Aveiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aveiro (homonymie).
Aveiro
Venise du Portugal
Blason de Aveiro
Héraldique
Drapeau de Aveiro
Drapeau
Un des nombreux canaux d'Aveiro
Un des nombreux canaux d'Aveiro
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Centre
Sous-région Basse Vouga
Ancienne province Beira littorale
District Aveiro
Maire
Mandat
Ribau Esteves (PSD / CDS-PP)
2013-2017
Code postal 3810
Démographie
Population 78 450 hab. (2011[1])
Densité 397 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 38′ 00″ nord, 8° 39′ 00″ ouest
Superficie 19 758 ha = 197,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Aveiro

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Aveiro
Liens
Site web http://www.cm-aveiro.pt

Aveiro (prononcé en français : [avɛro]) est une ville et une municipalité, capitale du district qui porte le même nom, située dans la sous-région de Baixo Vouga, elle-même localisée dans la région Centre du Portugal. En 2011, la ville comptait 78 450 habitants sur une zone de 197,58 km² ; elle est, de ce fait, la 4ème ville la plus peuplée de la région Centre, après Coimbra (capitale administrative de la région[1]), Leiria et Viseu.

La Communauté intermunicipale de la région d'Aveiro (pt) est une intercommunalité créée en 2008, regroupant 11 municipalités voisines d'Aveiro et rassemblant plus de 370 000 habitants pour constituer la 2e unité territoriale de la région Centre.

Le district d'Aveiro est le 5e district le plus peuplé du Portugal avec 714 351 habitants. Une partie nord du district fait partie de la Grande Aire Métropolitaine de Porto.

Aveiro est aussi un important pôle ferroviaire et portuaire, ainsi qu'universitaire et touristique du Portugal. La ville est située à environ 63 km au nord-ouest de Coimbra, à environ 75 km au sud de Porto, et à un peu plus de 255 km au nord de Lisbonne, capitale du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, comme les bourgades voisines d'Ovar, d'Ilhavo et de Vagos, actuellement situées à plus de 5 km du rivage, Aveiro était un port de mer. La petite cité médiévale se développe remarquablement aux XVe et XVIe siècles grâce à la pêche à la morue [2]. En 1575, une violente tempête ferme la lagune et le port s'envase ; privée de ses activités (pêche, exploitation des salines, commerce), la cité décline, sa population diminue. L'effort de redressement tenté, au XVIIIe siècle, sous l'action du marquis de Pombal échoue, ainsi que les multiples plans d'aménagement de la barre. En 1808 enfin, entre les digues édifiées à l'aide des pierres provenant des murailles de la ville, on réussit à rouvrir la passe entre la ria et l'océan. L'industrie de la céramique et de la porcelaine se développe. Avec la prospérité vient le rayonnement : Aveiro devient un foyer d'art baroque ; son école de sculpture est réputée ; la ville se couvre de nombreux monuments. Aveiro et aussi la capitale portugaise du sel et, dans les bateaux traditionnels, on récoltait les algues utilisées ensuite pour fertiliser les dunes environnant la Ria[3].

Transports[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho propose la construction d'une ligne de fret ferroviaire à voie normale partant du port de Aveiro pour se raccorder au réseau espagnol puis européen. Ce projet doit remplacer celui d'une LGV Madrid - Lisbonne , abandonné en 2012, et auquel Coelho était opposé[4],[5].

Éducation[modifier | modifier le code]

Créée en 1973, l'université d'Aveiro est située à Aveiro.

Cuisine[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, la pâtisserie faite à base de jaunes d'œufs et de sucre nommée Ovos moles de Aveiro (pt) (en français : œufs mous de Aveiro) est enregistrée comme Indication géographique protégée[6].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Aveiro est un important lieu touristique grâce à son patrimoine architectural mais aussi ses canaux et les moliceiros[7], bateaux traditionnels propres à la région qui servaient à la récolte des algues. Aujourd'hui, ces bateaux décorés de couleurs vives et d'images d'art populaires, souvent humoristiques, sont utilisés pour promener les touristes sur les canaux et leur faire découvrir la ville.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2004
14 144 10 780 24 919 31 644 46 055 60 284 66 444 73 335 73 626
2011 - - - - - - - -
78 450 - - - - - - - -

Ria de Aveiro[modifier | modifier le code]

Remarquable accident hydrographique de la côte ouest du Portugal, la ria de Aveiro se présente comme une vaste zone lagunaire soumise à la marée, semée d'îles et quadrillée de chenaux, bordée de marais salants ou de pinèdes, en arrière d'un cordon littoral sableux long de quelque 45 km, large au maximum de 2,5 km et percé d'un étroit goulet (passe de Barra) la reliant à l'océan.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Jumelages :

Coopérations :

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Aveiro groupe 14 paroisses (freguesia, en portugais) :

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 »,
  2. SILVA, A. J. M. (2015), The fable of the cod and the promised sea. About portuguese traditions of bacalhau, in BARATA, F. T- and ROCHA, J. M. (eds.), Heritages and Memories from the Sea, Proceedings of the 1st International Conference of the UNESCO Chair in Intangible Heritage and Traditional Know-How: Linking Heritage, 14-16 January 2015. University of Evora, Évora, pp. 130-143. PDF version
  3. Clara Sarmento: "Discurso e políticas de identificação cultural: estudo de uma comunidade portuguesa" in Estudios Humanísticos. Historia. No 7, 2008, pp. 261-288
  4. Le Portugal renonce à la LGV Madrid-Lisbonne au profit d'une ligne fret article sur wk-transport-logistique.fr du 29 mars 2012.
  5. Face à la crise, le Portugal est contraint d'abandonner le TGV - Article de L'Express du 22 mars 2012
  6. Ovos moles de Aveiro sur la base de données DOOR de l'union européenne
  7. Le Bateau Moliceiro.