Oued Guir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géographie image illustrant le Maroc image illustrant l’Algérie
Cet article est une ébauche concernant la géographie, le Maroc et l’Algérie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Oued Guir
A l’entrée de la plaine d’Abadla se trouve un deuxième barrage, appelé barrage de reprise, plus petit que celui de djorf torba,a été achevé en 1974.
A l’entrée de la plaine d’Abadla se trouve un deuxième barrage, appelé barrage de reprise, plus petit que celui de djorf torba,a été achevé en 1974.
Caractéristiques
Longueur 433 km
Bassin ?
Bassin collecteur Vallée de l'Oued Guir.
Débit moyen ?
Régime Pluvio-nival montagnard
Cours
· Localisation Haut Atlas
· Coordonnées 31° 58′ 53″ N, 3° 44′ 43″ O
Confluence Oued Saoura
· Coordonnées 30° 33′ 03″ N, 2° 19′ 09″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau de l'Algérie Algérie
Principales localités Boudnib, Bouanane, Abadla, Igli.

Oued Guir est un oued qui prend sa source dans l'Est Marocain, puis se prolonge dans le Sud-Ouest Algérien où il rejoint l'Oued Zouzfana à Igli pour former l'Oued Saoura.

Présentation[modifier | modifier le code]

L’Oued Guir prend naissance au sein du Haut Atlas au Maroc, au bord nord du plateau d’Iferda Amejjoud, près de la ville marocaine de Boudnib. L’oued parcourt le Maroc d’ouest en est, jusqu’à la frontière entre l'Algérie et le Maroc, où il bifurque vers le sud en entrant dans le Sahara algérien. L’oued alimente le barrage de Djorf Torba, situé à 50 km environ à l’ouest de Béchar, puis traverse la ville d'Abadla. Il rejoint l’Oued Zouzfana au nord d’Igli. Les deux oueds forment alors l’Oued Saoura.

Durant son parcours dans le désert algérien, l'Oued Guir, longe le bord est de l'Hamada du Guir, plateau rocheux auquel il a donné don nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Oued Guir est peut-être le Ger, mentionné par Pline l'Ancien[1], à propos de l'expédition menée par Caius Suetonius Paulinus au-delà de l'Atlas à l'époque de Claude ; à proximité vivait, selon Pline, le peuple des Canarii.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. H. N., V, 15