Bisso Na Bisso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bisso Na Bisso
Pays d'origine Drapeau de la France France, Drapeau de la République du Congo République du Congo
Genre musical Hip-hop, rap français, rumba[1], zouk[1], reggae[1]
Instruments Voix
Années actives Depuis 1997
Labels Issap, Up Music, Warner Bros. Records
Composition du groupe
Membres M'Passi
Gaëlino M'Bani
Calboni M'Bani
Fabien Loubayi
Gyslain Loussingui
Frédéric Mahoukou
Anciens membres Landry Mahoukou

Bisso Na Bisso est un collectif de hip-hop franco-congolais, formé en 1997. Bísó na bísó signifie « entre nous » en lingala[2].

Sur leurs deux albums, le groupe collabore avec des grands musiciens et chanteurs africains du Congo-Brazzaville, puis du Sénégal et de Côte d’Ivoire) ou antillais (France et Cuba) : Monique Séka, Ismaël Lo, Lokua Kanza, Papa Wemba, Koffi Olomidé, Tanya Saint Val, Jacob Desvarieux de Kassav', Manu Dibango, Roldán González Rivero du groupe Orishas, et Khaled.

Biographie[modifier | modifier le code]

Passi décide de fonder un groupe en 1997. Il s'entoure alors de sa cousine M'Passi, du groupe Melgroove, Gaëlino M'Bani (Lino), Calboni M'Bani (Calbo) d’Ärsenik, Fabien Loubayi (Ben-J) des Neg' Marrons, Gyslain Loussingui (Mystik), Frédéric Mahoukou (G-Kill) des 2Bal' Niggets, et Landry Mahoukou (D.O.C. TMC) des 2Bal' Niggets, jusqu'à son incarcération en 1999[3], et fonde Bisso Na Bisso le [2],[4]. Le groupe est révélé au public en 1999 avec la publication d'un premier single, Bisso Na Bisso (top 4 des classements), qui est une réussite commerciale[2],[5].

Bisso Na Bisso publie ensuite son premier album, Racines..., en avril 1999[6]. L'album atteint la 5e place des classements musicaux français[7], compte entre 180 000 et 200 000 exemplaires[2],[5]. La même année, Bisso Na Bisso s’illustre au Zénith pour un concert dans une bonne ambiance. En 1999 toujours, le groupe remporte les prix du « meilleur groupe africain » et du « meilleur clip » pour le single éponyme aux African Kora Music Awards d’Afrique du Sud[2],[8].

En 2001, le groupe participe à la compilation Rap sans visa[9]. En 2007, Passi annonce un nouvel opus en préparation pour fêter les 10 ans du collectif[5]. L'organisation pour réunir les huit artistes met le temps. En 2009, Bisso Na Bisso revient avec le tube Show ce soir[2],[10]. La même année, il publie un nouvel album intitulé Africa[1]. Un second clip, cette fois de la chanson Là-bas, est publié[10].

Membres[modifier | modifier le code]

  • D.O.C. TMC - (Landry Mahoukou) des 2Bal (membre du collectif Ménage à 3 et ex-2Bal) jusqu'à son incarcération en 1999 (condamné jusqu'en 2014, il est sorti en janvier 2006)
  • G-Kill (Frédéric Mahoukou) des 2Bal (membre du collectif Ménage à 3 et ex-2Bal)
  • Lino (Gaëlino M'Bani), d’Ärsenik
  • Calbo (Calboni M'Bani), d’Ärsenik
  • Ben-J (Fabien Loubayi), des Neg' Marrons
  • Mystik (Gyslain Loussingui)
  • M'Passi, de Melgroove (cousine de Passi)
  • Passi (Balende)

Discographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Bisso na Bisso
  • 1999 : Dans la peau d'un chef
  • 1999 : Tata n'zambé
  • 2009 : Show ce soir (réalisé par J.G Biggs)
  • 2009 : Là bas

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Chronique album - Bisso Na Bisso - Africa », sur RFI Musique, Paris,‎ (consulté le 17 mai 2016).
  2. a, b, c, d, e et f « Bisso Na Bisso - Biographie », sur NRJ (consulté le 17 mai 2016).
  3. « Quinze ans de prison pour la star montante du rap », sur Le Parisien (consulté le 19 mai 2016)
  4. « Mystik, le rappeur du groupe Bisso Na Bisso, va passer 2 ans en prison pour... enlèvement ! », sur PurePeople,‎ (consulté le 17 mai 2016), Dans les années 90, Mystik était un rappeur incontournable, membre actif du collectif Bisso Na Bisso sur l'album Racines, aux côtés de Passi, Arsenik et autre Ben-J des Neg'Marrons....
  5. a, b et c « Bisso Na Bisso prépare un nouvel opus pour ses dix ans », sur Charts in France,‎ (consulté le 17 mai 2016).
  6. « Racines (V2) - Bisso Na Bisso », sur africultures.com (consulté le 17 mai 2016).
  7. « Bisso Na Bisso - Racines... », sur Charts in France (consulté le 17 mai 2016).
  8. « Passi de retour en chanson avec Bisso Na Bisso », sur PurePeople,‎ (consulté le 17 mai 2016).
  9. « Compilation », sur africultures.com (consulté le 17 mai 2016).
  10. a et b « Passi et Bisso Na Bisso envahissent les plages... en plein hiver ! », sur PurePeople,‎ (consulté le 17 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]