Ricky (film, 2009)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ricky.
Ricky
Réalisation François Ozon
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France Drapeau de l'Italie Italie
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ricky est un film franco-italien réalisé par François Ozon, sorti en 2009.

Il s'agit de l'adaptation d'une nouvelle de Rose Tremain, tirée du recueil Les Ténèbres de Wallis Simpson, publié en 2006[1]. Le film, en compétition au 59e festival du film de Berlin, y reçoit une critique contrastée[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Katie, une femme ordinaire élevant seule sa fille de sept ans Lisa et travaillant comme ouvrière sur une chaîne de montage dans une usine chimique, rencontre sur son lieu de travail Paco avec qui elle vit une histoire d'amour. Paco s'installe dans le modeste appartement HLM de banlieue de Katie. De cette union naît un bébé, Ricky, conçu lors d'un rapport sexuel dans les toilettes de l'usine chimique. Katie s'inquiète des ecchymoses qui apparaissent sur le dos de son nourrisson et suspecte Paco de le frapper, si bien que ce dernier outragé quitte le domicile familial. Ricky est en fait être un bébé extraordinaire (ange ou monstre ?) avec des ailes qui lui poussent dans le dos. Finalement le bébé prend son envol, et les médias voyeuristes s'emparent de cette attraction lorsque Ricky voltige dans un supermarché. Paco convainc Katie de montrer le bébé volant à la presse pour relâcher la pression médiatique et gagner de l'argent qui leur permettrait d'acheter une maison plus grande pour le bébé. Ricky profite de l'occasion pour s'envoler au-dessus d'un lac. Croyant l'enfant perdu, Paco se résigne mais Katie, désespérée, retourne au lac pour se suicider. Ricky réapparaît quelques instants, le visage heureux tel un ange, pour rassurer sa mère mais doit à nouveau s'envoler car il n'a pas sa place dans cette société. Ricky se révèle ainsi l’être transitionnel permettant à Lisa d’accepter son beau-père et à Katie, toujours dans la crainte de ne pas être à la hauteur, de devenir une mère et une femme heureuse dans son corps et son esprit, comme le montre la scène finale dans laquelle Lisa se blottit dans le dos de Paco et Katie, sereine, est enceinte d'un nouveau bébé[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Les scènes où Ricky s'envole dans le magasin ont été tournées dans l'hypermarché CORA de Livry-Gargan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Luc Douin, « "Ricky" : et le bébé s'envola… », sur lemonde.fr,
  2. (de) Daniel Sander, « Kinofilm "Ricky": Drama, Baby! », sur spiegel.de,

Liens externes[modifier | modifier le code]