Rue Julien-Lacroix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Paris
Cet article est une ébauche concernant Paris.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

20e arrt
Rue Julien-Lacroix
Angle entre la rue Julien-Lacroix et la place Fréhel
Angle entre la rue Julien-Lacroix et la place Fréhel
Situation
Arrondissement 20e arrondissement
Quartier Belleville
Début 49 Rue de Ménilmontant
Fin 56 Rue de Belleville
Morphologie
Longueur 676 m
Largeur 10 m
Historique
Dénomination Arr. du 2 avril 1868
Géocodification
Ville de Paris 4978
DGI 5112

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Julien-Lacroix
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Julien-Lacroix est une voie située dans le 20e arrondissement de Paris, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Julien Lacroix était l'un des grands propriétaires de la colline de Belleville sur laquelle la rue fut créée en 1868. Ces terrains lui avaient été donnés par Charles X pour le récompenser de son rôle dans la restauration des Bourbons.

Description[modifier | modifier le code]

La rue débute rue de Belleville et s'élève progressivement jusqu'au bas du parc de Belleville avant de redescendre pour finir rue de Ménilmontant.

À proximité de son sommet, la rue passe entre le parc de Belleville et le jardin de la rue Pali-kao.

Voies rencontrées[modifier | modifier le code]

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La rue de Julien Lacroix est desservie par les lignes (M)(2)(11) à la station Belleville et (M)(2) aux stations Couronnes et Ménilmontant ainsi que par la ligne de bus (BUS) RATP 26 à Pyrénées-Belleville et (BUS) RATP 96 à Julien Lacroix.
Les stations Vélib' les plus proches : 4 rue Rampal, 57 et 36 rue Julien-Lacroix et 29 rue Étienne-Dolet.
La nuit, ce sont les Noctiliens N12 et N23 qui desservent la rue grâce aux arrêts Belleville-Ménilmontant, Couronnes, Belleville et Pyrénées.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Stéphane, Dictionnaires des noms de rues, Paris, Édition Mengès, 1977, 786 pages (ISBN 2-8562-0454-6)