Seychellois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le pays, voir Seychelles.
Page d'aide sur l'homonymie Pour la langue, voir Créole seychellois.
Seychellois
Seychellois mâle présenté à une exposition féline finlandaise
Seychellois mâle présenté à une exposition féline finlandaise
Région d’origine
Région Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Caractéristiques
Silhouette Longiligne, svelte et musclée
Taille Taille moyenne à grande
Poids 3 à 5 kg
Poil Court
Robe Colourpoint et bicolore
Tête Face forme un triangle
Yeux En amandes, toujours bleus
Oreilles Larges à la base, ouvertes et placées bas
Queue Longue et fine
Standards
  • Fédérations : FIFe

Le seychellois est une race de chat dont la particularité est de combiner les patrons colourpoint et bicolore. Le seychellois est reconnu par la Fédération internationale féline.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Seychellois est un Siamois dont la particularité est de combiner les patrons colourpoint et bicolore.

Standard[modifier | modifier le code]

Le profil du seychellois est légèrement concave.

Le standard FIFe est identique à celui du Siamois et de l'Oriental shorthairs[1].

Le Seychellois est un chat longiligne aux courbes fines et élégantes, à la structure légère, à la musculature dessinée[1].

La tête est allongée et légèrement concave de profil. De face, elle a la forme d'un triangle. Les yeux sont en forme d'amande et placés légèrement obliques. Les yeux sont bleus[1].

La fourrure est courte. Au toucher, elle est fine et soyeuse. Les extrémités (tête, pattes et queue) sont colorées[1].

Élevage[modifier | modifier le code]

Seychellois à poil long

Comme pour les chatons siamois, bien qu'intégralement blancs à la naissance, les seychellois développent des colorations aux extrémités. Quelques jours ou quelques semaines sont ainsi nécessaires à la détermination de la couleur du chat.

Génétique[modifier | modifier le code]

Des recherches génétiques menées par l'université de Californie à Davis a rapporté la présence à très faible fréquence de l'allèle récessif responsable du gantage blanc du sacré de Birmanie chez le seychellois. Cette particularité n'est évidemment pas recherchée par les éleveurs. Un test génétique spécifique existe afin de détecter le gène de gantage birman[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) (de) (en) « Standard FIFé du seychellois », FIFé, (consulté le 11 mars 2011)
  2. (en) « Feline Coat Color Tests », sur http://www.vgl.ucdavis.edu/, Université de Californie à Davis (consulté le 22 décembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]