Sorcières (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorcière (homonymie).

Sorcières, sous-titrée « Les femmes vivent », est une revue littéraire, artistique et féministe, créée par Xavière Gauthier en 1975 et disparue en 1982[1]. Elle est publiée par les Éditions Albatros entre 1975 et 1978, puis par les Éditions Stock jusqu'en 1980 et enfin par les Éditions Slaktine-France. La revue est bimestrielle jusqu'en 1979 (no 17) puis devient triannuel et enfin trimestrielle à partir de 1980 (no 20). La revue est participative et comporte 24 numéros tirés à 7500 exemplaires[2].

Le projet[modifier | modifier le code]

Le projet de sa fondatrice Xavière Gauthier était de donner un espace pour l'expression des femmes et de liberté de parole. Cet espace se centre sur l'écriture et la création et intègre une recherche sur l'écriture de femme ainsi qu'un questionnement sur la particularité de la création féminine. La revue mêle participations textuelles et graphiques. Chaque numéro correspond à un thème défini à l'avance. Parmi les thèmes choisis, on trouve "La nourriture", "Se prostituer", "L'art et les femmes" ou encore "La mort"[2].

Contributrices[modifier | modifier le code]

La rédaction reçoit de nombreux textes et de nombreuses participations d'écrivaines et d'artistes : Hélène Cixous, Chantal Chawaf, Marguerite Duras ainsi que Françoise Dolto ont été contributrices de la revue[3].

Liste des publications[modifier | modifier le code]

24 numéros entre 1974 et 1982.

  1. La nourriture (1974), p. 64
  2. La voix (1974), p. 64
  3. Se prostituer (1975), p. 64
  4. Enceintes. Porter, accoucher (1975), p. 64
  5. Odeurs (1975), p. 64
  6. Prisonnières (1976), p. 64
  7. Ecritures (1976), p. 64
  8. Fidélités (1976), p. 64
  9. Le sang (1976), p. 64
  10. L'art et les femmes (1977), p. 64
  11. Espaces et lieux (1978), p. 64
  12. Théorie (1978), p. 64
  13. Poupées (1978), p. 64
  14. La jasette (1978), p. 64
  15. Mouvements (1978), p. 64
  16. Désirs (1979), p. 64
  17. Vêtement (1979), p. 64
  18. La mort (1979), p. 157
  19. La saleté (1979), p. 174
  20. La nature assassinée (1981), p. 160
  21. Nouvelles et autres (1981), p. 160
  22. Sorcelleries (1982), p. 160
  23. Enfants (1982), p. 160
  24. Mythes et nostalgies (1982), p. 134

En 2017, parution d'un numéro 25 La monstre (initiative de création collective autogérée en non-mixité).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caroline Goldblum, « Sorcières, 1976-1981. Etude d’une revue féministe. Master 1, Université de Lille III, (dir. Florence Tamagne), 2009 », Genre & Histoire, vol. 8,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Sorcières, 1976-1981, étude d’une revue féministe », sur Genre en action, (consulté le 30 janvier 2017).
  3. Aubenas Jacqueline, « Sorcières, compte rendu », Les Cahiers du GRIF, vol. 12,‎ (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavière Gauthier, « Témoignage : sur l'expérience de la revue Sorcières - "Sorcières, nous tracerons d'autres chemins" », Sorcières et sorcellerie, sous la direction de Christine Planté, Presses universitaires de Lyon, coll. « Cahiers Masculin / Féminin », 2002.
  • Caroline Goldblum, « Sorcières, 1976-1981. Étude d’une revue féministe. Master 1, Université de Lille III, (dir. Florence Tamagne), 2009 », Genre & Histoire [En ligne], 8 | Printemps 2011, mis en ligne le 31 octobre 2011. URL : http://genrehistoire.revues.org/1217