Santa Maria Manuela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Santa Maria Manuela
Image illustrative de l'article Santa Maria Manuela
à Brest 2016

Gréement Goelette à quatre-mâts
Histoire
Chantier naval CUF Drapeau du Portugal Portugal
Lancement 1937
Équipage
Équipage 22
Caractéristiques techniques
Longueur 67,4 m
Longueur de coque 55,7 m
Maître-bau 9,9 m
Tirant d'eau 4,7 m
Déplacement 1 065 tonnes
Voilure 1 130 m (11 voiles)
Propulsion diesel Burmeister (380 ch)
Vitesse 10 nœuds
Caractéristiques commerciales
Capacité 50 stagiaires
Carrière
Port d'attache Aveiro Drapeau du Portugal Portugal

Le Santa Maria Manuela est une goélette à quatre-mâts qui sert de navire-école à l’État du Portugal. Avec le Creoula, il est un des survivants de la flotte morutière portugaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Santa Maria Manuela quittant le port de Sète

Construit en 1937 par la Companhia União Fabril (CUF) de Lisbonne, il est lancé comme navire de pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve au Canada. Il est utilisé jusqu'en 1963 par la Société de pêche de Viana do Castelo. Après avoir subi une rénovation en vue de l'adapter aux innovations technologiques de la pêche à la morue, il continue à naviguer pour la société de pêche Ribau de Aveiro.

Considéré comme obsolète en 1993, il est voué à la destruction. Sa coque est préservée et rachetée en 1994 par un groupe d'institutions publiques qui crée la Fondation Santa Maria Manuela pour rétablir l'ancien métier de pêche à la morue. En 2007, ne pouvant atteindre leur objectif, la fondation revend la coque à la société Pascoal & Filhos, S.A..

Santa Maria Manuela au Havre pour les Grandes Voiles 2017
Santa Maria Manuela au Havre pour les Grandes Voiles 2017

Une première phase de restauration pour la coque est effectuée au chantier naval Navalria de Gafanha da Nazaré. Une seconde phase, dans le chantier naval Factoria Naval Marin en Galice, est entreprise pour tous les autres équipements. En mai 2010 il revient au port d’Aveiro.

Le bâtiment est, depuis, utilisé pour du tourisme culturel.

Il a participé au Tall Ships' Races de 2012 à Saint-Malo. Présent à l'Armada 2013 à Rouen et à la Mediterranean Tall Ships Regatta 2013 et a fait escale à la Toulon Voiles de Légende du 27 au 30 septembre 2013. Présent à Brest 2016 et aux Grandes Voiles du Havre en 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Otmar Schauffelen, Chapman: Grest Sailing Ships of the World, New York, Hearst Communications, (ISBN 1-58816-384-9), p. 281 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]