EZ Canis Majoris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sh2-308)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
EZ Canis Majoris
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 06h 54m 13,0441s[1]
Déclinaison −23° 55′ 42,011″[1]
Constellation Grand Chien
Magnitude apparente 6,71-6,95[2]

Localisation dans la constellation : Grand Chien

(Voir situation dans la constellation : Grand Chien)
Canis Major IAU.svg
Caractéristiques
Indice U-B −0,89[3]
Indice B-V −0,28[3]
Indice R-I +0,06[3]
Variabilité WR[2]
Astrométrie
Mouvement propre μα = −3,86[1] mas/a
μδ = 4,75[1] mas/a
Parallaxe 1,74 ± 0,76 mas[1]
Distance environ 1 800 pc (∼5 870 a.l.)[4]
Magnitude absolue −4,6[4]
Caractéristiques physiques
Masse 20 M[5]
Rayon 2,9 R[4]
Luminosité 380 000 L[4]
Température 85 000 K[4]

Autres désignations

EZ CMa, ALS 98, CD−23 4553, CEL 1426, Collinder 121 4, CPD−23 1588, GC 9061, HD 50896, Hen 3-20, HIP 33165, HR 2583, LBN 1052, LMA IC 1613 10, MR 6, PPM 51223, SAO 172546, Sh2-308, TYC 6522-3270-1[1].

EZ Canis Majoris (EZ CMa) est une étoile Wolf-Rayet située à environ 5 200 années-lumière (al) de la Terre dans la constellation du Grand Chien[6]. Elle est entourée d'une bulle de vent stellaire, désignée sous le nom de Sharpless 2-308, qui fait environ 60 al de diamètre et qui serait âgée d'environ 70 000 ans[6].

La variation du spectre de EZ Canis Majoris selon une période d'environ 3,8 jours pourrait être due à des effets de surface[7]. Cependant, certains chercheurs pensent qu'il pourrait s'agir d'un système binaire, avec pour compagnon une étoile à neutrons qui complèterait une orbite autour de l'étoile Wolf-Rayet durant ce temps[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « EZ Canis Majoris » (voir la liste des auteurs).

  1. a, b, c, d, e et f (en) EZ Canis Majoris sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. a et b (en) « EZ CMa, database entry », sur http://www.sai.msu.su, Sternberg Astronomical Institute, Moscou, Russie
  3. a, b et c (en) D. Hoffleit et W. H. Warren, Jr., « HR 2583, database entry », CDS
  4. a, b, c, d et e (en) Patrick W. Morris, Paul A. Crowther et Jim R. Houck, « Spitzer Space Telescope Infrared Spectrograph (IRS) Spectroscopy of the Prototype Wolf-Rayet Star EZ Canis Majoris (HD 50896) », Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 154, no 1,‎ , p. 413–417 (DOI 10.1086/422878, Bibcode 2004ApJS..154..413M), Table 1.
  5. (en) W. Schmutz, « Photon loss from the helium Lyα line — the key to the acceleration of Wolf-Rayet winds », Astronomy and Astrophysics, vol. 321,‎ , p. 268–287 (Bibcode 1997A&A...321..268S)
  6. a et b Robert Nemiroff & Jerry Bonnell (traducteur : Didier Jamet), « Sharpless 308 », Astronomy Picture of the Day (traduction : Ciel des Hommes),
  7. (en) « The IUE Mega Campaign: Wind Structure and Variability of HD 50896 (WN5) », Astrophysical Journal Letters, vol. 452, no 1,‎ , p. L57 (Bibcode 1995ApJ...452L..57S)
  8. (en) Stephen L. Skinner, Svetozar A. Zhekov, Manuel Güdel et Werner Schmutz, « XMM-Newton and Very Large Array Observations of the Variable Wolf-Rayet Star EZ Canis Majoris: Evidence for a Close Companion? », The Astrophysical Journal, The American Astronomical Society, vol. 579,‎ , p. 764-773 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]