Skunk Anansie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Skunk Anansie
Description de cette image, également commentée ci-après
Skunk Anansie, aux Eska Music Awards, en 2011.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock alternatif, rock indépendant, hard rock[1]
Années actives 19942001, depuis 2009
Labels One Little Indian Records, Virgin Records, Verycords
Site officiel www.skunkanansie.net
Composition du groupe
Membres Skin
Cass
Ace
Mark Richardson
Anciens membres Robbie France

Skunk Anansie est un groupe de rock alternatif britannique, originaire de Londres, en Angleterre., formé en 1994 dont le membre le plus remarquable est la chanteuse au crâne rasé, Deborah Dyer (alias Skin) qui est accompagnée d’Ace à la guitare, Cass à la basse et Mark Richardson à la batterie. Dissous en 2001 après avoir sorti trois albums — Paranoid and Sunburnt (1995), Stoosh (1996), et Post Orgasmic Chill (1999) — qui ont connu le succès dans toute l'Europe. Le groupe se reforme en 2009, et compte trois autres albums studio, — Wonderlustre (2010), Black Traffic (2012) et Anarchytecture (2016) —, ainsi qu'un album en concert.

Biographie[modifier | modifier le code]

Première période (1994–2001)[modifier | modifier le code]

Ace en concert à Rome, en 2010.

Le groupe est formé à l'origine par Skin et Cass sous le nom de Mamma Wild. Ils sont ensuite rejoints par Ace, qui remplace le précédent guitariste, et le groupe se renomme Skunk Anansie en février 1994[2]. Le nom du groupe vient du mot d'une langue d'Afrique « anansie », qui signifie araignée ou homme-araignée et fait référence à Anansi, un personnage mythique de certains contes africains[3] (déformé en « Aunt Nancy » outre-atlantique). Le mot « skunk » signifie mouffette mais peut faire également référence à une variété de cannabis et a été ajouté pour rendre le nom du groupe « plus méchant »[4].

La formation joue son premier concert public dans un club de Londres, le Splash (rebaptisé depuis le Monto Water Rats), en mars 1994 et a alors Robbie France comme batteur. Le groupe se fait remarquer par son style musical qui mêle punk, metal et funk, par ses textes provocateurs, comme les chansons Little Baby Swastikkka et Selling Jesus, et par la présence scénique et le look de Skin[5].

Le groupe enregistre son premier album, Paranoid and Sunburnt, en six semaines dans une maison réputée hantée près de Londres[4]. Robbie France quitte le groupe peu après et est remplacé par Mark Richardson, que le groupe a rencontré à la cérémonie des Kerrang! Awards[6]. Lors de celle-ci, il remporte le prix du meilleur nouveau groupe britannique. Paranoid and Sunburnt sort le chez One Little Indian Records et atteint la 8e place du classement de ventes d'albums au Royaume-Uni[7]. Il est certifié disque de platine dans ce pays en 1998[8]. Les singles Charity et Weak se classent tous deux à la 20e place de l'UK Singles Chart. Deux chansons de l'album, Feed et Selling Jesus, apparaissent dans la bande originale du film Strange Days (1995).

En 1996, la formation remporte le prix du meilleur groupe de live aux Kerrang! Awards. Le deuxième album du groupe, Stoosh, sort le . Il introduit des sonorités folk et dub reggae et mêle l'explosivité de son prédécesseur à des chansons plus calmes[2]. L'album se classe à la 9e place de l'UK Albums Chart et est un succès dans toute l'Europe. Il est certifié disque de platine au Royaume-Uni en 1997[8]. Les singles All I Want, Hedonism et Brazen se classent respectivement aux 14e, 13e et 11e de l'UK Singles Chart[7]. Toujours en 1997, le groupe est nommé aux MTV Europe Music Awards dans les catégories du meilleur groupe et du meilleur artiste live. En 1998, le groupe signe chez Virgin Records et enregistre à New York un troisième album, Post Orgasmic Chill, qui sort le . Cet album, où le groupe explore d'autres styles musicaux et notamment le drum and bass[2], rencontre un peu moins de succès au Royaume-Uni, où il se classe à la 16e place, mais se vend aussi bien voire mieux que Stoosh dans les autres pays européens. Il est certifié disque d'or au Royaume-Uni en 2000[8]. Les singles Charlie Big Potato et Secretly atteignent les 17e et 16e de l'UK Singles Chart[7].

En 2001, le groupe décide de se séparer en bons termes[5].

Projets parallèles (2002–2008)[modifier | modifier le code]

Après leur séparation, Skin poursuit une carrière en solo et enregistre deux albums qui sortent en septembre 2003 (Fleshwounds, coécrit avec Len Arran) et mars 2006 (Fake Chemical State). Cass enregistre en 2002 un album, Scars, avec Gary Moore. Ace réalise un album solo (Still Hungry) sous le nom de Ace Sounds, qui fait participer Shingai Shoniwa des Noisettes et Skye de Morcheeba. Mark Richardson enregistre pour plusieurs artistes dont Skin avant de se joindre au groupe Feeder après la mort du batteur Jon Lee[9],[10]. Il enseigne également à la Brighton Institute avec Ace.

Retour (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

Cass en concert en Russie, en 2011.

À la suite de nombreuses rumeurs, le groupe annonce sa reformation fin 2008. Une première apparition officielle est programmée les 3 et 4 avril 2009 pour deux concerts dans le club de leurs débuts, le Water Rats, à Londres. Smashes And Trashes, une compilation comportant trois nouveaux titres (Because of You, Tear the Place Up et Squander), sort le et le groupe part ensuite en tournée à travers l'Europe. À la suite du succès de cette tournée, les membres du groupe enregistrent un quatrième album studio, Wonderlustre, qui sort le [4]. Celui-ci ne remporte guère de succès au Royaume-Uni mais se vend bien dans d'autres pays européens, notamment en Italie. Le groupe participe en 2011 à la réalisation de la bande originale du film Sucker Punch en reprenant Search and Destroy (des Stooges) et Army of Me (de Björk).

Mark Richardson en concert en Russie en 2011.

La formation participe à plusieurs festivals durant l'été 2011, notamment au Sziget Festival, mais aussi au Pukkelpop, où le groupe est sur scène au moment de la tragédie du , un orage d'une extrême violence que Skin qualifie de « moment le plus effrayant de [sa] carrière »[11].

En 2012, le groupe enregistre à Londres son cinquième album studio, Black Traffic, qui sort le 17 septembre. Cet album est le premier du groupe à sortir sous son propre label indépendant, Verycords, en partenariat avec 100% Records, et il est suivi d'une tournée européenne en novembre 2012[12]. Le 21 février 2013 sort le clip Spit You Out avec en featuring le groupe français Shaka Ponk. En septembre 2013, le groupe sort son premier album live, enregistré en acoustique en avril au Cadogan Hall de Londres[13].

Le groupe annonce en octobre 2015 que son sixième album studio, nommé Anarchytecture et enregistré aux studios RAK, sortira le 15 janvier 2016. Cette sortie est suivi d'une tournée européenne en février[14]. La formation repart en tournée en Europe un an plus tard, en janvier et février 2017.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Skin (Deborah Dyer) - chant (1994-2001, depuis 2009)
  • Cass (Richard Lewis) - basse (1994-2001, depuis 2009)
  • Ace (Martin Kent) - guitare (1994-2001, depuis 2009)
  • Mark Richardson - batterie (1995-2001, depuis 2009)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Robbie France - batterie (1994-1995)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Little Baby Swastikkka (1995, sortie limitée)
  • Selling Jesus (mars 1995)
  • I Can Dream (juillet 1995)
  • Charity (septembre 1995)
  • Weak (janvier 1996)
  • All I Want (septembre 1996)
  • Twisted (Everyday Hurts) (novembre 1996)
  • Hedonism (Just Because You Feel Good) (février 1997)
  • Brazen (Weep) (juin 1997)
  • Charlie Big Potato (mars 1999)
  • Secretly (mai 1999)
  • Lately (août 1999)
  • You'll Follow Me Down (octobre 1999)
  • Tear the Place Up (juillet 2009)
  • Because of You (septembre 2009)
  • Squander (novembre 2009)
  • My Ugly Boy (août 2010)
  • Over the Love / Talk Too Much (novembre 2010)
  • You Saved Me (février 2011)
  • I Believed in You (septembre 2012)
  • I Hope You Get to Meet Your Hero (octobre 2012)
  • Love Someone Else (décembre 2015)

Ventes d'albums[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations de ce tableau proviennent des sites internet lescharts.com[15] et acharts.us[16].

Liste des albums de Skunk Anansie et principaux classements
Titre Sortie Classement des ventes Certifications
ALL[17] AUT BEL FL BEL FR FRA ITA NOR P-B POL POR R-U[7] SUÈ SUI
Paranoid and Sunburnt 37 19 8 24 34 22 8 7

Drapeau : Royaume-Uni : Disque de platine Platine[8]

Stoosh 11 6 14 22 31 15 8 5 9 18 8

Drapeau : Royaume-Uni : Disque de platine Platine[8]
Drapeau : Italie : Disque de platine Platine[18]
Drapeau : Allemagne : Disque d'or Or[19]
Drapeau : France : Disque d'or Or[20]
Drapeau : Suisse : Disque d'or Or[21]

Post Orgasmic Chill 5 6 6 25 19 2 8 10 16 31 10

Drapeau : Italie : Disque de platine 2 × Platine[22]
Drapeau : Royaume-Uni : Disque d'or Or[8]
Drapeau : Suisse : Disque d'or Or[21]

Smashes and Trashes 53 44 22 53 12 30 47 8 74 31

Drapeau : Italie : Disque d'or Or[23]

Wonderlustre 27 33 8 47 67 1 12 9 21 58 11

Drapeau : Italie : Disque d'or Or[23]

Black Traffic 33 28 30 55 72 2 32 11 42 7
An Acoustic Skunk Anansie : Live in London 16 68 21 28 16 30 87
Anarchytecture 52 48 25 36 5 37 8 85 11

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) allmusic.com - Skunk Anansie
  2. a, b et c Michka Assayas (dir.), Dictionnaire du Rock M-Z, Robert Laffont, coll. « Bouquins », (ISBN 2-221-08955-3), p. 1749-1750
  3. (en) Dave Wilson, Rock Formations: Categorical Answers To How Band Names Were Formed, Cidermill Books, (ISBN 0-9748483-5-2), p. 230-231
  4. a, b et c (en) Steve Huey, « Biography Skunk Anansie », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2011)
  5. a et b François Alvarez, « Biographie de Skunk Anansie », Music Story (consulté le 27 octobre 2012)
  6. (en) « About Mark Richardson », MTV (consulté le 27 octobre 2012)
  7. a, b, c et d « Chart Stats Skunk Anansie », sur chartstats.com (consulté le 30 septembre 2011)
  8. a, b, c, d, e et f (en) « Certified Awards Search - Skunk Anansie », sur BPI (consulté le 30 septembre 2011)
  9. (en) « Band Biography- Feederweb.com », feederweb.com (consulté le 31 juillet 2007).
  10. (en) « Mark "Rich" Richardson Little Angels Band Profile », bigbadworld.net (consulté le 8 mars 2007).
  11. « Skunk Anansie stoppée par la tempête du Pukkelpop: "le moment le plus effrayant de mes 20 ans de carrière" », sur L'Avenir (consulté le 30 septembre 2011)
  12. (en) « Skunk Anansie Reveal Title For 5th Studio Album »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 7 septembre 2012)
  13. « An Acoustic Skunk Anansie : Live in London », sur soundofviolence.net (consulté le 1er février 2014)
  14. (en) « Skunk Anansie To Release New Album 'Anarchytecture' In January », sur blabbermouth.net (consulté le 14 novembre 2015)
  15. « Skunk Anansie - Albums », sur lescharts.com (consulté le 30 septembre 2011)
  16. « Skunk Anansie - Albums », sur acharts.us (consulté le 2 février 2014)
  17. « Skunk Anansie Chartverfolgung », sur musicline.de (consulté le 30 septembre 2011)
  18. (en) « Joe Barresi », sur mcdman.com (consulté le 31 janvier 2014)
  19. (de) « Gold-/Platin-Datenbank - Skunk Anansie - Nevermind », sur musikindustrie.de (consulté le 2 février 2014)
  20. « Certifications Skunk Anansie », SNEP (consulté le 15 novembre 2014)
  21. a et b (en) « Awards Database - Skunk Anansie », sur swisscharts.com (consulté le 6 mars 2013)
  22. (en) « June 2003 - Platinum Europe Awards »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur ifpi.co.uk (consulté le 31 janvier 2014)
  23. a et b (it) « Archivo Certificazioni Skunk Anansie », sur fimi.it (consulté le 15 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]