ICI et revend ses activités dans les adhésifs et ses activités chimiques destinés à l'industrie électronique à Henkel[7], pour quatre milliards d'euros[8].

En juin 2014, Henkel acquiert les marques américaines SexyHair, Alterna et Kenra pour 270 millions d'euros[9]. En juin 2014, Henkel acquiert de BC Partners pour 940 millions de dollars, l'entreprise française Spotless, propriétaire notamment des marques Eau Ecarlate, K2R, Catch et Vigor[10]. En octobre 2015, Henkel annonce la suppression de 1 200 postes notamment dans les adhésifs et en Chine[11].

En juin 2016, Henkel annonce l'acquisition de Sun Products, un fabricant de lessive, pour 3,6 milliards de dollars[12]. En mars 2017, Henkel annonce faire une offre sur Darex, filiale emballage de GCP, pour environ un milliard de dollars, dettes comprises[13].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le siège social international est basé à Düsseldorf. Les équipes de Henkel se composent d’employés de nationalités différentes[réf. souhaitée] :

Marques[modifier | modifier le code]

Les marques internationales du groupe comme Fa ou Loctite, cohabitent avec des marques locales comme Le Chat ou Rubson[14].

Les domaines d'application du groupe Henkel sont : entretien de la maison, bricolage, soin du corps, cosmétique ou encore adhésifs dans l'industrie du transport, de l’électronique ou de l’emballage.

Henkel possède au total près de 750 marques[réf. souhaitée]. Le groupe prévoit une stratégie de réduction de ce portefeuille.

Liste non exhaustive des marques[modifier | modifier le code]

Colles et adhésifs (Adhesive Technologies)[modifier | modifier le code]

  • Loctite (Super Glue 3), une marque de colles fortes
  • Metylan (de), une marque de colles pour papier peint, créée en 1953
  • Pattex, une marque de produits de collages divers, créée en 1956
  • Pritt, une marque de colles dédiées aux écoliers
  • Rubson, une marque de produits pour lutter contre l’humidité, créée en 1957
  • Tangit, une marque de colles spéciales pour plomberie et sanitaire, créée en 1963

Beauté (Beauty Care)[modifier | modifier le code]

Bouteille Saint-Algue Syoss men.
  • Color Mask, la première coloration masque, créée en 2012
  • Couleur Ultime, une coloration réutilisable, créée en 2013
  • Denivit (sv), une marque spécialisée dans l’hygiène dentaire, créée en 1978
  • Diadermine, une marque de soins pour le visage, créée en 1904[15]
  • Fa (en), une marque de soins pour le corps, créée en 1954
  • Gliss, une gamme de soins pour les cheveux abîmés, créée en 2011
  • Men Perfect, une marque de coloration cheveux pour hommes
  • Mont Saint Michel parfums, une marque d’eaux de Cologne, créée en 1920
  • Nordic Blonde, une gamme de coloration dédiée aux blondes, créée en 2006
  • Perfect Mousse, une gamme de coloration mousse durable, créée en 2010
  • Soyance, une gamme de coloration pour des cheveux brillants et doux, créée en 1998
  • Saint Algue Palette, une gamme de coloration pour cheveux, créée en 2012
  • Saint Algue Syoss, une gamme de soins capillaires qualité salon
  • Scorpio, une marque de parfum masculin
  • Schwarzkopf, une marque dédiée à l’univers du cheveu, créée en 1898
  • Schwarzkopf Professional, une marque dédiée à l'univers du cheveu en salons de coiffure avec les gammes Igora, Essensity, BlondMe ou encore BC Hairtherapy
  • Taft, une marque de produits coiffants pour hommes et pour femmes, créée en 1955
  • Teraxyl, une marque de produits dentaires, créée en 1979[16]
  • Vademecum, une marque de dentifrices aux plantes, créée en 1892

Détergents et produits d'entretien[modifier | modifier le code]

  • Bref, une marque de produits d’entretien
  • Decap Feu, une gamme de produits nettoyants pour la cheminée, créée en 2009
  • Decap Four, une gamme de produits d’entretien pour le four, créée en 1958
  • Instanet, une marque de produits d’entretien
  • Le Chat, une marque de lessive pour toute la famille, créée en 1853
  • Minidou, une marque d’adoucissant
  • Mir Vaisselle, une marque de produit vaisselle, créée en 1968
  • Pril Isis, une marque algérienne de produits d'entretien
  • Super Croix, une marque de lessive parfumée
  • Terra, une gamme de produits d’entretien pour la maison
  • X-TRA, une marque de lessive pour le linge blanc et le linge coloré
  • K2R, un détacheur
  • Decap Insert et Barbecue 2 en 1, une gamme de produit d'entretien pour les inserts et les barbecues

Comité de direction[modifier | modifier le code]

Les membres du comité de direction sont en 2016[réf. nécessaire] :

  • Hans Van Bylen : président du comité de direction ;
  • Carsten Knobel : Executive Vice President Finances / Achats[17] ;
  • Kathrin Menges : Executive Vice President Ressources humaines et Services généraux[18] ;
  • Jan-Dirk Auris : Executive Vice President Adhesive Technologies[19] ;
  • Pascal Houdayer : Executive Vice President Beauty Care[20] ;
  • Bruno Piacenza : Executive Vice President Laundry & Home Care[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Annual Report 2016 » [PDF], 202 p., sur annualreport.henkel.com
  2. « Henkel a enregistré des ventes et des bénéfices records », communiqué de presse, 23 février 2017, sur Henkel.fr
  3. Frank Uekötter et Uwe Lübken (dir.), Managing the Unknown: Essays on Environmental Ignorance, Berghahn Books, 2016, p.102.
  4. « Unipol », Scriponet
  5. « Colgate will get a part of Cotelle », The New York Times
  6. Histoire de Rubson, sur Rubson.com
  7. Julia Werdigier, « Imperial Chemical Agrees to Takeover Offer », The New York Times, 14 août 2007
  8. Thibaut Madelin, « Henkel va réaliser la plus grosse acquisition de son histoire », Les Échos, 14 août 2007
  9. Ludwig Burger et Martinne Geller, « Henkel to buy three U.S. hair care brands for $370 million », Reuters, 2 juin 2014
  10. Victoria Bryan et Martinne Geller, « Germany's Henkel expands laundry brands with $1.3 billion French deal », Reuters, 5 juin 2014
  11. « Henkel annonce 1 200 suppressions d'emplois dans le monde », L'Usine nouvelle, 1er octobre 2015
  12. « Henkel buys laundry care firm Sun Products in $3.6 billion deal », Reuters, 24 juin 2016
  13. « Henkel veut acheter l'américain Darex », Le Figaro, 2 mars 2017
  14. « Henkel Technologies », L'Usine nouvelle
  15. « Diadermine », Beauté Addict
  16. « Teraxyl », LSA Commerce & Consommation
  17. « Carsten Knobel devient vice-président finances et achats du groupe Henkel », LSA Commerce & Consommation, 4 juillet 2012
  18. (de) [vidéo] « Henkel als Partner von Vodafone Deutschland » sur YouTube, 12 juillet 2010
  19. « Henkel names Jan-Dirk Auris new adhesives executive », Reuters, 10 décembre 2010
  20. « Pascal Houdayer succède à Hans Van Bylen en tant que Executive Vice-Président Henkel Beauty Care », communiqué de presse, 22 février 2016, sur Henkel.fr
  21. « Bruno Piacenza », LSA Commerce & Consommation

Liens externes[modifier | modifier le code]