Retie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant une commune belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Retie
Blason de Retie
Héraldique
Drapeau de Retie
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers
Arrondissement Turnhout
Bourgmestre Patrick Geuens (Nieuw Retie)(2013-18)
Majorité Nieuw Retie, N-VA(2013-18)
Sièges
Nieuw Retie
CD&V
N-VA
Sp.a
21(2013-18)
9
9
2
1
Section Code postal
Retie 2470
Code INS 13036
Zone téléphonique 014
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
10 848 ()
50,82 %
49,18 %
224 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,34 %
64,55 %
15,11 %
Étrangers 7,06 % ()
Taux de chômage 5,52 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 574 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 51° 16′ Nord 5° 05′ Est / 51.267, 5.083
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
48,39 km2 (2005)
66,84 %
10,28 %
16,74 %
6,15 %
Localisation
Image illustrative de l'article Retie

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Retie

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Retie
Liens
Site officiel www.retie.be

Retie (Rethy en français) est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province d'Anvers (Limbourg anversois). La seigneurie de Rethy entra dans le patrimoine de la maison de Spinola en 1660 et enfin de la famille Mancini.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

À partir du XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • En 1660 la seigneurie de Rethy entra dans le patrimoine de la maison de Spinola et enfin de la famille Mancini.

Du XIXe au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

  • En 1853, le premier roi des Belges, Léopold Ier, y acheta une propriété.
  • Le nom de « prince de Rethy » ou de « Monsieur de Rethy » fut employé souvent par les monarques belges voulant garder l'incognito lors de déplacements ou d'activités privés, depuis Albert Ier jusqu'à Baudouin, en passant par Leopold III.
  • Le titre de princesse de Rethy fut aussi donné à la seconde épouse de Léopold III, Lilian Baels.

Personnalités natives de Retie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Graphe de l'évolution de la population de la commune.

  • Source:INS - De:1806 à 1970=recensement de la population au 31 décembre; depuis 1980= population au 1er janvier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sire de Horst, seigneur de Lantwyck, Vorselaer, Rethy, Blanden et d'autres terres.
  2. Margarete de Lantwyck à laquelle Jean III, duc de Brabant, donna heritablement son vivier à Elsele, près de Bruxelles, et la qualifie expressément sa cousine, ès-lettres sur ce dépeschées le lendemain après la feste du S. Sacrement en MCCCXXX (Chartrier de l'abbaye de Cameren).

Sur les autres projets Wikimedia :