Roy Rogers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un acteur image illustrant américain image illustrant un compositeur
image illustrant américain image illustrant un chanteur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un acteur américain, un compositeur américain et un chanteur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rogers.
Roy Rogers
Description de cette image, également commentée ci-après

Dans The Carson City Kid (1940)

Nom de naissance Leonard Franklin Slye
Surnom The King of the Cowboys
Naissance
Cincinnati, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 86 ans)
Apple Valley, États-Unis
Profession Acteur
Chanteur
Films notables L'Escadron noir

Roy Rogers est un chanteur et acteur cow-boy américain, né Leonard Franklin Slye le à Cincinnati dans l'Ohio et mort le à Apple Valley en Californie. Il a joué dans une centaine de films entre 1935 et 1950, presque exclusivement des westerns B.

Dans les années 1980, il a interprété son propre rôle dans un des épisodes de la série télévisée L'Homme qui tombe à pic qui mettait en vedette Lee Majors.

Roy Rogers et Dale Evans en 1989

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1933 il fonde avec Tim Spencer et Bob Nolan un trio vocal américain de musique western The Pioneers qui l'année suivante se rebaptise The Sons of the Pioneers. Il débute comme acteur de cinéma en 1935 et en 1937 il quitte le groupe The Sons of the Pioneers. Après divers petits rôles il tient en 1938 pour Republic Pictures son premier rôle principal dans Under western stars de Joseph Kane. En 1940 il joue dans L'Escadron noir avec John Wayne sous la direction de Raoul Walsh. Très populaire et adulé autant par les enfants que par leurs parents, il est de 1943 à 1954 numéro un au box-office dans la catégorie acteur de western. Pendant près de vingt ans il endossera dans d'innombrables westerns de série B le costume taillé sur mesure de cow-boy chantant.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le film Piège de cristal (1988), le héros John McLane fait référence à Rogers lors d'un dialogue avec Hans Gruber, le « méchant ».

« Qui êtes-vous ? Un Américain qui a vu trop de films ? Un orphelin d'une culture morte qui se prend pour John Wayne ? Rambo ? Marshall Dillon ?
— J'ai toujours eu un faible pour Roy Rogers. J'adore les chemises pailletées.
— Croyez-vous avoir une chance contre nous, monsieur le cow-boy ?
— Yeepee-kaï-yay, pauvre con ! »

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

comme compositeur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :