Rodalies de Catalogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rodalies de Catalogne
Image illustrative de l’article Rodalies de Catalogne

Image illustrative de l’article Rodalies de Catalogne
Double unités de 447 qui a pour destination Manresa passant par le pont de Martorell.

Situation Espagne, Catalogne
Type Train de banlieue (Rodalia)
Train régionaux
Longueur du réseau 462,7 km (Rodalies)
Lignes R1 barcelona.svg R2 barcelona.svg R2N barcelona.svg R2S barcelona.svg R3 barcelona.svg R4 barcelona.svg R7 barcelona.svg R8 barcelona.svg
RG1 girona.svg
RT1 tarragona.svg RT2 tarragona.svg
R11 Rodalies de Catalunya.svg R12 Rodalies de Catalunya.svg R13 Rodalies de Catalunya.svg R14 Rodalies de Catalunya.svg R15 Rodalies de Catalunya.svg R16 Rodalies de Catalunya.svg
Gares 134 (Rodalies)
Écartement des rails 1 668 mm
Exploitant Renfe
Réseaux connexes Métro de Barcelone, Trambaix, Trambesòs, FGC Vallès, FGC Llobregat, FGC Lérida - La Pobla de Segur, Funiculaire de Gelida, Train à crémaillère de Núria, Media Distancia, TER Occitanie

Rodalies de Catalogne (en catalan : Rodalies de Catalunya) est une marque commerciale utilisée par la Généralité de Catalogne et Renfe pour les trains de banlieue et les trains régionaux de la Catalogne, et dont les trains circulent sur les voies d'ADIF, avec l'écartement ibérique. Félix Martin est le directeur actuel, nommé en accord avec le gouvernement dans le contexte de restructuration des services Voyageurs de la Renfe[1].

Le réseau est composé de six lignes régionales non intégrées aux réseaux de transports urbains, sept lignes de banlieue intégrées au système tarifaire de l'ATM Aire de Barcelona (à l'exception de la ligne R3 entre Manlleu et Latour de Carol - Enveitg), deux lignes du Camp de Tarragone intégrées à l'ATM Camp de Tarragone[2] et une à Gérone, intégrée à l'ATM Aire de Gérone.

Services de Rodalies de Catalogne
Nom << >>
R1 barcelona.svg Molins de Rei via Mataró Maçanet-Massanes
R2 barcelona.svg Castelldefels Granollers Centre
R2N barcelona.svg Aéroport via Granollers Centre Maçanet-Massanes
R2S barcelona.svg Sant Vicenç de Calders via Vilanova i la Geltrú Barcelone Gare de France
R3 barcelona.svg L'Hospitalet de Llobregat via Vic Puigcerdà / Latour-de-Carol - Enveitg
R4 barcelona.svg Sant Vicenç de Calders via Vilafranca del Penedès Manresa
R7 barcelona.svg Cerdanyola Universitat Sant Andreu Arenal
R8 barcelona.svg Martorell via Cerdanyola Université Granollers Centre
R11 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone-Sants via Granollers Centre et Gérone Portbou / Cerbère
R12 Rodalies de Catalunya.svg L'Hospitalet de Llobregat via Manresa Lérida Pyrénées
R13 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone Gare de France via Valls Lérida Pyrénées
R14 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone Gare de France via Tarragone et Reus Lérida Pyrénées
R15 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone Gare de France via Tarragone et Reus Riba-roja d'Ebre
R16 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone Gare de France via Tarragone Tortosa / Ulldecona
RT1 tarragona.svg Tarragone Reus
RT2 tarragona.svg L'Hospitalet de l'Infant via Tarragone L'Arboç
RG1 girona.svg L'Hospitalet de Llobregat via Mataró et Gérone Portbou

Histoire[modifier | modifier le code]

Incidents[modifier | modifier le code]

Arrivée à Barcelone depuis l'Hospitalet.

Pendant le dernier trimestre 2007, le réseau va être affecté par une série de nombreuses pannes et problèmes divers causés ou empirés par la construction de la LGV Madrid-Barcelone. La Renfe a créé le service dénommé Devolució Xpress, qui facilite le remboursement des billets aux voyageurs ayant eu un retard de plus de quinze minutes. Le Ministère de l'Équipement a promis d'augmenter les investissements dans les infrastructures ferroviaires.

Les problèmes se sont fait ressentir dans le réseau exploité par Renfe et possédé par ADIF, mais de retruc aussi ont affecté la Ligne Llobregat-Anoia des FGC. Renfe et la FGC ont interrompu certains de leurs services pendant 6 à 8 semaines.

Passation de Rodalies et Regionals[modifier | modifier le code]

Ancienne livrée des trains

Dans le Statut d'Autonomie de Catalogne de 2006, l'article 169 stipule que : "la Généralité a la compétence exclusive sur les transports terrestres de voyageurs et marchandises par route, chemin de fer et câble qui passent intégralement dans le territoire de la Catalogne"[3],[4]. Sur la base de cet article, des négociations se sont engagées entre la Généralité de Catalogne et le gouvernement espagnol sur le transfert du réseau sous la compétence des FGC. José Luis Rodríguez Zapatero, président du Gouvernement d'Espagne, il s'est engagé à transférer le service de Rodalies pour janvier 2008 et l'a finalement fait deux ans plus tard[5].

Pour la période 2006-2010,

Renfe opère le service moyennant un contrat programme avec le Ministère de l'Équipement d'Espagne. Lors de la passation de Rodalies Barcelona, le contrôle de ses services (gestion, régulation, planification, tarification, coordination et inspection des services et des activités) a été transféré la Généralité[6].

Le 29 décembre 2009 s'est terminé la passation du service de Rodalies de Renfe en Catalogne dans une Commission Mixte de Tranferts Administration de l'État-Generalité. L'accord reconnaît la Généralité comme autorité ferroviaire de Rodalies à partir du 1er janvier 2010. Quant au contrat programme avec Renfe, cette dernière exécutera le service jusqu'à fin 2010. Dès lors, la Généralité pourra signer un nouveau contrat avec Renfe ou bien chercher un autre exploitant.[6]

Les services transférés sont toutes les lignes de Rodalies Barcelone et les services de la ligne de Puigcerdà entre Vic, Puigcerdà et Latour de Carol.[7],[8] Le titulaire des infrastructures restera Adif, c'est-à-dire l'État.

Avec la passation, l'appellation Rodalies Barcelone a été abandonnée au profit de Rodalies de Catalogne, la substitution totale était prévue à moyen terme.

Un an plus tard, l'accord de passation des trains s'est terminé le 17 novembre 2010 dans une commission mixte, en assumant la gestion au 1er janvier 2011 et en les incorporant à la marque Rodalies de Catalogne comme des services régionaux. Ne se sont pas compris les services de trains régionaux à grande vitesse, Avant, ni les services entre des communautés autonomes comme pour Valence ou Saragosse.

Pendant le gouvernement d'Artur Mas et de Carles Puigdemont, la Generalitat a voulu ouvrir des négociations avec le gouvernement espagnol, en concret avec le Ministère de l'Équipement et Adif, pour résoudre le grave problème de, selon les autorités catalanes, un manque considérable d'investissement de l'État (qui gère encore les infrastructures et les investissements ferroviaires en Catalogne), qui provoque des retards quotidiens. Le gouvernement de Mariano Rajoy s'est engagé à augmenter les dépenses budgétaires pour les trains catalans, mais les problèmes ont suivi en étant revendiqués par la Généralité. En réponse, le gouvernement catalan et les différents conseillers de Territoire et Durabilité ont proposé à l'État espagnol la passation totale du réseau ferroviaire à la Généralité (investissement et gestion de l'infrastructure dont se chargeait Adif aussi), alléguant que le Statut d'Autonomie de Catalogne de 2006 reconnaît ces compétences à la Généralité, mais Rajoy refuse la passation totale et défend la continuité d'Adif en tête des infrastructures ferroviaires de Catalogne.

Services de Rodalia de Barcelone[modifier | modifier le code]

Article principal : Rodalia de Barcelone.
Train de la ligne R4 à Moncada Bifurcation, destination Martorell.
Train de la ligne R8 à Sant Cugat del Vallès, destination Granollers.

Le réseau de Rodalies de Barcelone est composée de sept lignes gérées par la Renfe. Il est raccordé aux services de banlieue des Chemins de fer de la Généralité de Catalogne à Bellvitge, Martorell, Place de la Catalogne, Volpelleres, Terrasse Gare du Nord et à Gare de Sabadell Nord.

Réseau de Rodalies de Renfe et FGC
Services de Rodalia de Barcelone
Nom << >> Premier service Service actuel Gares Longitude Totale (km)
R1 barcelona.svg Molins de Rei / L'Hospitalet de Llobregat Mataró / Calella / Blanes / Maçanet-Massanes 1848 1980 31 95'1
R2 barcelona.svg Castelldefels Granollers Centre 1854 1980 34 130,7
R2N barcelona.svg Aéroport Sant Celoni /Maçanet-Massanes
R2S barcelona.svg Sant Vicenç Calders / Vilanova et la Geltrú Barcelona França
R3 barcelona.svg L'Hospitalet de Llobregat La Garriga / Vic / Ripoll / Puigcerdà / Latour de Carol 1875 1980 34 165,9
R4 barcelona.svg Sant Vicenç Calders / Vilafranca del Penedès / Martorell Terrassa / Manresa 1854 1980 39 143
R7 barcelona.svg Sant Andreu Arenal Cerdanyola Universitat 1982 2005 7 15
R8 barcelona.svg Martorell Granollers Centre 1982 2011 8 40

Gares[modifier | modifier le code]

Pour un recensement complet des gares, consultez la Liste de gares de la région métropolitaine de Barcelone

Renfe est l'exploitant des lignes, mais les gares et voies sont propriété de Adif, les deux entreprises du Ministère de l’Équipement.

Les gares d'Adif sont généralement peintes en rouge et blanc. Elles ont un guichet et la plupart disposent de distributeurs de billets, en exceptant les gares de Garraf, Palautordera et Riells et Vilabrea-Breda à la ligne R2; Castellbell et le Vilar, Vacarisses-Torreblanca, Saint Miquel de Gonteres-Viladecavalls et Lavern-Subirats à la ligne R4. Beaucoup n'ont pas de portiques pour accéder aux quais, mais celles que n'en disposent pas ont tout de même des machines qui bloquent l'accès au quai.

Toutes les gares d'Adif à Barcelone sont souterraines, sauf la Gare de France. D'autres gares de l'agglomération sont également souterraines : Vic, Sabadell Centre et Nord, Terrassa, El Prat de Llobregat et Vilafranca del Penedès, ces deux dernières le sont avec l'arrivée des trains à grande vitesse. Prochainement, Sitges et Vilanova seront enterrées.

Améliorations et accessibilité[modifier | modifier le code]

Suite à l'approbation du Code d'Accessibilité moyennant l'Arrêté 135/1995 du 24 mars 2006, tout le réseau de chemin de fer doit être accessible aux personnes à mobilité réduite.

Actuellement le Ministère de Équipement a annoncé qu'il investira 125 millions d'euros en améliorant les installations et l'accessibilité des gares. 38 gares seront rénovées, surtout dans Barcelone, et 12 gares verront leur accessibilité améliorée. Dans ces gares où il y a encore des passages à niveau, des couloirs à différents niveaux seront construits, avec des escalators. Une des interventions les plus importantes en cours est la rénovation et l'agrandissement des halls d'accueil, couplée à l'amélioration de l'accessibilité, à la gare d'Arc de Triomf et les travaux ont également commencé à la gare de Passeig de Gràcia. Toutes les gares avec des quais trop bas auront leur quais réhaussés[9]. Dans quelques lignes circulent des trains Civia, des trains nouveaux adaptés, mais comme beaucoup de gares ne sont pas adaptées, l'adaptation de ces trains ne sert pas.

Le décembre 2015, le quotidien Ara publie que le réseau catalan concentre la moitié des vols de câble de cuivre de toute l'Espagne[10].

Territoire desservi[modifier | modifier le code]

Le service couvre la région métropolitaine de Barcelone, c'est-à-dire les comarques du Alt Penedès, Baix Penedès, Bages, Baix Llobregat, Barcelonès, Cerdanya, Garraf, Maresme, Osona, Ripollès, Selva, Vallès Occidental et Vallès Oriental.

Matériel roulant et ateliers[modifier | modifier le code]

Un automoteur électrique de la série 447 de Renfe, sur la ligne R3 de Rodalies de Catalunya à l'Hospitalet de Llobregat, en rentrant à la gare de Mollet - Santa Rosa (Mollet del Vallès, Vallès Oriental) sur la ligne 222 de Latour de Carol - Enveitg à Moncada Bifurcation.

Le matériel moteur Rodalies a une ancienneté moyenne de 9,5 années, et il va atteindre les 200 unités fin 2010. Actuellement il y a cinq ateliers de maintenance des trains à Mataró, Sant Andreu Comtal, Moncada, Cornellà et Vilanova i la Geltrú. Le trains circulant actuellement sur les lignes Rodalies sont[11] :

  • 463, 464 et 465: Matériel Civia, fabriqués par CAF et Alstom, ce sont les plus modernes qu'ils circulent par le réseau.
  • 450/451: Ce sont trains à deux étages de 6 voitures pour les 450 et de 3 voitures pour les 451.
  • 447: Ils sont en service dans toutes les lignes exploitées par Renfe à l'exception de R2, R7 et R8

Projets et futur du réseau[modifier | modifier le code]

Réforme intégrale du réseau
Nom << >> Ligne Ancienne ligne Voie (à Barcelone) Services
R1 barcelona.svg Sant Vicenç Calders via Vilanova i la Geltrú Maçanet-Massanes via Mataró Ligne de la côte ou Ligne du Maresme R2 barcelona.svg sud,

R1 barcelona.svg

Barcelone -

Maçanet-Massanes

Via Catalogne
R2 barcelona.svg Sant Vicenç Calders via Vilafranca del Penedès Maçanet-Massanes via Sant Celoni Ligne de l'intérieur R2 barcelona.svg nord,

R4 barcelona.svg

Barcelone
- Sant Vicenç

de Calders

Via Passeig de Gràcia
R3 barcelona.svg Aéroport Torelló / Puigcerdà / Latour de Carol - Enveitg
Ligne de Puigcerdà - El Prat R3 barcelona.svg Vic - Barcelone,
Anciennement R10 barcelona.svg jusqu'à l'aéroport
Via Catalogne
R4 barcelona.svg l'Hospitalet de
Llobregat Castelldefels Plage (au-delà 2016)
Manresa Ligne Manresa R4 barcelona.svg Via Passeig de Gràcia Prolongement jusqu'à Castelldefels et via le nouveau tunnel de la Diagonal (nouvelle construction au-delà 2016)
R7 barcelona.svg Granollers Centre Martorell Ligne Circulaire R7 barcelona.svg Depuis La Gare de Martorell

par Cerdanyola Universitat - Passeig de Gràcia

- El Papiol - Cerdanyola Universitat
jusqu'à la gare de Granollers Centre

Via nouveau tunnel de la Diagonal
R8 barcelona.svg Martorell Granollers Centre Ligne Direct R8 barcelona.svg Direct Martorell - Granollers Centre

via Cerdanyola Universitat

Ligne orbital Vilanova i la Geltrú Mataró
  • Amélioration des infrastructures :
  • Nouvelles lignes:
    • Ligne Orbital Ferroviaire (LOF), qui connectera Mataró, Granollers, Sabadell, Terrasse, Martorell, Vilafranca et Vilanova i la Geltrú.
    • Nouvelle ligne Cornellà-Castelldefels, avec nouvelles gares à Sant Boi, Viladecans, Gavà et Castelldefels.
  • Gares:
    • Construction de 3 nouvelles gares: Aéroport T1, Torrassa, Sagrera TAV et de 2 nœuds d'échanges à Sant Cugat et Martorell
    • Déplacement de la gare Sant Andreu Comtal 500 mètres au nord pour éviter la gare de Sagrera TAV.
    • Modernisation des 108 gares actuelles, avec des quais de 200 m et accessibles pour des personnes à mobilité réduite.
    • Création de 7 000 nouvelles places de stationnement.

Plan Rodalies Barcelone 2008-2015[modifier | modifier le code]

Le Plan Rodalies Barcelone 2008-2015 a été approuvé le 20 février 2009[12] et il préconise un investissement de 4 milliards d'euros pour moderniser et élargir les infrastructures du réseau de Rodalies. À terme, ce plan permettera la passation de Rodalies à la Généralité de Catalogne, selon la vice-présidente du gouvernement espagnol María Teresa Fernández de la Vega.

Le plan a pour objectif de couvrir 80 000 habitants supplémentaires, augmenter de 60% l'offre commerciale pour pouvoir transporter 160 millions de passagers par an, réduire les temps de trajet de 20% et réduire les retards à 3 minutes pour moins de 1 % des trains.

Neuf nouvelles gares vont être construites et les quais des gares existantes vont être allongés jusqu'à 200 mètres pour accueillir des trains plus longs. Les accès pour les personnes à mobilité réduite seront améliorés, les gares seront dotées d'arrêts de bus, de taxis et de parkings à vélos. La construction de quinze parcs-relais est également prévue pour réduire les embouteillages à l'entrée de Barcelone, ainsi que la construction d'onze nœuds d'échange, ce qui va porter leur nombre à 21.

Est également prévue la rénovation de la caténaire, l'installation de caténaires rigides dans les tunnels urbains de Barcelone et améliorer le système de signalisation.  80 km de voies uniques seront doublées, comme les lignes entre Moncada i Reixac et Vic de la ligne R3 et entre Arenys de Mar et Blanes de la ligne de Mataró.

25 km de nouvelles lignes seront construites avec la ligne Cornellà-Castelldefels, la ligne le Prat - Aéroport et le tunnel de la Colline de Montcada et les études de la Ligne Orbital Ferroviaire (LOF) entre Vilanova i la Geltrú et Mataró seront commencées. Enfin, le réseau sera restructuré puisque deux lignes passeront par le tunnel de la Catalunya et deux par le tunnel de Passeig de Gràcia, et pas 4 contre 1 comme aujourd'hui[13].

Services de Rodalies du Camp de Tarragona[modifier | modifier le code]

Le réseau de Rodalies est composée de deux lignes gérées par Renfe.

Services de Rodalies du Camp de Tarragona
Nom << >> Début du service Gares
RT1 tarragona.svg Reus Tarragone 2014 3
RT2 tarragona.svg L'Hospitalet de l'Infant / Cambrils via Tarragone L'Arboç 2014 11

Service de Rodalies de Gérone[modifier | modifier le code]

Le réseau de Rodalies est une ligne gérée par Renfe.

Service de Rodalies de Gérone
Nom << >> Début du service Gares
RG1 girona.svg L'Hospitalet de Llobregat via Mataró et Gérone Figueras / Portbou 2014 44

Services régionaux[modifier | modifier le code]

Train de la ligne régionale R16 entrant en gare de l'Aldea - Amposta, vers Tortosa.

Le réseau régional est composée de six lignes gérées par Renfe.

Services de régionaux de Rodalies de Catalogne
Nom << >> Mise en service Gares Longueur totale (km)
R11 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone-Sants via Gérone Portbou / Cerbère 1854 28 170
R12 Rodalies de Catalunya.svg L'Hospitalet de Llobregat via Manresa Lérida Pyrénées 1855 38 190
R13 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone-França via Valls Lérida Pyrénées 1881 31 176
R14 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone-França
via Tarragone et Reus Lérida Pyrénées 1881 32 204
R15 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone-França via Tarragone et Reus Riba-roja d'Ebre 1881 23 190
R16 Rodalies de Catalunya.svg Barcelone-França via Tarragone Tortosa / Ulldecona 1881 19 172

Matériel roulant et ateliers[modifier | modifier le code]

  • Série 448, construite entre 1987 et 1991.
  • Série 449, adaptation du train Civia.
  • Série 470, rénovation de la série 440.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) « El govern relleva el director de Rodalies al cap de dos anys i mig », Diari Ara,‎ , p. 19
  2. (ca) « Integració tarifaria ATM del Camp de Tarragona », sur Generalitat de Catalunya (consulté le 6 juillet 2014)
  3. (ca) « Article 169 de l'Estatut d'Autonomia de 2006 », sur Generalitat de Catalunya, gencat (consulté le 31 mars 2010)
  4. (ca) « Estatut d'autonomia de Catalunya de 2006: Títol IV », sur Viquitexts (consulté le 31 mars 2010)
  5. (ca) « Quins canvis suposa el traspàs de Rodalies a la Generalitat? », sur http://www.3cat24.cat, CCMA (consulté le 31 mars 2010)
  6. a et b (ca) « La Comissió Mixta tanca l’acord perquè la Generalitat sigui l’autoritat ferroviària de Rodalies a partir de l’1 de gener », sur Generalitat de Catalunya (consulté le 31 mars 2010)
  7. (es) « Gobierno y Generalitat firman el traspaso de Cercanías a Cataluña », sur El País, 31 mars 2010
  8. (ca) « Traspàs de rodalies a la Generalitat de Catalunya », sur Gencat, Generalitat de Catalunya (consulté le 31 mars 2010)
  9. (ca) « El Ministerio de Fomento invertirá 125 millones en mejorar las instalaciones y la accesibilidad en estaciones. », sur ADIF
  10. (ca) « La xarxa catalana concentra la meitat dels saquejos de cable de coure de tot l'estat », Diari Ara,‎ , p. 19
  11. (ca) « Renfe ‘rejoveneix' els trens de rodalies als tallers », sur http://avui.elpunt.cat, Avui+El Punt
  12. (ca) « Es presenta el Pla Rodalies Barcelona 2008-2015 », sur Ministeri de Política Territorial, Gouvernement d'Espagne (consulté le 31 mars 2010)
  13. (ca) Anuari territorial de Catalunya 2009, Institut d'Estudis Catalans, Pla de Rodalies de Barcelona 2008-2015