Université Nihon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Université Nihon
NUBuilding.jpg
Siège de l'université
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Type
Nom officiel
日本大学
Président
Kichibee Ōtsuka (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
Environ 68 800
Localisation
Ville
Pays
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Tokyo
voir sur la carte de Tokyo
Red pog.svg

L’université Nihon ou Université du Japon (Nihon Daigaku (日本大学?), Nichidai (日大?)) est une université privée au Japon. Elle fut fondée en 1889 par le ministre de la Justice Yamada Akiyoshi (japonais : 山田顕義).

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est maintenant la plus grande université du Japon et alimente le pays en classes moyennes.

Avec plus de 100 000 étudiants a la fin des années 1960, elle est surnommée l'université mammouth.

Le , la révélation d'un détournement de 2 milliards de yens par l'administration de l'université Nihon provoque un scandale ; les étudiants demandent l'autogestion étudiante aux autorités. En l'absence de réponse, ils occupent l'université et la paralysent dans le cadre plus vaste des mouvements sociaux de 1968 dans le monde, obligeant le président de Nihon à négocier[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Facultés[modifier | modifier le code]

Élèves de l'université[modifier | modifier le code]

Parmi les anciens élèves, on compte :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michaël Prazan, Les Fanatiques : Histoire de l'armée rouge japonaise, Paris, Seuil, coll. « L'Epreuve des faits », , 302 p. (ISBN 2-02-048686-5, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :