Roger Guesnerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roger Guesnerie (né en 1943) est un économiste français. Depuis 2000, il est titulaire de la chaire « Théorie économique et organisation sociale » au Collège de France[1] et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Carrière[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École polytechnique et de l'École nationale des ponts et chaussées, il a débuté comme Chargé de recherche au CERMAP (Centre d'Études et de Recherches Mathématiques Appliquées à la Planification), puis au CEPREMAP (Centre d'Études Prospectives et de Recherches en Économie Mathématique Appliquée à la Planification). Il a, tout au long de sa carrière, exercé de nombreuses charges d'enseignement dans les établissements les plus prestigieux. Par exemple, il a enseigné à l'étranger à la London School of Economics ou à Harvard.

En France, après être passé par l'école polytechnique il occupe depuis 2002 la chaire théorie économique du collège de France[2]. En parallèle il a également participé à la création ou l'animation d'activités de recherche. De 1981 à 1991 il a été responsable de la formation doctorale Analyse et Politique Économique à l'EHESS puis de 1991 à 2000 directeur du DELTA (Département et Laboratoire d'Économie Théorique et Appliquée) dont il a été le cofondateur avec François Bourguignon[2].

Dans les années 1990, ses travaux les plus marquants proposent principalement une analyse critique de l’hypothèse d’anticipations rationnelles. Plus globalement, c'est un spécialiste de l’économie publique notamment du calcul économique public et des questions de l’assurance sociale et de la redistribution. S'il montre que le marché est un mécanisme irremplaçable, ses travaux ont régulièrement pointé ses nombreuses limites et défaillances[3].

En juillet 2008, il a rendu à Xavier Darcos, ministre de l'éducation nationale un rapport au nom de la commission qu'il présidait sur l'enseignement des sciences économiques et sociales au Lycée[4].

Distinctions et responsabilités[modifier | modifier le code]

Principales publications académiques[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • (en) Roger Guesnerie et Henry Tulkens, 2008, The Design of Climate Policy, MIT Press.
  • "Assessing Rational Expectations 2: eductive stability in economics", MIT Press, 2005, 453p.
  • "Assessing Rational Expectations: sunspot multiplicity and economic fluctuations", MIT Press, 2001, 319 p.
  • "A contribution to the pure theory of taxation", Cambridge University Press, 1995, 301 pages

Articles scientifiques[modifier | modifier le code]

  • "Pareto optimality in non convex economies", Econometrica, 43, 1, 1975
  • "Advantageous reallocations of initial resources".(with J.J Laffont) Econometrica, 46, 4, p. 835-842, 1978
  • "Financing public goods with commodity taxes : the tax reform view point, Econometrica, 47, 2, 1979,
  • "General equilibrium when some firms follow special pricing rules", (with E.Dierker et W. Neuefeind), Econometrica, 53, 6, 1985
  • "Noisy Observation in Adverse Selection Models", (with B.Caillaud et P.Rey), Review of Economic Studies, 59, 3, 1992
  • "Sunspots fluctuations around a steady state : The case of multidimensional, one step forward looking models".(with P.Y Geoffard et P.A Chiappori), Econometrica, 60, 5, 1992
  • "An Exploration of the eductive justification of the rational expectations hypothesis", American Economic Review, 82, 5,1992
  • "Anchoring Economic Predictions in Common Knowledge", Econometrica, 70, (2), 439-480,2002

Ouvrages de vulgarisation et rapports[modifier | modifier le code]

  • Calcul économique et résorption du déséquilibre, Rédigé conjointement avec D. Goudard et B. Walliser, Documentation Française, 1984.
  • Combattre l'effet de serre nous mettra-t-il sur la paille, éditions Le Pommier, 2003.
  • Kyoto et l'économie de l'effet de serre, dans (R. Guesnerie) (dir.), La Documentation Française, 2003.
  • L'économie de marché, collection de poche, Le Pommier, (version augmentée), 2006.
  • Politiques de la concurrence, dans R. Guesnerie et D. Encaoua (dir.), La Documentation Française, 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]