Sinzheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Sinsheim.
Sinzheim
Blason de Sinzheim
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Karlsruhe
Arrondissement
(Landkreis)
Rastatt
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Erik Ernst
Code postal 76547
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 2 16 049
Indicatif téléphonique +49-07221 et +49-07223
Immatriculation RA, BH
Démographie
Population 11 119 hab. (31 décembre 2015)
Densité 390 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 43″ nord, 8° 10′ 01″ est
Altitude 128 m
Superficie 2 850 ha = 28,50 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Sinzheim

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Sinzheim
Liens
Site web www.sinzheim.de

Sinzheim est une commune allemande, située dans le Land de Bade-Wurtemberg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sinzheim se situe dans le Fossé rhénan, avec plusieurs quartiers situés sur les contreforts de la Forêt-Noire, représentée à cet endroit par la Fremersberg, qui culmine à 525 m d'altitude et est coiffée à son sommet, depuis 1961, par une tour de télécommunications haute de 83 m, la Fremersbergturm.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe des communes suivantes :

Quartiers[modifier | modifier le code]

La commune est divisée en huit quartiers[1] :

  • le bourg de Sinzheim proprement dit, peuplé de 4 907 habitants (au 30 juin 2007),
  • Kartung, peuplée de 2 024 habitants,
  • Winden, petit village, peuplé de 1 023 habitants, situé en contrebas d'un pavillon de chasse (dit « la Résidence »), situé sur la commune de Baden-Baden, où résidèrent, durant plusieurs décennies après la Seconde Guerre mondiale, les généraux commandants en chef le 2e Corps d'Armée et les Forces françaises en Allemagne, dont Jacques Massu, à qui le général de Gaulle rendit brièvement visite le 29 mai 1968.
  • Vormberg (au pied de la Fremersberg) et le petit village d'Ebenung, peuplés de 954 habitants,
  • Leiberstung (commune annexée depuis le 1er janvier 1973), peuplée de 887 habitants,
  • Halberstung, peuplé de 677 habitants,
  • Müllhofen, peuplé de 468 habitants,
  • Schiftung, peuplée de 197 habitants.

Tous les quartiers sont situés à une latitude d'environ 123 à 128 m au-dessus du niveau de la mer, hormis Winden, situé à environ 153 m d'altitude, et Vormberg, situé à environ 206 m d'altitude.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention du bourg apparaît en 884, sous l'appellation « Sunninisheim ». On note également la mention, en 1154, d'une église dans le bourg, dépendant du monastère de Schwarzach (dans l'actielle commune de Rheinmünster).

Le village de Vormberg est le siège, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, de manifestations de piété mariale, qui ont donné lieu à l'aménagement d'un petit sanctuaire forestier dédié à la Vierge Marie, la Mariengrotte (grotte de Marie) avec, pendant plusieurs décennies, processions organisées le dimanche précédant la fête de l'Assomption mais aussi des démonstrations périodiques de recueillement individuel et collectif.

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal (en allemand : Gemeinderat), outre son président (en allemand : Vorsitzender), qui porte le titre de maire (en allemand : Bürgermeister), comprend 26 conseillers municipaux[1].

Lors de l'élection municipale du 13 juin 2004, où la participation avait été de 53,05 % des inscrits, la physionomie politique de la commune était la suivante :

Au sein de l'arrondissement de Rastatt, elle forme, avec la commune de Hügelsheim, une structure de coopération intercommunale sous le statut de Vereinbarte Verwaltungsgemeinschaft (« communauté d'administration arrangée »).

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Bundesstraße 3 (B3), route qui relie, schématiquement, Hambourg, dans le Nord de l'Allemagne, à Bâle, en Suisse.

Elle dispose également, via la bretelle d'autoroute B 500, qui dessert la ville de Baden-Baden, d'un échangeur autoroutier, à environ 3 km, qui permet de rejoindre rapidement l'autoroute fédérale 5.

En matière ferroviaire, la gare de Baden-Baden, située à environ 7 km du bourg de Sinzheim (traversé à sa lisière par la ligne de chemin de fer), est desservie par les trains InterCityExpress.

Enfin, depuis 1997, l'ancienne base militaire aérienne canadienne de Söllingen, sur la commune de Rheinmünster, à quelques kilomètres à l'ouest de Sinzheim, a été reconvertie en Aéroport de Karlsruhe Baden-Baden et est rapidement accessible depuis la commune.

Économie[modifier | modifier le code]

Parmi les entreprises basées à Sinzheim, on peut citer l'horticulteur Rosen Rösch, spécialisé dans la culture sous serre de roses hybrides et de poinsettias.

Religion[modifier | modifier le code]

En matière religieuse, une grande majorité des habitants est rattcahée à l'Église catholique romaine. La paroisse, qui a pour saint patron saint Martin, fêté le 11 novembre, a été rattachée jusqu'en 1824 à l'archidiocèse de Strasbourg avant d'être transférée à celui de Fribourg-en-Brisgau.

Sinzheim est le siège du diaconat de Baden-Baden. Depuis le 23 octobre 2005, la paroisse Saint-Martin de Sinzheim forme une « union pastorale » avec la paroisse Saint-Laurent de Hügelsheim, commune située à 6 km au nord-ouest.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Source des informations, pour les altitudes et populations des quartiers, ainsi que pour la composition du conseil municipal : site officiel de la commune de Sinzheim.
  2. Source : Page Chronik 1: Der Anfang, sur le site de la Partnerschaftsverein Sinzheim-Pignan e. V..

Liens externes[modifier | modifier le code]