Gaggenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gaggenau (marque).

Gaggenau
Blason de Gaggenau
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Karlsruhe
Arrondissement
(Landkreis)
Rastatt
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
5
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Christof Florus
Code postal 76571
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 2 16 015
Indicatif téléphonique +49-07222, +49-07224 et +49-07225
Immatriculation RA, BH
Démographie
Population 29 032 hab. (31 décembre 2015)
Densité 446 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 15″ nord, 8° 19′ 10″ est
Altitude 141 m
Superficie 6 505 ha = 65,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Gaggenau

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Gaggenau
Liens
Site web www.gaggenau.de

Gaggenau est une ville d'Allemagne, peuplée d'environ 29 500 habitants, située dans le Land de Bade-Wurtemberg. Parmi les villes importantes aux environs de Gaggenau, on peut citer Karlsruhe, Rastatt, Gernsbach, Baden-Baden, Bühl.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gaggenau se trouve de part et d'autre de la rivière Murg dans la transition de la vallée du Rhin à la Forêt-Noire. Le point le plus bas se trouve a une altitude de 137 m et le point le plus haut à 754 m (le Mauzenberg).

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La ville de Gaggenau a progressivement annexé diverses localités environnantes :

Histoire[modifier | modifier le code]

Détail de la plaque du souvenir
Appartenances historiques

Drapeau du Margraviat de Bade Margraviat de Bade 1250-1535
Drapeau du Margraviat de Bade-Bade Margraviat de Bade-Bade 1535-1771
Drapeau du Margraviat de Bade Margraviat de Bade 1771-1803
Drapeau de l'Électorat de Bade Électorat de Bade 1803–1806
Drapeau du Grand-duché de Bade Grand-duché de Bade 1806–1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918–1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933–1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945–1949
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1949–présent

En septembre 1944, dans ce qui est aujourd'hui le quartier Bad Rotenfels, les nazis créent des camps de sécurité, où ils transportent les détenus du camp de Schirmeck. À la fin du mois de novembre 1944, le camp compte 900 hommes et 160 femmes. Au total, 1 600 hommes et femmes furent internés dans six casernements pour travailler dans des usines, notamment celle de Daimler-Benz. Environ 500 d'entre eux sont morts. En 1985, une plaque souvenir est inaugurée en mémoire des victimes, en présence d'anciens prisonniers français. Un autre monument au cimetière de la forêt rappelle les 26 prisonniers assassinés[1]. Beaucoup de détenus russes s’y trouvent également[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville fut détruite à 70%. Le 10 septembre 1944, 140 avions Boeing B-17 bombardent les usines d’automobile suivis d’une deuxième attaque de 139 bombardiers B24 le 3 octobre 1944.

Économie[modifier | modifier le code]

Étant un petit village jusqu'au XIXe siècle c'est avec le début de l'industrialisation que Gaggenau connaîtra une montée de sa puissance économique. En 1873, l'industriel Michael Flürscheims y crée les Gaggenauer Eisenwerke (forges de Gaggenau). Cette entreprise construisit, à partir de 1895 des voitures de chemin de fer comme celles de l’Orient Express.

En 1922, les Eisenwerke sont rachetées par l'entreprise Benz, sise à Mannheim. Celle-ci fait agrandir le site pour y construire des camions. Aujourd'hui Daimler AG est le plus grand employeur avec environ 6 000 employés (dont beaucoup d'Alsaciens).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Cimetière[modifier | modifier le code]

Plaque souvenir au cimetière de Bad Rotenfels en mémoire des 27 prisonniers exécutés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gedenkstätten für die Opfer des Nationalsozialismus. Eine Dokumentation, Bd.I, Bonn 1995, S. 37, (ISBN 3-89331-208-0)
  2. Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945") Tome III p. 562

Sur les autres projets Wikimedia :