Burmese anglais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burmese.
Burmese anglais
Burmese anglais noir présenté à une exposition féline Finlandaise.
Burmese anglais noir présenté à une exposition féline Finlandaise.
Région d’origine
Région Drapeau de la Birmanie Birmanie puis Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Caractéristiques
Silhouette Semi-foreign
Taille Moyenne
Poids 4 à 4.5 kg pour les femelles, 5 à 6 kg pour les mâles
Poil Court et fin
Robe Sépia
Tête Triangulaire
Yeux Grands et ronds
Oreilles Moyennes, bien espacées
Queue Longueur moyenne, bout arrondi
Standards

Le burmese anglais ou burmese européen est une race de chat issue du burmese américain et développée au Royaume-Uni à partir des années 1950. Ce chat de taille moyenne est caractérisé par sa robe sépia. Il se différencie de son homologue américain essentiellement par son visage en forme de triangle avec des yeux moins ronds.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Tamra Meow ou Livre de poèmes des chats est un recueil thaïlandais de vers richement illustré dont la rédaction est située entre 1350 et 1767 et qui décrit dix-sept chats différents, certains portant bonheur et d'autres non[1]. Le manuscrit répertorie et décrit de façon poétique les races de chats existant à cette époque et fait la description du burmese[2]. Il est possible que des burmeses aient concouru en Angleterre au XIXe siècle comme des siamois[3].

En 1930, un marin américain ramène à San Francisco une chatte de Birmanie : Wong-Mau, dont la robe couleur noisette montrait de légères variations dans l'intensité de la couleur, plus forte aux extrémités (pattes, queue, tête) sans toutefois porter le patron à pointes. Wong-Mau est achetée par le docteur Joseph Thomson[2]. Une autre version de l'histoire considère que Joseph Thomson a directement ramené Wong-Mau de Birmanie[3]. Le docteur effectua plusieurs croisements avec des chats d'origine thaïlandaise et notamment un siamois sealpoint afin de reproduire la robe de Wong-Mau. La Cat Fancier Association (CFA) reconnaît la race en 1936. Les premiers burmeses sont importés au Royaume-Uni au début des années 1950 et reconnus par le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF) en 1952[2].

Les éleveurs britanniques continuent le programme d'élevage avec les siamois plus longtemps qu'en Amérique[4] et développent leur propre type de burmese, plus oriental que le burmese américain et acceptant un plus grand nombre de couleurs. La couleur bleue est enregistrée en quelques années. Le roux, le crème et l'écaille-de-tortue - issu d'un croisement accidentel, ces couleurs n'existant pas naturellement chez les burmeses, sont acceptés dans les années 1970[5]. Les différences entre le burmese type américain et le burmese type anglais deviennent trop importantes et deux races sont à présent reconnues : le burmese anglais et le burmese américain[6]. Le burmese anglais est très populaire au Royaume-Uni où il fait partie du top 10 des races les plus appréciées[7].

Standards[modifier | modifier le code]

Mâle chocolat présenté à une exposition féline finlandaise.

Le Livre officiel des origines félines (LOOF)[8] et la Cat Fanciers' Association (CFA)[9] font la distinction entre les deux types ; notons que la CFA nomme « burmese » le burmese américain et « burmese européen » le burmese anglais. Le Governing Council of the Cat Fancy (GCCF)[10], la Fédération internationale féline (FIFé)[11] et la World Cat Federation[12] ne reconnaissent que le burmese anglais, sous l’appellation « burmese ».

Le burmese anglais est un chat de taille moyenne au physique athlétique et harmonieux de type semi-foreign. L'encolure de taille moyenne est bien musclée, la poitrine est large. Les pattes sont fines, proportionnées au corps et les pieds sont ovales. La queue est de longueur moyenne, mais plus longue et fine que celle du burmese américain.

La tête forme un triangle avec des pommettes hautes et un museau arrondi, les oreilles se plaçant dans le prolongement du triangle. Le front est légèrement arrondi sans être bombé. Le nez est droit avec un stop marqué. Les yeux, de couleur jaune, sont grands avec une ligne supérieure oblique et une ligne inférieure arrondie.

La fourrure est courte, douce et lustrée. Le patron est sépia, c'est-à-dire de couleur unie subtilement ombrée sur les pattes, la tête et la queue. Les couleurs acceptées sont le noir (seal sepia ou zibeline ou sable), le bleu, le chocolat (champagne), le lilas (platine), le roux, le crème, le tortie.

Races liées[modifier | modifier le code]

Le burmilla, l'asian et le tiffany sont issus du burmese.

Génétique[modifier | modifier le code]

Les burmeses sont uniquement porteurs du gène sépia. La couleur apparaît progressivement au cours de la croissance.

Caractère[modifier | modifier le code]

Le burmese est décrit par Christiane Sacase comme exubérant et sportif ; il s'adapterait à la vie en appartement mais préfèrerait vivre en extérieur où il serait bon chasseur. Il est fidèle et affectueux avec son maître. Sa voix rappellerait celle du siamois[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « CFA Breed Article:Korat », sur http://www.cfainc.org/, Cat Fancier Association (consulté le 9 octobre 2010)
  2. a, b, c et d Christiane Sacase, Les Chats, Solar, coll. « Guide vert », , 256 p. (ISBN 2-263-00073-9), « Burmese » (fr)
  3. a et b (fr) Dr Bruce Fogle (trad. Sophie Léger), Les chats [« Cats »], Gründ, coll. « Le spécialiste », , 320 p. (ISBN 978-2-7000-1637-6), « American burmese », p. 132-133
  4. (fr) « Burmese anglais », Livre officiel des origines félines (consulté le 5 mars 2011)
  5. (fr) Dr Bruce Fogle (trad. Sophie Léger), Les chats [« Cats »], Gründ, coll. « Le spécialiste », , 320 p. (ISBN 978-2-7000-1637-6), « European burmese », p. 134-135
  6. (fr) « Standard LOOF », Livre officiel des origines félines, (consulté le 4 mars 2011)
  7. (en) « Analysis of Breeds Registered by the GCCF © », GCCF, (consulté le 5 mars 2011)
  8. (fr) « Races reconnues par le LOOF », LOOF (consulté le 4 mars 2011)
  9. (fr) « CFA Breeds », CFA (consulté le 5 mars 2011)
  10. (en) « Races reconnues par le GCCF », GCCF (consulté le 5 mars 2011)
  11. (fr) « Breed standards », FIFé (consulté le 5 mars 2011)
  12. (fr) « Races reconnues par la WCF », WCF (consulté le 5 mars 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Article principal : chat.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) K. Moira Swift, Moira K. Swift, Burmese and Malayan cats, Barron's, , 68 p. (ISBN 9780812029253)