Tous peuvent me tuer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tous peuvent me tuer
Réalisation Henri Decoin
Scénario André Versini
Acteurs principaux
Sociétés de production Sofradis
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 102 minutes
Sortie 1957

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tous peuvent me tuer est un film français réalisé par Henri Decoin en 1957.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après volé les bijoux de la passagère d’une voiture dont ils ont agressé le chauffeur, des malfrats dissimulent les bijoux volés dans le socle d'une statue. La police les arrête pour l'effraction d'une distillerie dans laquelle ils ont simulé une beuverie pour se doter d'un alibi les disculpant de toute participation au vol. Ils sont alors condamnés à un an de prison, après quoi ils pourront récupérer le butin dissimulé. Mais à la Prison Saint-Pierre, les choses tournent mal ; les comparses sont en effet mystérieusement éliminés les uns après les autres, sauf un qui craint lui-même pour sa vie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • On peut voir un moment la caméra de Decoin s'attarder sur une affiche du film "Un condamné à mort s'est échappé" film de Robert Bresson sorti au moment du tournage du film. Pourtant que les deux réalisateurs ne partageaient pas la même esthétique cinématographique.
  • Le générique de début prévient que l'objet du film n'est pas de montrer une vision réaliste de l'univers carcéral. Les scènes de prison sont censés se dérouler à la Prison Saint-Pierre qui à l'époque était désaffectée suite à la construction des Baumettes.
  • Alors que le film se déroule à Marseille, personne n'y parle avec l'accent local.
  • Le film a été réédité en 2009 chez René Chateau Vidéo.

Liens externes[modifier | modifier le code]